Niort: Koukou « nous ne sommes pas à notre juste place »

Avant la réception de Lens demain soir pour le compte de la 33e  journée de Ligue 2 française, le milieu défensif des chamois  niortais  Djiman Koukou a accordé un entretien au site officiel de son club. L’international béninois parle du duel de demain soir et de la situation délicate du club actuel 17e du championnat.

Djiman bonjour. Vous restez sur deux défaites consécutives à Ajaccio puis à Metz, le moral est-il atteint?


Il n’est pas au top, forcément. Maintenant, est-ce qu’il faut rester dans la négativité? Je ne crois pas que ce soit la solution. Il faut tout de suite se remobiliser et aller chercher des résultats afin de sortir de cette situation.

Qu’est-ce qui a changé pour vous les joueurs, avec ce changement d’entraîneur?
Rien en particulier. L’entraîneur a changé, mais le groupe reste concerné et mobilisé. Les résultats ne suivent pas, mais au niveau du travail tout se passe très bien.

Comment gérez-vous cette dernière ligne droite, avec seulement un petit point d’avance sur Sochaux (premier relégable)?
Nous, on ne regarde pas forcément derrière. On est toujours confiants et sûrs de pouvoir faire quelque chose pour nous sauver. C’est par l’abnégation, le travail et un gros mental qu’il faut continuer à avancer. On va faire en sorte d’obtenir les points nécessaires rapidement.

Ressentez-vous une pression particulière avant d’entrer sur le terrain?
Bien sûr, elle est présente, il ne faut pas se voiler la face. Peut-être est-ce justement cette pression qui va nous pousser à mieux faire. Elle peut être la force de nos victoires prochaines.

Lens reste en course pour la montée. A quel type de match t’attends-tu?
On  n’a pas encore fait de performance face aux grosses écuries. Avoir la chance à six journées de la fin de recevoir un prétendant à la montée, je pense que c’est le meilleur des challenges pour nous. Il s’agit d’une grosse source de motivation. On va mettre tous les ingrédients nécessaires pour venir à bout de cette équipe et montrer encore une fois que e dans ce championnat de Ligue 2 .

Au match aller vous aviez ramené un nul. Quels souvenirs en gardes-tu?
David Kiki qui marque un but tôt, qui nous a fait beaucoup de bien. Mais on n’avait pas su bien gérer derrière, nous montrer solides au moment où il le fallait. C’est à l’image de toute notre saison. On n’arrive pas à faire mal à l’adversaire. Aujourd’hui on doit plus que jamais se montrer forts et capables de rivaliser au niveau du jeu avec n’importe quelle équipe.

Sur quoi devez-vous vous concentrer pour battre Lens?
Avant tout la force du groupe. Notre caractère et notre conviction n’ont pas été assez récompensés depuis le début de la saison.

 

Propos recueilis par Bruno AHIME pour chamoisniortais.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *