Entretien : Counou « il y a quelque chose à faire »

Après quatre jours de stage à Cotonou, nous avons rencontré le défenseur polyvalent des Ecureuils Paterne Counou qui s’est confié à nous. Le sociétaire d’Akwa United (Nigéria) parle de la rencontre décisive contre le Mali et dresse un bilan de sa saison personnelle. Entretien.

Vous êtes présent dans le groupe des Ecureuils depuis mars dernier, dimanche prochain vous abordez un match décisif contre le Mali, vous sentez la pression monter ?

Je ne dirai pas qu’il y a la pression mais nous savons qu’il y a quelque chose à faire. Et nous allons là-bas pour faire un résultat. Nous sommes tous concentrés sur cela. 

Vous sentez que l’enjeu du match a une influence sur votre motivation habituelle?

L’ambiance est toujours la même. Seulement que c’est un match à l’extérieur qui ne sera pas facile. Nous allons nous battre pour ramener la qualification, c’est l’objectif et nous sommes tous conscients.

Quel est le discours du coach à propos de cet objectif crucial pendant ce stage de préparation ?

Il nous a dit de rester sérieux dans le boulot comme nous en avons l’habitude et le résultat suivra.

Vous attendez de faire vos débuts officiels avec les Ecureuils mais en club vous avez une polyvalence entre le poste d’arrière droit et celui de défenseur central, le sélectionneur national vous a-t-il promis de vous utiliser à un poste précis ?

Nous n’avons pas discuté spécialement de ça.  Mais je suis prêt à évoluer partout où le besoin se fera sentir tant ce que sera dans mes cordes.

A quel poste vous aimeriez être aligné ?

En défense dans l’axe ou à droite. J’ai joué à ces deux postes toute la saison je m’y connais.

Est-ce que c’est difficile d’attendre sa première sélection après trois matches passés sur le banc de touche sans entrer en jeu ?

Je n’ai aucun problème particulier avec ça.  Le coach connait bien ses joueurs et sait comment les utiliser au moment opportun. Donc comme je dis j’attends mon heure patiemment. 

Akwa United est 8e du championnat nigérian à quatre journées de l’épilogue de la saison, si vous devriez dresser un premier bilan personnel?

Je dirai que c’est une saison positive pour moi. J’ai fais 27 matches de championnat pour un but. C’est de bonnes statistiques. J’ai pas mal progressé pour les deux saisons que je viens faire dans la ligue nigériane. Chaque joueur doit pouvoir faire son bilan personnel de façon objective et je suis plutôt satisfait de mes performances même si je vise plus haut.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *