Nîmes : Nominé pour les trophées UNFP  de janvier, Mounié brille dans  l’incroyable remontée des crocodiles ! 

 

Nominé parmi les trois joueurs désignés pour le trophée UNFP du mois de janvier, Steve Mounié (21 ans) auteur de sept buts en Ligue 2, dont un triplet contre Clermont à la mi-janvier  contribue forcément à la bonne forme de Nîmes. Handicapé de 8 points au coup d’envoi de la saison, actuellement 17e avec 24 points,  les crocodiles peuvent croire au maintien en Ligue 2.

Présenté comme l’un des espoirs de la formation héraultaise après une saison pleine en équipe réserve 2014-2016 en CFA  (6 buts). Steve Mounié est propulsé en équipe première mais ne fait pas partie des premiers choix de Rolland Courbis  en début de saison. Barré par  Kevin Berigaud , Souleymane Camara et les dernières arrivées de l’été dernier , Casimir Ninga et Moustapha  Yatabaré, Mounié qui a n’a eu droit qu’à deux entrées en jeu contre Angers  et  Rennes soit 37 minutes de jeu au total en Ligue 1 en aout. Il a préféré partir s’aguerrir à Nîmes  en Ligue 2 dans les derniers instants du mercato estival.

 

Dans une mission compliquée à Nîmes 

Les  Crocodiles savaient qu’ils aillaient connaitre une saison peu ordinaire, impliqué dans le scandale des matches truqués il y a trois saisons, le club rétrogradé dans une première décision en National, a réussi à obtenir son maintien en Ligue 2 après un recours en appel.  Mais le club va démarrer la saison avec un handicap au compteur de 8 points. Un cadeau empoisonné ?   Ou  une mission impossible ?

C’est dans cette atmosphère de défi sportif jamais réalisé en France que Mounié débarque en prêt jusqu’ ‘à  la fin de la saison. Son objectif principal est bien évidement de grappiller le maximum de temps de jeu possible puis aider l’équipe dans son opération commando.

Buteur décisif et Nomination pour le trophée UNFP du mois de janvier

Mounié ne met pas de temps à devenir titulaire dans le onze de départ du coach Blaquart. Il marquera son premier but en championnat le 25 septembre à l’extérieur  contre  Metz. Son jeu en pivot rend de grands services au collectif nîmois qui s’appuie énormément sur ses qualités athlétiques mais aussi son aptitude à participer au jeu. En émancipation et souvent assoccié à Anthony Koura en attaque, il porte rapidement son total à quatre réalisations à l’issue de la phase de Ligue 2.

Nîmes a réalisé un mois de janvier exceptionnel avec  quatre victoire d’affilée en championnat. Mounié va marquer les esprits lors du carton des nîmois face aux clermontois 6-2 le 15 janvier dernier. L’international béninois s’est offert un retentissant triplet qui lui a valu une présence justifiée dans le onze type de France Football où il avait déjà fait  trois apparitions sur la saison. Mounié compte au total 7 buts  en 20 apparitions.  Il est bien loin de Famara Diedhiou  (Clermont) meilleur buteur du championnat avec 20 réalisations après 25 journées.

Les sept buts de Mounié ont rapporté onze points précieux à Nîmes. A chaque fois qu’il a marqué Nîmes n’a jamais perdu (3 victoires et 2 nuls).  Fer de lance et talisman.

Nîmes est sorti de la zone rouge 16e avec 24 points.  Les crocodiles n’ont qu’un point de marge sur le premier relégable, Créteil. Le maintien est loin d’être acquis, ils vont lutter jusqu’au bout. Nîmes a signé un mois de janvier de haute facture et s’extirpe  pour la première fois de la saison de la zone rouge et peut rêver de maintien. La saison est longue, encore  13 matches à négocier.

Brillant à l’image du collectif nîmois, Mounié est nominé au titre du joueur du mois de janvier en compagnie de son coéquipier Azouni et du messin Bekamenga.

Si Mounié maintient sa forme de ce début d’année les nîmois peuvent  y croire en leur rêve de maintien  dans l’antichambre de la Ligue 1 où l’international béninois pourrait finalement avoir des chances d’être enfin lancé avec Montpellier la saison prochaine.

Géraud Viwami

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *