Entretien: Aifimi : « Si le sélectionneur me donne ma chance »

Champion de cote d’ivoire 2015 avec l’As Tanda où il est reconnu parmi les gardiens les plus réguliers de l’élite, Christophe Aifimi (25 ans), l’homme aux quinze clean sheet revient sur l’incroyable saison qu’il vient de vivre avec l’As Tanda, son mercato et sur la sélection nationale. Entretien exclusif.


Vous quittez le Stella Club d’Abidjan au bon moment, le club est relégué et vous êtes sacrés champions dès votre première saison avec l’As Tanda , vous aviez tout prévu?

Rires ! Non je n’ai rien calculé ! C’est la volonté de Dieu. J’ai passé six formidables années au Stella où j’ai tout connu. La Coupe Ufoa , la coupe Caf , on a remporté la coupe nationale. Il y a eu des moments de joie. Mon seul regret c’est de n’avoir pas été champion avec le Stella. Je suis un peu frustré de ça. Le Stella m’a révélé, j’ai été trois fois nominés au titre de meilleur gardien de la saison. Je suis vraiment déçu pour le club qui va connaitre la deuxième division la saison prochaine. C’est regrettable mais c’est aussi le football. Je ne pensais non plus être champion avec l’As Tanda dès cette saison. Mais le club a fait un recrutement intelligent et l’encadrement a été rigoureux. Au fur et à mesure on a pris conscience de ce que nous étions capables de faire. On n’a pas volé ce titre de champion.

Vous avez finalement décroché le titre de champion avec l’As Tanda , qu’est ce qui a permis de faire la différence comparé aux années passées au Stella ?

En signant à l’As Tanda c’était pour avoir une autre expérience, prouver que ce n’était pas un faux choix. Parce que le public beaucoup parlé de mon départ vers l’As Tanda. Le club a fait un profond renouvellement d’effectif plus de la moitié des joueurs étaient nouveaux. Une dizaine d’anciens et environ seize nouveaux dont je faisais partie. Il y a eu un nouveau coach et un nouveau staff. Le coach a mis l’accent sur la discipline malgré les joueurs d’expérience présents. Il y avait par exemple, Koffi Bouah , ex-meilleur buteur du championnat. Nous étions tous conscients qu’on nous attendait. Des joueurs sont arrivés de l’Asec , de l’Africa Sports et du SC Gagnoa. C’est un championnat où si vous avez un président qui paye régulièrement les salaires, vous avez beaucoup de chances de figurer en haut de tableau. Quand le salaire est régulier vous jouez tranquillement la tête reposée. C’était difficile. On recevait nos matches à 300 kilomètres d’Abidjan à Bougnoukou. Chaque semaine après nos entrainements à abidjan on était sur la route pour notre base. On a cru à nos chances dommage pour l’Asec qui nous a poussé jusqu’au bout.

En parlant de mérite, l’As Tanda a été meilleur défense du championnat avec seulement 11 buts encaissés, le gardien titulaire que vous êtes n’est étranger à cette performance, si vous devriez dresser un bilan personnel de votre saison ?

On a fini deuxième meilleure défense, c’est remarquable ! Personnellement j’ai encaissé neuf buts sur les vingt-deux où j’étais aligné. J’ai encaissé les neufs buts en sept matches dont j’ai réussi quinze matches sans encaisser de buts. Ce qui est plutôt intéressant. La défense a été notre première force. On a manqué des matches mais on a tenu bon. On encaissait rarement. Sur le plan personnel je pense c’est ma meilleure saison en première division ivoirienne. Je pense que j’ai gagné en maturité dans mon jeu , beaucoup de calme et d’expérience. Le coach m’a même confié sur le brassard de capitaine sur les cinq derniers matches de la saison alors que c’est ma première saison. Je suis un gagneur dans l’esprit et ça se ressentait.

Après le sacre national, la saison prochaine le club va découvrir le haut niveau africain avec la Ligue des champions, vous avez déjà joué en coupe africaine, qu’est-ce qu’il faut à l’As Tanda pour être prêt ?

.C’est une belle opportunité de pouvoir se frotter aux grands clubs du continent. Ce sera une nouvelle expérience après celle que j’ai eu avec le Stella , le bilan était plutôt mitigé. Maintenant je me sens mieux et ce sera le moment de prouver ce que nous valons. C’est un autre monde qu’on va découvrir. On pourra compter que sur nos forces. Si le club peut recruter quelques éléments en renforts. On espère faire un bon parcours, si nous pouvons accrocher les phases de groupe ce serait très bien. On attend le tirage pour voir nos futurs adversaires. Beaucoup vont jouer pour la première fois dans ce genre de compétition mais je pense qu’on peut y arriver.

Quand on fait partie des meilleurs gardiens du championnat ivoirien on est forcement sollicité ou pas ?

A chaque mercato il y a toujours des contacts même s’il y a beaucoup de rumeurs. Je ne voulais pas quitter l’As Tanda pour quitter comme on dit. Je voulais rester pour honorer ma dernière année de contrat avec le club. S’il y a un meilleur challenge je ne dirai pas non. Je suis gardien aussi et je veux être sur le terrain. Je reste avec l’As Tanda pour continuer ma progression en Ligue des Champions.

On parle de vous chez les Ecureuils du Bénin mais aussi chez les Eléphants de Cote d’ivoire, mais finalement vous n’êtes jamais convoqué…

Aucune des deux sélections ne m’a encore officiellement convoqué. Je n’ai pas encore eu cette opportunité. Lors du dernier match de la sélection ivoirienne, beaucoup de rumeurs citaient mon nom comme sélectionnable mais rien. Après je suis originaire de Sakété au Bénin et j’ai fait toute mes classes de footballeur en Côte d’ivoire. J’ai cette chance unique d’avoir les deux nationalités. Je suis performant en club, je ne ferme pas la porte aux Ecureuils. L’équipe nationale est faite pour les meilleurs si le coach décide me donner ma chance je répondrai présent.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Photo: Aifimi en rouge et noir au centre de la photo.

Fiche
Christophe Aifimi
Gardien, 25 ans
Nationalité : bénino-ivoirien
Club : As Tanda (Côte d’ivoire)

Une réflexion au sujet de « Entretien: Aifimi : « Si le sélectionneur me donne ma chance » »

  1. AIFIMI CHRISTOPHE EST LE GARDIEN QUI MANQUAIT À NOTRE ÉQUIPE NATIONALE VRAIMENT AVEC SE GARDIEN L’AVENIR EST ASSURÉE. …..CHAMPION LE COMBAT CONTINUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *