Tour du mercato : Sèssegnon, le grand perdant

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre premier sujet sera consacré au capitaine des Ecureuils, Stéphane Sèssegnon resté contre toute attente à West Brom.

En froid avec Tony Pulis son entraineur depuis la fin de la saison dernière, Stéphane Sèssegnon était bien sur la liste des joueurs qui devaient quitter les Baggies cet été malheureusement le capitaine des Ecureuils est resté à Birmingham. Et si c’était lui le gros perdant de ce mercato. Pourquoi ?

Il a refusé le golf et la Turquie

On s’imagine qu’à 31 ans et à un an du terme de son contrat il n’aurait pas trop le choix et bien poker-menteur. West Brom n’aurait pas dit non à un chèque autour de 3 millions d’euros pour le lâcher. L’ancien parisien ne s’est pas bradé, il a refusé plusieurs offres en Turquie et en Arabie Saoudite, où notamment Al Hilal à la recherche d’un meneur de jeu était fan de son profil. Capable de gestes techniques de haut niveau, Sèssegnon a tout sportivement pour rafler la mise dans un pays du golf.

Il était proche d’un club anglais

Installé avec sa famille en Angleterre, Sèssegnon avait pour priorité de rester aux pays des Trois Lions, il a d’ailleurs longuement discuté avec un autre club de Premiere League jusqu’au 01 septembre. Ces négociations n’ont évidement pas aboutis. Sa priorité tombe à l’eau !

Parti libre en fin de saison ?

Et si tout était calculé pour l’ancien cristolien qui attend tranquillement la fin de son contrat à l’été 2016 pour s’offrir un dernier contrat très juteux. N’ayant plus rien à prouver sportivement avec West Brom, Sèssegnon aurait plus la main de choisir sa future destination avec ses propres conditions financières en étant libre en fin de saison. Une perspective qui ne devrait pas lui déplaire. Pourquoi se précipiter donc ?
En attendant, après six journées de championnat il a fait une seule apparition sur le banc avec West Brom. Aucune minute jouée. Il affirme vouloir se battre pour retrouver sa place dans l’équipe. A moins qu’il ait un changement d’entraîneur, on voit mal Pulis changer le statut du béninois dans son effectif. Sa situation est bien compliquée et tout porte à croire qu’il est le gros perdant du mercato s’il doit rester coincer entre le banc et la tribune à moins de lever le camp en janvier prochain!

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *