Ecureuils : Etincelant en club, enfin le bon moment pour Tinhan ?

Jonathan Tinhan vis actuellement l’une des meilleures heures de sa carrière en National avec Amiens. Auteur de 8 buts en 18 matches joués, le franco-béninois champion de France 2012, courtisé par les Ecureuils, enfile les buts et relance sur le débat sur sa sélection avec les Ecureuils. Après Daniel Didavi il y a quelques semaines voici notre deuxième sujet sur les binationaux susceptibles de renforcer les Ecureuils.

 

Formé à Grenoble, Jonathan Tinhan (26 ans) est un milieu offensif né à Echirolles en France. Il ne reste pas longtemps dans son club formateur, rétrogradé pour des raisons administratives à l’issue de la saison 2010-2011. Tinhan  sort d’une bonne saison en Ligue 2 où il a avait réussi  a maqué 3 fois en 20 apparitions dont 12 titularisations. Dans la foulée il décroche un contrat avec Montpellier en Ligue  1.

L’apprentissage ne sera pas aisé chez les héraultais à l’été 2011. A son arrivée, Remy  Cabella, Younes Belhanda , Karim Ait Fana ou encore Olivier animaient la ligne offensive du club. Dans l’ombre de ses cadres, le « petit nouveau » ne disputera que 54 minutes soit 4 bouts de matches sur toute la saison. Il sera tout de même sacré champion de France 2012 en fin de saison. Le premier titre majeur de sa carrière.

Passeur en ligue des champions !

Malgré une première saison difficile, Tinhan reste au club la saison suivante sa situation (2012-2013) ne va pas s’améliorer mais il fera quand même ses débuts en Ligue des champions. Entré en jeu en remplacement de  Belhanda à la 68e minute contre Shalke 04, il délivrera une passe décisive pour l’égalisation de Souleymane Camara à la 90e minute (2-2). Ce soir du 02 octobre 2012 restera inoubliable pour lui mais en Ligue 1 sa première titularisation tarde à venir. Il n’aura disputé que 8 minutes en seule apparition. En Janvier 2013 il sera prêté six mois à Arles-Avignon en Ligue 2. Il y retrouvera du temps de jeu avec 14 matches joués.

De retour à Montpellier en 2013-2014, sa situation ne s’arrangera jamais.  Avec dix présences sans entrer en jeu et une seule titularisation sur toute la saison. En fin de saison, il quitte le club d’un accord mutuel et est libéré de sa dernière année de contrat.

Istres , Red Stars et Amiens , comme dans son jardin en National !

Tinhan surprend en signant à  Istres fraichement relégué en National à l’été 2014. Il ne restera que six mois club qui plonge dans les profondeurs du classement. Personnellement il marque 3 buts en 18 matches joués suffisant pour s’engager dès janvier 2015 avec un autre de National, le Red Star. Le club fini champion et accède à la Ligue 2. Le deuxième titre de sa carrière. Mais Tinhan ne prolonge pas  en fin de saison et signe à Amiens, un autre club de National.

Au stade de Licorne, il devient rapidement un cadre en compagnie d’un autre international béninois Khaled Adénon. Habitué à évoluer sur un coté, Tinhan est aussi utilisé dans l’axe de l’attaque et  flambe avec 8 buts marqués en 18 matches joués.  Il marqué consécutivement lors des quatre derniers matches de championnat. Son record personnel sur une saison qui était à 3 buts est déjà battu. Son dernier but vendredi dernier a permis à Amiens de réussir un hold up à Chambly (0-1). Si Amiens est 4e et rêve de retrouver la Ligue 2 c’est en grande partie grâce à lui ! Il est bien dans la forme de sa vie !

La troisième fois  sera la bonne avec les Ecureuils ?

Né d’un père béninois, Tinhan est cité dans le sillage de la sélection depuis 2009. Convoqué par Michel Dussuyer pour la Can Angola 2010, il avait décliné la convocation. Depuis l’eau a coulé sous les ponts, Didier Ollé-Nicolle a réussi à le convaincre en Novembre 2014. Il accepte la convocation pour le match amical contre le Maroc à Agadir. Mais contre toute attente, il ne jouera pas contre les Lions de l’Atlas malgré qu’il ait participé au stage. Tinhan a été contraint de déclarer forfait à quelques heures du match à cause d’une crise. Depuis la prise de fonction d’Omar Tchomogo , plus rien de concret sur son cas. Tinhan apporterait sans  aucun contestation une nouvelle plus-value du fait sa polyvalence sur les postes de couloirs offensifs notamment. Il pourrait rendre bien des services.  Khaled Adénon , son coéquipier en club aurait été chargé de le convaincre à nouveau. Les Ecureuils disputeront les prochaines journées des éliminatoires de la CAN en fin mars contre le Sud Soudan, sera-t-il dans le groupe ?  Ce serait loin d’être une mauvaise idée…

Géraud Viwami

2 réflexions au sujet de « Ecureuils : Etincelant en club, enfin le bon moment pour Tinhan ? »

  1. arrêter vos bêtises ont na facilement des métisses qui joue aux aux haut niveau et c.est quoi ce mec quoi ce mec qui joue dans une équipe de merde qui ce prend pour un grand joueur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *