Affaire FBF : une récusation contre le juge, la Fifa réagit, la crise continue

La crise à la Fédération béninoise de football s’étend avec un nouvel épisode déclenché par les mandats d’arrêts à l’encontre des membres de l’ex – comité de normalisation, des membres du nouveau bureau exécutif dirigé par Anjorin Moucharafou et des mandats d’arrêts internationaux contre les experts de la Fifa , Constant Omari et Sidi Diallo qui avaient supervisé les élections pour entrave à une décision de justice.
La procédure judiciaire a désormais du plomb dans l’aile, l’exécution des mandats d’arrêts pourrait attendre parce que la cour d’appel de Cotonou par l’intermédiaire de son président intérimaire Thierry Ogoubi a accordé une procédure de récusation contre le juge d’instruction du tribunal de Porto-Novo Issoudine Ibrahim qui avait ordonné les mandats d’arrêts sur demande des avocats des accusés. Ces derniers ont un léger répit en attendant la fin de la procédure de récusation.
D’un autre coté comme on pouvait s’y attendre, la Fifa a déjà réagit et a agité le glaive de l’ingérence dans les affaires de la fédération. Le comité exécutif pourrait se réunir exceptionnellement dans les 72h si rien n’est fait. Le Bénin court- il le risque d’une nouvelle suspension ?

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *