Tunisie : Bessan, profession : buteur  

Auteur de six buts cette saison en championnat Tunisien entre Zarzis, Bizerte et Gafsa, Jacques Bessan (22 ans) confirme de plus en plus ses réflexes de finisseur  dans la surface. L’international béninois mine de rien s’est bâtit une solide réputation en Tunisie.

 

Partir en dribles sur trente mètres ou réaliser des gestes techniques à couper le souffle n’est pas son genre mais être à l’endroit qu’il faut pour marquer, ça il sait le faire. Son instinct de buteur ne fait aucun doute.  Auteur de 26  buts toutes compétitions confondues en Tunisie depuis deux saisons et demie ses stats parlent pour lui.

Rien ne prédisait une telle réussite quant il était arrivé en Tunisie il y a trois saisons, à Zarzis en deuxième division, Bessan est devenu le héros de la montée du club avec 12 buts marqués en championnat. Célébré par les supporters pour son apport louable, il reste dans sa dynamique et marque six fois en première division la saison écoulée, des buts tout aussi importants dans le maintien du club qui a fini 5 e.

Il s’est fait une réputation au pays des Aigles de Carthage au point d’être retenu en  mars  2015, dans une sélection des meilleurs joueurs étrangers du championnat tunisien pour affronter la sélection espoir tunisienne.

A l’été dernier, Zarzis réalise une très belle affaire en cédant son buteur  contre un chèque de 150 000 dollars au CA Bizerte.  Engagé pour trois saisons, Bessan n’y sera resté que six mois après avoir marqué deux fois seulement avec les jaunes. L’aventure tourne court, Bessan ne sent plus la confiance du club et ne veut pas forcer le destin « Je jouais mais pas dans les conditions que j’espérais lors de ma venue, je sentais qu’il y a avait quelque chose qui manquait. Je ne me sentais plus bien du tout » révèle-t-il.

Vitesse de croisière à Gafsa !

Bessan ne manque pas de prétendants, Gafsa relégable et à la quête d’un buteur sort le chéquier pour signer le béninois pour deux saisons et demies. Quelques semaines plus tard, il joue son premier match le 14 Février dernier sous ses nouvelles couleurs contre Zarzis, son ancien club et ne se fait pas prier pour  débloquer son compteur d’entrée. La bête est lancée. Il enchaine quatre  buts en cinq matches joués, provoque deux pénaltys tous transformés par Ghannem, le préposé au tir, et délivré deux passes décisives. Il est donc impliqué sur  sept des onze buts inscrits par le club depuis son arrivée. A chaque fois qu’il a marqué  Gafsa n’a jamais perdu. Titulaire indiscutable, Bessan et ses coéquipiers devront encore se surpasser pour maintenir le club qui est toujours relégable.  « J’étais conscient de cette situation en arrivant, je n’ai pas peur je suis là pour aider le club jusqu’au bout et j’espère qu’on le fera »

Auteur de 6 buts en 18 matches joués, il a égalé dimanche son total de la saison dernière et devrait dépasser ce total puisqu’il dispose d’une dizaine de journées à disputer et si c’était l’année de tous les records pour lui ?

Homme de surface

Bessan est un attaquant de surface, toujours à trainer dans les seize mètres. Du gauche, du droit et de la tête il est efficace avec tout. Mais son point fort reste son incroyable jeu de tête qui l’avait d’ailleurs fait connaitre quand il jouait encore à Soleil Fc au Bénin en 2009-2010, il avait mis huit en championnat dont six de la tête. Son jeu de tête fait de lui également un très bon pivot dans le jeu dos au but. Il est  d’ailleurs surnommé « L’hélico » tant il rayonne dans les airs.

Même s’il a pas mal progressé dans son jeu au pied, il doit encore améliorer son placement sur certaines phases offensives. Son flair de buteur fait de lui un buteur tout court capable de conclure de n’importe quelle manière  dans la surface de réparation. Il a  d’ailleurs inscrit tous ses buts en Tunisie à l’intérieur de la surface de réparation. Un vrai renard. Voilà qui confirme sa réputation d’homme de surface et son ascension malgré qu’il reste peu connu et médiatisé. Pourtant il est international béninois, il est passé par toutes les catégories chez les Ecureuils : les cadets, les juniors et les séniors. Bessan a même participé à la Can junior 2013 en Algérie avec les Ecureuils, convoqué régulièrement chez les A. Il figure parmi les 23 Ecureuils retenus pour la double confrontation de fin mars face au Sud Soudan. Même s’il a été buteur contre le Congo en amical à Brazza en novembre 2015, les places sont chères dans l’attaque béninoise derrière  Rudy Gestede , Frédéric Gounongbé , et Michael Poté. En attendant Bessan poursuit sa percée et ne peut plus se cacher désormais.

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *