FBF : les élections prévues pour le 10 juin, la dernière chance

Après avoir obtenu un délai de grâce auprès de la Fifa pour le report du match contre la Guinée Equatoriale, comptant pour la 5e journée des qualifications de la Can Gabon 2017, le comité de normalisation a convoqué le corps électoral pour le 10 juin prochain au Palais des Congrès de Cotonou. C’est la semaine de la dernière chance.
Entre le début de stage des Ecureuils,  la signature de protocole d’accords entre les principaux acteurs, le déjeuner du ministre des sports avec les Ecureuils, le plaidoyer du  ministre auprès de la Caf de la Fifa et le report du match contre la Guinée Equatoriale au 12 juin prochain, la semaine dernière aura été très agitée. Le drame de la disqualification a été évité de justesse mais ce n’est pas encore fini. En accordant au Bénin l’ultime opportunité de reporter son match comptant pour la 5e journée des qualifications de la Can 2017, la Fifa et la Caf laissent une dernière chance au pays pour se plier à ses exigences.
Le 10 juin pour les élections
La décision de justice qui bloquait la tenue des assises électorales a été levée mercredi dernier mais le comité de normalisation a convoqué le corps électoral pour le 10 juin prochain au Palais des Congrès de Cotonou. Les experts de la Fifa chargés de superviser le scrutin fouleront le sol béninois dans les jours à venir. L’unique liste en cours est conduite par Moucharafou Anjorin , décrié le clan de l’ancien président de la FBF a déjà annoncé qu’il n’a pas retiré sa candidature. Sauf cataclysme le prochain président de la FBF sera sans surprise connu avant le week-end prochain.
Reprise de la préparation ce mardi !
Pour rappel si les élections ne sont pas organisées au plus tard à la veille du match c’est-à-dire le 11 juin le match contre la Guinée-Equatoriale sera annulé et les Ecureuils seront automatiquement disqualifiés. Deuxième du groupe C avec 8 points derrière le Mali, vainqueur du Sud Soudan, samedi dernier et qui totalisé 13 points, le Bénin a encore son destin entre ses mains avec deux matches encore à disputer. Tout le pays retient son souffle parce que cette semaine est celle de la dernière chance. En quartier-libre pendant le week-end, les Ecureuils reprendront la préparation ce mardi après-midi en espérant fouler la pelouse du stade Mathieu Kérékou dimanche prochain contre le Nzalang National.
Géraud Viwami

8 réflexions au sujet de « FBF : les élections prévues pour le 10 juin, la dernière chance »

  1. Anjorin manipule tout un pays depuis 6 ans avec l’aide d’une FIFA et d’une CAF corrompues incapable de donner priorités aux intérêts de tout un pays. Si la justice des hommes les rate celle de Dieu ne va pas les rater

    • Anjorin n’a manipulé personne.N’a t-il plus le droit de se présenter à l’élection du comité exécutif de la FBF? Ou bien c’est lui qui a empêché les autres de presenter une liste? Cessons de diffamer un homme. Ahouanvoebla a été elu à la tête du comité exécutif devant Bruno DIDAVI avec les mêmes textes.Pourquoi alors refuse t-il de presenter une liste devant Anjorin.

    • Anjorin n’a manipulé personne.N’a t-il plus le droit de se présenter à l’élection du comité exécutif de la FBF? Ou bien c’est lui qui a empêché les autres de presenter une liste? Cessons de diffamer un homme. Ahouanvoebla a été elu à la tête du comité exécutif devant Bruno DIDAVI avec les mêmes textes.Pourquoi alors hrefuse t-il de presenter une liste devant Anjorin.

    • C’est vraiment malheureux pour tout un pay d’etre forcer d’organiser une election ce qui est sure ils don’t aussi beninois et n’echapent pas a la honte des beninois . Pourquoi jouer avec le destin de la jeunesse ?

  2. bonjour à tous….pour ma part je remarque tout simple que depuis éviction de l’ex président aujourd’hui seul en lice pour prendre la tête de la FBF , on a fait que battre campagne pour sa réélection .
    une telle position s’explique par le fait que tous ceux là qui ont eu la chance de le succéder n’ont pas été à la hauteur .même si il faut le reconnaitre le régime défunt a joué un rôle non moins important allant dans le sens de l’intensification de ladite crise.
    il apparait donc clairement que l’idéal n’est pas ce que nous allons probablement vivre le 10 juin prochain mais la réalité est que ceux là qui ont la possiibilité d’empêcher ce scénario réfusent de compétire et rouvrant grandement les portes de notre mon maison du football à ce ancien locataire.

  3. Si les acteurs du football ont peur d’Anjorin c’est leur problème.Après l’élection d’Ahouanvoebla tous les acteurs réclamaient la révision des textes mais comme ça l’arrangeait en ce temps il n’a pas voulu la faire.Maintenant qu’ il a trouvé garçon on dit que les textes sont taillés sur mesure. Il le savait bien mais il n’a rien fait quand il était à la tête du comité exécutif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *