Ecureuils : Un groupe presque au complet, un déjeuner avec le ministre des sports et des tractations

Les Ecureuils ont vécu leur deuxième journée de stage aujourd’hui. Une journée particulière au-delà des deux séances quotidiennes, avec la visite du patron des sports Oswald Homeky.

Sur le terrain
Le sélectionneur Omar Tchomogo a conduit deux séances d’entrainements. En matinée le menu était très musclé avec des ateliers physiques et une fin en opposition sur terrain réduit. Sous la chaleur en après-midi la seconde séance plus courte que d’habitude a duré environ une heure d’horloge. Les joueurs se sont contentés d’opposition en terrain réduit après l’habituel échauffement. Le groupe est presque au complet sur les 21 joueurs convoqués 20 étaient présents pour les deux séances. Nana Badarou , le défenseur du MC Oujda qui est arrivé au petit aujourd’hui a écourté ses séances. Seul Khaled Adénon qui dispute un match important pour la montée en Ligue 2 avec Amiens vendredi prochain est encore attendu.
A table
Après la séance matinale,  la question de la suspension a refait surface avec la visite du ministre des sports Oswald Homeky à l’hôtel des joueurs. Le patron des sports s’est présenté à l’heure du déjeuner pour rassurer les joueurs quant à la volonté de l’Etat béninois de faire lever la suspension . Son discours de réconfort a d’ailleurs été très apprécié par les joueurs qui n’attendent que les actes.
Dans les bureaux
Le ministre Homeky a annoncé lors du déjeuner une rencontre décisive en après-midi avec les différents protagonistes locaux de la crise. Augustin Ahouanvoebla , président de la FBF jusqu’au retrait d’agrément , Anjorin Moucharafou , ancien président de la FBF et unique candidat pour les prochaines élections  et Athanase Bocco répresentant du camp n Attolou , étaient présents. Aucune conclusion officielle n’a encore filtré sur les échanges. Le Bénin est toujours suspendu ce soir. La course contre la montre continue. A suivre.
Géraud Viwami

FBF : Le Bénin condamné à verser un pactole à Ollé-Nicolle !

Limogé en novembre 2014, Didier Ollé-Nicolle a porté plainte auprès de la Fifa contre la fédération béninoise de football pour licenciement abusif. La fédé béninoise est condamnée à verser environ 130 millions de FCFA comme indemnité.

Sous le coup d’une suspension provisoire de la Fifa,  le Bénin est secoué par une nouvelle affaire. En effet l’ancien entraineur des Ecureuils Didier Ollé-Nicolle a porté plainte contre la fédération béninoise de football pour licenciement abusif et a obtenu gain de cause. La FBF est condamnée à verser un pactole à l’actuel coach de Colmar.
Dix mois, trois victoires, une élimination !
Intronisé via un show télévisé en février 2014, Didier Ollé-Nicolle a été démis ses fonctions après une lourde défaite en match amical contre le Maroc à Agadir en novembre 2014. Le bilan du technicien ne fait pas l’unanimité, l’élimination contre le Malawi en préliminaire des qualifications de la Can 2015 n’a pas été digérée. En dix mois, sous Ollé-Nicolle le bilan était : trois victoires, un nul et deux défaites. Sept buts marqués et douze encaissés. Le français n’avait pas atteint un des objectifs de son contrat. Le ministère des sports a décidé de suspendre le payement du sélectionneur et contraint la fédération à s’en séparer.
Près de 130 millions de FCFA à verser !
Didier Ollé-Nicolle a donc porté plainte contre la fédé dirigé à l’époque par Augustin Ahouanvoeabla pour licenciement abusif. Curieusement aucun avocat n’est allé plaider la cause du Bénin auprès de la Fifa qui a tranché après avoir écouté uniquement les représentants du coach français. La Fifa a donc condamné la fédé béninoise à payer 39 mille euros (un peu plus de 25 millions FCFA) arriérés salariaux plus 153 mille euros (un peu plus de 100 millions FCFA) à Ollé-Nicolle. La décision a été rendue la semaine écoulée et le Bénin dispose d’une dizaine de jours pour faire appel. . A suivre.

Ecureuils: Une première séance dans le doute

Omar Tchomogo a dirigé sa première séance d’entraînement cet après-midi au stade Rene Pleven d’Akpapka parce que la pelouse du Stade Mathieu Kerekou était en travaux. Le sélectionneur a dirigé un groupe de 15 joueurs présents pour une séance d’environ une heure et demie meublée d’exercice de conservation de balle et d’opposition terrain réduit. Christophe Aifimi a rejoint le groupe après la séance. Frédéric Gounongbé, Rudy Gestede. Jacques Bessan, Nana Badauds et Khaled Adénon devraient débarqués ce soir.

Toujours dans le doute !
Interrogé après la séance , le sélectionneur n’a pas vraiment donné de détails sur la tenue de la rencontre il espère juste que la suspension sera levée à temps et demande à ses joueurs de rester concentrés. Paterne Counou confirme cet état d’esprit « On essaye d’oublier ça et d’y croire ». La décision miracle n’est pas intervenue ce lundi, le Bénin est toujours suspendu. Demain sera peut être un autre jour pour les Ecureuils.

Géraud Viwami

Étaient présents: Farnolle, Allagbé – Danvide , Salomon, Counou, Kiki, Adéoti, Koukou, Djigla, Dossou, Bello Sèssegnon, Suanon, Poté, Mounié

Ecureuils : installés au camp de base, les joueurs vont s’entraîner cet après-midi

Malgré la suspension provisoire, les Ecureuils ont rejoint leur camp de base hier à Cotonou et vont débuter la préparation du potentiel match de dimanche prochain cet après-midi au stade de l’amitié de Kouhounou dans un contexte particulier.

La situation n’a pas avancé d’iota mais les optimistes continuent de croire que la Fifa lèvera sa suspension provisoire à l’encontre du Bénin avant dimanche prochain. A noter que la levée de suspension est subordonnée à la décision du juge du tribunal de Porto-Novo qui bloque le processus électoral conduit par le comité de normalisation. Pour rappel pour que les Ecureuils se produisent dimanche contre la Guinée Equatoriale comptant pour la 5e journée des qualifications de la Can Gabon 2017, l’ordonnance du juge devrait être levée dans les jours à venir avant l’arrivée des hôtes guinéens à Cotonou.
Le sélectionneur national Omar Tchomogo et une bonne partie de sa troupe ont rejoint leur hôtel hier soir et vont effectuer leur première séance d’entraînement cet après-midi. Une séance qui aura lieu dans un contexte particulier où le doute s’invitera forcément aussi bien dans le public que dans la tête des joueurs.
Géraud Viwami

Tunisie-J28: Bessan porte encore Gafsa tout seul

Gafsa accueillait cet après-midi, la JS Kairouanaise pour le compte de la 28e journée de championnat tunisien dans un choc de bas de tableau. Menés dès la 13e minute, les verts vont s’en remettre à leur messie, Jacques Bessan qui marque un doublé salvateur dans les dix dernières minutes. Bessan marque deux fois de la tête sur corner. D’abord pour égaliser à la 83e minute puis donner la victoire à la 90e. Gafsa s’impose 2-1 et sort de la zone rouge pour la première depuis sept mois. Le club est 13e et premier non relégable avec 29 points à égalité de points avec son adversaire du jour qui est le premier concerné par la relégation. A deux journées de la fin du championnat, le suspens reste entier. Avec ce nouveau doublé, L’attaquant béninois porte son total à 12 réalisations, il vient ainsi de doubler son total de l’exercice précédent et se rapproche du meilleur buteur Maaloul de Sfax (15 buts)

Géraud Viwami

Turquie : Poté termine meilleur buteur, l’Adana Demirspor rate la marche 

La deuxième division turque a connu son épilogue ce soir, l’Adana Demirspor a échoué en finale des Play off contre Alanyaspor malgré un but de Michael Poté qui termine buteur du championnat avec 23 réalisations et s’offre un record au passage.

C’était le grand soir pour l’Adana Demirspor de Michael Poté qui jouait ce vendredi soir la finale des play off de la montée en première turque contre Alanyaspor.  4e de la phase régulière du championnat, l’Adana Demirspor avait éliminé Elagzispor en demi-finale des play off en milieu de semaine.
Dans cette ultime rencontre de la saison, l’attaquant béninois a rapidement ouvert le score pour les siens à la 8e minute. Malheureusement, ils vont concéder l’égalisation par l’intermédiaire d’Akhaba à la 27e minute. Score final 1-1 à l’issue du temps réglementaire et des prolongations. L’Adana Demirspor s’incline aux tirs aux buts 3-1. Alanyaspor rejoint l’élite la saison prochaine en compagnie du champion Adanaspor FK et Kardemir qui étaient promus automatiquement à l’issue de la première phase. Poté et les siens ont failli sans démériter.
Il dépasse Gestede !
L’ancien niçois peut être fier de son bilan personnel, il termine la saison comme meilleur buteur avec 23 buts en championnat. Débarqué l’été dernier en provenance de l’Omonia Nicosie, Poté  a mis toute la Turquie d’accord sur ses qualités de finisseur. Il s’offre d’ailleurs un record prestigieux grâce à ses 23 buts il devient le béninois le plus prolifique sur une saison en deuxième division en Europe. Le précédent record était détenu par Rudy Gestede qui avait inscrit 20 buts avec les Rovers de Blackburn en deuxième division anglaise en 2014-2015. Le soulier d’or des Bjfoot Awards 2015, n’a pas peut-être pas tout perdu ce soir, son agent va recevoir des coups de fils pendant l’été.

 


 

FBF: le gouvernement réagit, le juge pourrait trancher demain!

Le gouvernement a enfin réagit à la suspension du Bénin lors conseil des ministres d’hier et selon nos informations, le juge du tribunal de Porto-Novo pourrait lever l’ordonnance qui interdit la tenue des élections à la fédération béninoise de football demain.

Suspendu provisoirement par la FIFA depuis le 10 mai dernier le Bénin pourrait obtenir la levée de la suspension ce week-end. Etonnement muet depuis l’annonce de la suspension, le gouvernement a enfin évoqué la situation du football béninois lors du conseil des ministres qui s’est tenu hier. Dans le compte rendu présenté à la presse, le ministre d’Etat et secrétaire du gouvernement, Pascal Koukpaki a révélé que des discussions étaient en cours avec la Caf et la Fifa ainsi qu’au plan local afin de trouver une issue favorable à la crise.
Décision attendue demain !
Initialement attendu pour le 20 mai dernier l’audience avait été reportée, le juge du tribunal de Porto-Novo pourrait finalement lever l’ordonnance demain. Si cette décision tant attendue intervient, le comité de normalisation pourra enfin organiser les élections à la fédération béninoise de football et la Fifa devrait lever la suspension. La fin est peut-être proche.
Géraud Viwami
Suspendu provisoirement par la FIFA depuis le 10 mai dernier le Bénin pourrait obtenir la levée de la suspension ce week-end. Etonnement muet depuis l’annonce de la suspension, le gouvernement a enfin évoqué la situation du football béninois lors du conseil des ministres qui s’est tenu hier. Dans le compte rendu présenté à la presse, le ministre d’Etat et secrétaire du gouvernement, Pascal Koukpaki a révélé que des discussions étaient en cours avec la Caf et la Fifa ainsi qu’au plan local afin de trouver une issue favorable à la crise.
Décision attendue demain !
Initialement attendu pour le 20 mai dernier l’audience avait été reportée, le juge du tribunal de Porto-Novo pourrait finalement lever l’ordonnance demain. Si cette décision tant attendue intervient, le comité de normalisation pourra enfin organiser les élections à la fédération béninoise de football et la Fifa devrait lever la suspension. La fin est peut-être proche.
Géraud Viwami

Ecureuils : regroupement repoussé, le match amical contre le Niger annulé ? 

 
Après l’élimination des Ecureuils juniors il y a quelques jours, la sélection nationale A aussi est en danger. La mise au vert prévu pour ce jour a été reportée à dimanche et la rencontre amicale contre le Niger le 29 mai pourrait être annulé ?

Selon le programme initial dévoilé par Omar Tchomogo le sélectionneur national béninois lors de l’annonce de la liste des joueurs convoqués pour la 5e journée des qualifications de la Can Gabon 2017, les Ecureuils devaient débuter leur mise au vert aujourd’hui. Mais rien n’a été fait, la majorité du groupe n’a pas encore foulé le sol béninois. Contacté par nos soins, plusieurs joueurs nous ont confirmé que le début du regroupement aurait été reporté à dimanche prochain. Soit une semaine avant la réception des équatos guinéens.
Le match amical international prévu contre le Niger à Niamey le 29 mai prochain sera annulé non seulement à cause de la suspension provisoire mais aussi parce que l’équipe béninoise ne se prépare pas pour. Rappelons que le comité de normalisation est en attente de la levée de la décision du tribunal de Porto-Novo qui interdit la tenue des élections à la fédération béninoise de football. Si la situation n’évolue pas dans les jours à venir, la sélection A pourrait subir le même sort que les juniors. Sans la tenue de l’assemblée générale élective, la Fifa ne lèverait pas la suspension. La course contre la montre a débuté.
Géraud Viwami

Qualif Can Junior 2017 : Le Bénin disqualifié, la Lybie passe, la Fifa ne rigole plus !

La nouvelle est tombée cet après-midi, les Ecureuils juniors ne disputeront pas les qualifications de la Can Zambie 2017. Suspendu provisoirement par la Fifa le 10  mai dernier, le Bénin vient de subir la première conséquence de la non-tenue des élections à la Fédération béninoise de Football.

 

Initialement prévu pour ce week-end, le match aller du 2e tour des qualifications  de la Can Junior 2017 qui devait opposer le Bénin à la Lybie au Caire n’a pas eu lieu. Pour cause le Bénin est suspendu de toutes compétitions internationales par la Fifa depuis le 10 mai dernier lors du congrès de Mexico. Les 23 juniors convoqués par le sélectionneur Mathias Déguénon qui est au chevet de son groupe depuis une dizaine de jours vont devoir lever le camp. Puisque  le Bénin la disqualification  du Bénin a été confirmée via un courrier adressé par la Caf cet après-midi.

A quand l’audience ?

Pour rappel , le comité  de normalisation s’est retrouvée dans l’incapacité d’organiser les assises électives à la fédération  béninoise de football à cause de la décision du tribunal de Porto-Novo qui a interdit  la tenue des assises.  Le juge en charge de l’affaire devait se prononcer le vendredi dernier mais il a reporté l’audience à une date ultérieure.  Son jugement est attendu comme le déblocage de la situation. Mais quand?

Même sort pour les A ?

Après les juniors, l’équipe nationale A qui doit accueillir la Guinée Equatoriale le 5 juin prochain à Cotonou pour le compte de la 5e journée des qualifications de la Can Gabon 2017 pourrait  subir le même sort si la situation n’évolue pas. 2e de son groupe avec 8 points derrière le Mali, leader avec 10 points, les Ecureuils pourraient libérer le passage pour une qualification aisée des Aigles. Tout le peuple retient son souffle car la Caf et la Fifa sont vraiment passés à la vitesse supérieure. La bande à Sèssegnon a une épée de Damoclès sur la tête en attendant les cadets qui doivent se produire en juillet prochain.

Géraud Viwami

Tunisie-27 : Gafsa perd malgré la dixième de Bessan !

Gafsa se déplaçait cet après-midi sur la pelouse d’EO Sidi Bouzid pour le compte de la 27e  journée de première division tunisienne. Relégables et engagés dans la  course au maintien, les verts ont cru au hold up quand Jacques Bessan a ouvert le score à la 74e minute. Après avoir éliminé son défenseur d’un crochet,  il a conclu d’une frappe de l’extérieur du pied gauche. L’attaquant international béninois marquait ainsi son dixième but de la saison, il n’est plus qu’a deux unités de doubler son total de la saison écoulée. Malheureusement Gafsa va concéder deux buts dans le dernier quart d’heure et perdre 2-1. Une mauvaise opération puisque Gasfa reste 13e et relégable avec 26 points à égalité avec le premier non concerné par la relégation Ben Guerdane. Bessan intègre le top 3 des meilleurs buteurs du championnat, il est loin  du leader Maaloul de Sfax qui en a planté 15 et à un but son dauphin Khenissi de l’Espérance de Tunis qui en a mis 11. .

Géraud Viwami

Niort : Allagbé « le club me fait confiance »

Titulaire sur les cinq derniers matches la saison en Ligue 2 française, Saturnin Allagbé (22 ans) a bien terminé sa saison avec Niort. Le gardien international des Ecureuils s’est confié à nous, il parle de sa saison en club et des Ecureuils.

 

Après 32 matches sur le banc vous avez finalement débuté en Ligue 2, l’attente a été longue ?

Trop (rires) Sérieusement c’est ma deuxième saison et j’étais numéro 2. C’est un poste particulier parce qu’il faut être prêt a suppléer le titulaire à tout moment. Je n’ai jamais perdu ma concentration ni ma régularité aux entrainements. La belle preuve, le club a eu besoin de moi à un moment décisif et j’ai su répondre  présent.

Quand Paul  Delecroix , le titulaire  se blesse et on vous annonce que vous serez aligné en Ligue 2 c’était différent des matches de coupe ?

Oui ça n’a rien à voir. Avant ma première titularisation en championnat, l’indisponibilité de Delecroix a été confirmée lors de l’annonce du groupe qui devait aller au match en week-end. A partir de ce moment j’ai commencé à penser à mon match sans trop stresser. Il y a une pression positive mais avec les conseils du coach des gardiens et mes coéquipiers je ne me suis pas senti trop seul et j’ai géré…

Vous avez très bien géré d’ailleurs ce premier match contre Red Star au point d’être nommé comme gardien dans l’équipe type du week-end par FranceFootball, vous ne pouvez pas rêver mieux ?

Difficile de rêver mieux vraiment, j’ai été très surpris d’avoir été choisit comme gardien de la journée. Le mardi matin je reçois pleins de messages sur mon téléphone, des félicitations et des encouragements. Après je suis allé chercher le magazine pour mieux réaliser. Ça fait vraiment plaisir.

Niort a finalement décroché son maintien, comment résumez-vous la saison du club ?

Compliqué je dirai. On n’a pas été récompensé sur des matches où on méritait beaucoup mieux que des nuls ou des défaites. Le championnat est une course de fond et dans la dernière ligne droite nous avons répondu présent. L’essentiel est assuré.

Denis Renaud sera le coach la saison prochaine, vous avez déjà discuté avec lui ?

Non pas encore. Il n’a encore  pris contact avec le groupe. A la reprise, nous sommes déjà en vacances.

Delecroix ne sera plus au club la saison prochaine, il a déjà annoncé son départ, la place de numéro un vous est garanti ?

C’est mon but depuis que je suis au club finir comme numéro un, Delecroix un gardien exceptionnel j’ai été fier de travailler à ses cotés. En ce qui concerne la place de numéro un, évidemment que je veux qu’on me donne ma chance. Jusqu’ici le club  m’as prouvé qu’il me faisait confiance et comptait sur moi.

Envisagez-vous un départ en vue d’avoir plus de temps de jeu ?

Je suis encore lié à Niort pour une saison, je n’ai pas la tête ailleurs. Au contraire je veux tout faire pour gagner ma place. Pourquoi pas prolonger on ne sait jamais ?

Les Ecureuils sont dans l’attente de la levée de la suspension de la Fifa pour espérer valider leur ticket pour la Can Gabon 2017, cette situation n’est-elle pas gênante.  ?

C’est une situation particulière, on espère que ça va s’arranger parce que nous avons envie de jouer. Ce serait dommage pour notre génération de finir comme cela.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Turquie : doublé de Poté , l’Adana Demirspor  garde espoir

4e de la phase régulière  du championnat, l’Adana Demirspor de Michael Poté  affrontait hier   Elagzisopr en demie finale aller des play off de la deuxième division turque. L’Adana s’est incliné 3-2 à l’extérieur. Le buteur béninois avait pourtant égalisé deux fois pour son équipe,  d’abord sur pénalty à la 21e minute et à la 62e minute.  Poté porte son total à 22 réalisations cette saison.  Le match retour aura lieu dans trois jours.  Si l’Adana Demirspor passe ce tour, il sera opposé au  vainqueur de l’autre demi-finale  Balikesirspor – Alanyaspor en finale pour une place en première division turque.

Géraud Viwami

Nigéria : Antonin Oussou nommé pour le titre du joueur du mois d’Avril

Auteur de 4 buts en 6 matches courant avril, l’attaquant d’Heartland , Antonin Oussou est nommé pour décrocher le titre du joueur du mois du championnat nigérian.  Oussou avait déjà été désigne comme joueur du mois de son club par ses propres fans, la consécration nationale ne serait que la cerise sur le gâteau de la bonne première partie de saison réalisée par l’ancien joueur d’Asos. Il sera en concurrence avec Okiki Afolabi  (Sunshine Stars) , Chinonso Okonkwo (Rivers United) et Esosa Igbinoba (Nasarawa United).  Le vainqueur sera désigné dimanche prochain.

Géraud Viwami

West Brom : Sèssegnon partira libre !

En fin de contrat au terme de la saison 2015-16, Stéphane Sessègnon ne sera pas prolongé par West Bromwich Albion. L’ancien Manceau est donc sur le marché cet été.

Stéphane Sessègnon va devoir se trouver une nouvelle porte de sortie cet été. Le milieu offensif de 31 ans, en fin de contrat, ne sera pas prolongé par West Bromwich Albion. Passé par le Paris Saint-Germain, Le Mans ou encore Sunderland, le Béninois (61 sélections) sera donc libre de s’engager avec le club de son choix cet été.

Source: Goal.com 

FBF : Homeky « Le juge a reporté sa décision au 20 mai prochain »

Après la décision de suspension du Bénin par la Fifa, le ministre des sports, Oswald Homeky a réagit sur les mesures et les espérances du gouvernement face à la situation. Retrouvez l’intégralité de la réaction du patron des sports dans une interview accordé à nos confrères de Fraternité.

 

Quelle est la position du gouvernement par rapport à cette suspension ?
Le gouvernement a une position républicaine. Sa seule priorité, c’est la réconciliation des acteurs pour le bonheur de la jeunesse Béninoise et des passionnés du football. C’est bien dommage qu’une association nationale qui est totalement indépendante de l’Etat commette des fautes, et que l’application de la sanction se répercute sur tout le pays. Mais nous n’allons pas réinventer le monde. C’est ainsi que fonctionnent les associations nationales et la Fifa qui est l’instance faitière. Nous prenons acte de ce que nous avons entendu et qui nous a été notifié par écrit. Nous prendrons les dispositions avec les acteurs, avec les protagonistes, pour pouvoir, dans les meilleurs délais, sortir de cette situation. Je tiens à dire que j’ai échangé depuis les premières heures de ma prise de service avec tous les acteurs et je continue de parler avec quelques-uns. J’ai échangé aussi avec tous ceux qui les entourent à savoir les journalistes, les supporters, les associations sportives et autres amateurs. Le constat que j’ai fait, c’est que tous autant qu’ils sont, ils ont été par le passé des passionnés du football. Et puis, vous le savez autant que moi, à une époque de l’histoire du football de notre pays, ils ont été partenaires. Je veux bien croire que la capacité de certains d’entre eux à aller au-delà de ses intérêts personnels, au-delà ses émotions et son ego pour sauver la nation va l’emporter. Et que bientôt la raison va gagner le cœur de chacun pour que nous puissions reprendre la situation en main.

Quelle sera la suite après la décision du juge de Porto-Novo qui a renvoyé tout le monde à vendredi prochain ?
Beaucoup d’incertitudes. J’ai demandé aux joueurs de la sélection U20 de continuer à s’entraîner comme si de rien n’était, pour que nous ne soyons pas surpris au cas où les acteurs vont décider de se mettre d’accord pour nous aider à sortir de cette situation de crise. Il faut que les joueurs soient isolés de la crise. Ce que j’ai entendu de la bouche de chacun des acteurs, même si certains disent qu’il ne faut pas les écouter, me permet de croire qu’aujourd’hui la raison va prendre le dessus. Et tous ensemble, nous aurons l’humilité de regarder notre pays, notre drapeau et de nous souvenir de la fierté que nous avons quand notre équipe nationale joue en coupe d’Afrique des nations. A deux matches de la qualification à la prochaine Can, le Bénin joue la Guinée Equatoriale dans la première semaine du mois de juin, le juge a reporté sa décision au 20 mai. La Fifa est catégorique.

Quelle sera la porte de sortie ?
Il est évident que dans un Etat démocratique, un ministre ne peut pas donner d’ordre à un tribunal. Les pouvoirs sont séparés. L’exécutif ne peut pas faire immixtion dans la justice tout comme il ne peut pas le faire dans le fonctionnement des fédérations nationales. Mais je veux croire qu’il y a dans ce genre de situation, une démarche qu’on appelle plaidoyer que j’ai entreprise depuis quelque temps. Aussi, je veux croire que les acteurs qui sont au cœur de cette crise sauront se souvenir de l’intérêt national afin d’agir au plus pressé vu que les dates sont proches. Je voudrais alors prier chacun d’eux au nom de la République ainsi que tous les journalistes qui, aujourd’hui, comptent dans la crise par leurs analyses, leurs chroniques, leurs prises de position et tous ceux qui sont proches des protagonistes, de s’impliquer en demandant à chacun de ramener la balle à terre pour que nous puissions qualifier notre pays. Moi je crois que, et le chef de l’Etat est en phase avec nous la dessus, nous avons encore la capacité de nous entendre pour que vive le football au Bénin et nous allons y arriver.

Quel est le projet du gouvernement pour le football ?
Le projet que nous avons pour le football béninois et le sport en général est un projet très ambitieux. Nous allons massivement investir dans les infrastructures, dans la formation et l’animation sportive. On va jouer dans toutes les communes le football, le basket-ball, le handball. On va faire de l’athlétisme, on va jouer au tennis, on va jouer pratiquer les sports. Et donc, je veux le dire ici avec la plus grande assurance, le président Talon veut massivement investir dans le football, dans le sport, pour pouvoir permettre l’éclosion de nos talents. C’est pour ça que je fais une fois de plus un plaidoyer à tous les acteurs des fédérations pour que nous puissions profiter de ce nouveau départ qui est d’abord un nouveau départ pour le peuple, pour le pays avant d’être une opportunité pour chacun de nous.

Propos recueillis pour Fraternité
Ambroise ZINSOU

 

France-Ligue 2 : Le top 3 des béninois !

Au coup d’envoi de la saison ils étaient huit joueurs béninois officiellement enregistré dans les effectifs des clubs de Ligue 2 française. On comptait le quatuor  de Niort (Djiman Koukou, David Kiki, Saturnin Allagbé et David Djigla), Cédric Hountondji d’Auxerre, Steve Mounié de Nîmes,  Fabien Farnolle du Havre et Mouri Ogounbiyi de Paris FC. Ce dernier a quitté le club en décembre sans disputer une seule minute.  Nous avons établi notre top 3 de la saison qui s’est achevée vendredi dernier.

 

  • 1  – Steve Mounié , retour en Hérault

Il a inscrit plus de buts que les autres béninois réunis en Ligue 2 cette saison, l’attaquant prêté par Montpellier s’est fait une solide réputation avec ses 11 buts marqués et 5 passes décisives en 32  apparitions  dont 29 titularisations. Associé à Anthony Koura dans un rôle de pivot sur le front de l’attaque de Nîmes, n’a pas regretté avoir débarqué dans les ultimes instants du mercato estival.  Les crocodiles qui ont réussi à se maintenir malgré un retard de huit unités au coup d’envoi de la saison doivent une fière chandelle à leur meilleur buteur. Entre puissance et agilité, le longiligne attaquant des Ecureuils a clairement convaincu pour sa première saison complète en pro. On retiendra  son fabuleux mois de janvier où il a été nominé pour le titre du joueur UNFP du mois,  notamment grâce à son triplet contre Clermont. Débarqué sur la pointe des pieds il repart presque en Hérault la tète haute en attendant de savoir ce que Frédéric Hantz en fera la saison prochaine. A 21 ans il mérite d’avoir sa chance dans l’élite la saison prochaine.

  • 2- Fabien Farnolle , le vieux briscard

Après une saison galère entre l’équipe réserve girondine et une aventure en Roumanie, il  a prouvé dans les cages du Havre qu’il n’a rien perdu. Aussitôt remis d’une blessure au doigt contracté à son arrivée, le gardien des Ecureuils a pris place dans le onze normand et endossé rapidement un costume de leader. Avec 14 matches sans encaisser sur 34 disputés, il avait tout pour être le maillon fort de son club qui a longtemps lutté  pour une promotion en Ligue 1. Le Havre termine 4e  a égalité de points avec Metz 3e , malgré son ange gardien, qui aurait pu être nominé pour les trophées UNFP sans qu’on ait crié à l’injustice. A 31 ans, il n’a pas fini de surprendre avec la régularité qu’on lui connait.

  • 3- David Kiki, l’étoile montante

C’était le novice que tout le monde attendait au carrefour après une très bonne saison avec Belfort en CFA. Il a débarqué chez les chamois dans la peau d’un apprenti professionnel mais il a surpassé les attentes en s’installant progressivement sur le coté gauche. En position d’arrière gauche dans une défense à quatre ou en piston gauche dans un milieu à cinq, l’international béninois a grappillé plus de temps de jeu que prévu, 25 sur 38 possibles. Il a même ouvert son compteur pro contre Lens en novembre.  Peu utilisé en fin de saison, il  doit encore progresser  sur les phases de finition et être plus constant dans ses efforts défensifs. Sa saison a tout d’une première réussie.  Niort a bien réussi son pari en misant sur ce garçon de 22 ans.

 

Géraud Viwami

Tunisie-J26: Bessan maintient encore Gafsa en vie

Jacques Bessan (22 ans) a encore montré la voie du succès à Gafsa cet après-midi contre  le Stade Tunisie dans un match de mal classé pour le compte de la 26e journée de première division tunisienne. Les verts se sont imposés 2-0, Bessan a ouvert le score à la 9e minute. Son neuvième but de la saison. L’attaquant international béninois a coupé de la tête la trajectoire d’un centre plein axe.  Gafsa, 13e avec 26 unités est à égalité de points  avec Ben Guerdane , le premier non relégable.  Le club est plus que jamais en course pour le maintien à quatre journées de l’épilogue de la saison.

Géraud Viwami

Allemagne-J34 : Didavi marque contre son futur club, Stuttgart relégué

Daniel Didavi a disputé son dernier match sous les couleurs de Stuttgart  contre Wolfsburg, club qu’il rejoindra la saison prochaine.  Les rouges  de Stuttgart ont perdu 3-1, le milieu offensif germano-béninois avait réussi à réduire le score à la 78e minute. Didavi a donc  bouclé sa dernière saison avec la manière en terminant avec 13 buts en 31 matches joués, il rejoindra les loups de Wolfsburg en juin prochain après sept saisons dans son club formateur.  Malheureusement , Stuttgart termine 17e du championnat avec 33 points et jouera en Bundesliga 2 la saison prochaine.

Géraud Viwami

Belgique : 5e au soulier d’Ebène, Gounongbé n’a pas encore fait son choix  

Libre après une saison remarquable avec Westerlo, Frédéric Gounongbé (28 ans),  cinquième du Soulier d’Ebène en début de semaine n’a toujours pas annoncé sa future destination,  l’international béninois laisse encore planer le doute.

 

Premier béninois nominé pour le Soulier d’Ebène qui récompense le meilleur africain évoluant en Belgique, l’histoire aurait été encore plus belle si Frédéric Gounongbé avait gagné ce titre honorifique lundi dernier.  Il a terminé cinquième sur les cinq nominés et c’est l’Algérien Sofiane Hanni qui est reparti avec le graal.  Mais pour l’ex-tennismen c’est déjà une satisfaction d’avoir porté si haut les couleurs béninoises.

 Il quitte Westerlo…

Gêné par des blessures lors de sa première saison dans l’élite belge, Gounongbe avait signé 9 buts en 17 matches joués en 2014-2015. C’était déjà acceptable. Cette saison, l’ancien buteur de Zulte Waregem a porté  son club jusqu’au maintien presque tout seul avec 13 buts inscrit et 5 offrandes. Westerlo lui doit beaucoup, il marqué 37% des buts de  l’équipe.  Il arrive en fin de contrat cet été avec des chiffres très convaincants, en deux saisons il en a planté 22 au total en 47 matches toutes compétitions confondues.

Le 30 avril dernier sur sa page Facebook , le buteur des Ecureuils a annoncé sans surprise qu’il ne prolongera pas l’aventure avec Westerlo. Il est donc libre de choisir sa future destination.

… mais pour aller où ?

Les courtisans n’ont pas attendu l’été cette annonce pour se lancer à ses trousses, en janvier, Derby County et Queen Park Rangers étaient déjà prêt à le débaucher. L’attaquant a bien tempéré les ardeurs des anglais en plein hiver. Mais ces derniers jours la lutte s’intensifie, si le buteur affiche une préférence pour un départ à l’étranger il n’écarte pas totalement une nouvelle aventure en Belgique. Le Standard de Liège aurait entamé des discussions avec le joueur. Certaines rumeurs font également état d’une proposition de salaire de deux millions d’euros des turcs de Bursaspor selon des médias turcs.  Pour l’instant le buteur n’a toujours pas fait son choix. A 28 ans, Gounongbé fera sans aucun doute le choix le plus déterminant de sa surprenante carrière. A Suivre

Géraud Viwami

FBF: « Sauvons Notre Football » réagit et propose des solutions.

Deux jours après le courrier de la Fifa au sujet de la suspension du Bénin des prochaines joutes internationale , le collectif « Sauvons notre football » a réagit hier à travers un communiqué et propose des solutions de sortie de crise. 

Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué

Le mardi 10 mai 2016, par une correspondance envoyée par mail au Président du CONOR, la FIFA a annoncé à la Fédération Béninoise de Football, sa suspension.  Le groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS » qui depuis plusieurs mois s’active à participer à la réflexion collective pour sortir notre football de l’impasse, réagit aujourd’hui à cette décision de la FIFA et partage avec l’opinion publique ses propositions pour sortir du tunnel. Mais avant le groupe a jugé utile de rafraîchir la mémoire à tous en faisant l’historique de la situation.

 

HISTORIQUE

Le 27 mars 2015, le Gouvernement béninois a retiré  son agrément au Comité exécutif de la Fédération Béninoise de Football (FBF) présidé par M. Augustin Ahouanvoébla.

Le 21 novembre 2015, après plusieurs concertations, la FIFA a installé à la tête de la Fédération Béninoise de Football, un Comité de Normalisation appelé en abrégé CONOR. Il est composé de sept (07) membres.

Le 18 décembre 2015, deux (02) des membres du CONOR ont été retirés de l’instance par la FIFA suite à une requête du Président du CONOR. L’instance dirigeante transitoire de la FBF passe de  sept (07) à cinq (05) membres.

Le 21 décembre 2015, le Général de la Police Louis Philippe HOUNDEGNON, fustigeant la gestion clanique du CONOR par son président, démissionne de l’instance. Le CONOR passe alors de cinq (05) à quatre (04) membres.

Le 13 mars 2016, le CONOR lance un appel à candidatures dans le cadre de l’organisation de l’Assemblée générale élective. A la fin du processus, la liste conduite par l’ancien président de la FBF, Moucharafou Anjorin, est la seule déclarée en compétition pour le compte des élections prévues pour le 04 avril 2016.

Le 30 mars 2016, des clubs mécontents de la gestion du CONOR se sont manifestés au siège de la FBF, et ont dénoncé la candidature unique de Moucharafou Anjorin.

Il en a été de même du Groupe de Réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS » qui, lors d’une conférence de presse tenue le même jour à Cotonou, a dénoncé les dérives du CONOR, et invité les vrais acteurs du football à ne pas se laisser distraire par l’annonce d’une Assemblée générale élective fantoche.

Le 1er avril 2016, le Tribunal de première instance de Porto-Novo rend une décision qui suspend la tenue de l’Assemblée générale élective sur toute l’étendue du territoire national ;

Le 30 mars 2016, à la faveur d’un point de presse, le Président du CONOR se déclare dans l’incapacité d’organiser l’Assemblée générale élective sans la tenue des assises sensée permettre la réunification de la famille du football.

Le 27 avril 2016, la FIFA adresse une correspondance au Président du CONOR, qui demande le report de l’Assemblée générale élective au 04 mai 2016, et qui dénonce la décision du Tribunal de Porto-Novo en rappelant que les articles 14 et 19 des Statuts de l’instance faîtière interdisent l’ingérence d’un tiers. Enfin, la FIFA menace de suspendre le Bénin si l’Assemblée générale élective ne se tenait pas le 04 mai 2016.

Le 03 mai 2016, Messieurs Constant Omari et Prosper Abéga, des envoyés spéciaux de la FIFA font une descente à Cotonou et s’entretiennent, entre autres, avec le Ministre des sports. Celui-ci a plaidé auprès de ses hôtes pour un sursis afin que le Ministère des sports puisse obtenir de toutes les parties en conflit à la FBF, leur adhésion à une plate-forme de réconciliation.

Le 10 mai 2016, le peuple béninois apprend avec émoi, la suspension de la Fédération Béninoise de Football par la FIFA.

 

NOTRE ANALYSE

Le cahier des charges du CONOR tel qu’il lui a été notifié par la FIFA lui confiait trois (03) responsabilités majeures à savoir : L’organisation des compétitions statutaires de la FBF et des matches des Ecureuils ; la Réunification de la famille du football et l’organisation de l’Assemblée générale élective pour la mise en place d’un nouveau Comité exécutif.

Le CONOR constitué de sept (07) membres au départ choisis par la FIFA pour faire représenter le gouvernement et toutes les tendances présentes à la FBF s’est retrouvé finalement avec quatre (04) membres, sans que la FIFA n’ait voulu pourvoir au remplacement des membres exclus et démissionnaire. Les deux (02) membres exclus l’ont été suite à l’analyse exclusive du rapport fait par le Président du CONOR. Ces deux (02) membres n’ont pas été écoutés par la FIFA.

Le CONOR, dès les premiers instants de son mandat  s’est donc vu privé des représentants d’une partie des tendances en conflit à la FBF. Le processus de réunification de la famille du football était donc déjà mal parti.

Dans l’exécution des missions à elle assignées, le CONOR a lancé les championnats de transition de D1 et de D2 mais les compétitions ont été boycottées par plusieurs clubs. De même, il a été observé une levée de bouclier et des manifestations de colère au siège de la FBF, suite à la validation par le CONOR, d’une liste unique pour le compte de l’Assemblée générale élective.

Il apparait sur la base de l’analyse du groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS »  que le CONOR n’a pas réussi à trouver la formule pour réunifier la famille du football et le Président Rafiou Paraïso l’a si bien compris qu’il s’est jugé dans l’incapacité d’organiser une Assemblée générale élective sans la tenue des assises sensée permettre la réunification de la famille du football. Pour  le Président du CONOR, la tenue des assises est une condition sine qua non pour organiser l’Assemblée générale élective.

La FIFA par sa correspondance du  27 avril 2016 a montré qu’elle trouve secondaire l’organisation des assises qui ont pour but de réunifier la famille du football. Elle priorise plutôt la tenue de l’Assemblée générale élective avec, a-t-elle souligné, la seule liste validée par le CONOR.

Le dialogue était donc en panne entre le Bénin et la FIFA et cette mésintelligence est antérieure à la décision du Tribunal de Porto-Novo, même si la décision de suspension de la FBF prononcée le lundi 09 mai 2016 par la FIFA et rendue public le lendemain s’appuie exclusivement sur le verdict de ce Tribunal considéré comme une ingérence dans les affaires du football en contradiction avec les Statuts de la FIFA.

NOS PROPOSITIONS :

La suspension de la FBF est une décision historique donc une situation inédite.

Cependant, le groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS » souhaite  de l’ensemble des acteurs du football béninois, une grande sérénité. Le groupe demande au Gouvernement d’attendre de se voir officiellement notifier la décision par le CONOR avant de réagir.

Pour ce qui est des démarches à entreprendre, le groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS »  souhaiterait que le Président de la République engage en personne des discussions avec le Président de la FIFA afin d’éviter que des faux-monnayeurs tapis dans l’administration de la FIFA, ne soient plus des interlocuteurs directs de notre pays.

Ceci étant, le Président de la République pourrait alors expliquer au Président de la FIFA, notre besoin, au Bénin  de prendre un Nouveau Départ dans le secteur du football en organisant un forum de réunification de la famille du football avant l’organisation d’une Assemblée générale élective sur la base des résolutions issues des assises, un peu comme en 1990, où le Bénin a étonné le monde en inventant la Conférence nationale des forces vives de la nation et en l’organisant avec succès.

En se basant sur la démarche adoptée quand il s’est agi d’organiser la Conférence nationale en 1990, le groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS  » souhaite du Président de la République qu’il obtienne du Président de la FIFA que le forum à organiser soit souverain et qu’un Comité exécutif de transition puisse être installé à la FBF, à l’issue des assises, en remplacement du CONOR.

Le mandat à donner à ce  Comité exécutif de transition et sa composition seraient laissés à la discrétion du forum. Cependant nous proposons, d’ores et déjà que ce Comité exécutif de transition soit composé exclusivement des acteurs du football proposés par les trois (03) camps en conflits à la FBF et présidé par une personnalité choisie par le Gouvernement.

Béninoises et Béninois

Amis du football

Chers confrères…

Comme vous pouvez le constater, le groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS » souhaite que le Bénin obtienne de la FIFA, qu’il lui soit permis de trouver une solution exclusivement béninoise à la crise qui secoue son football mais qu’au-delà, des réflexion soient menées pour mettre ce sport sur les rails afin que notre pays puisse enfin jouer un rôle majeur dans la galaxie des grandes nations africaines de football. Il ne s’agit donc pas de se précipiter pour obtenir au plus tôt la levée de la suspension mais de saisir cette décision de la FIFA comme une opportunité pour changer le logiciel de gestion de notre football.

Le groupe de réflexion « SAUVONS LE FOOTBALL BENINOIS » demande au peuple béninois dans son ensemble et à tous les acteurs du football de rester vigilants et mobilisés derrière le Gouvernement et son Chef. Les manifestations de soutien à leur endroit ne seront pas de trop.

Vive le Renouveau du football béninois

Vive le Bénin

Ont signé

 

Constance MEFFON                                    Pascal HOUNKPATIN

Sabin LOUMEDJINON                              Sosthène SEFLIMI

Vincent KPOHIHOUN                                 Ambroise ZINSOU    

Aubay-Rolland ZOHOUN                                      Mathias COMBOU+