CA Bizerte : Bessan « marquer , faire plaisir au public »

Quelques heures avant ses débuts officiels sous les couleurs de Bizerte contre le CS Sfaxien , l’un des candidats au titre à l’occasion de la 2e journée de championnat de Tunisie, Jacques Bessan (22 ans) , l’attaquant international béninois, nouveau numéro 9 des bizertins, transféré dans les dernières heures du mercato tunisien la semaine dernière s’est confié à nous en exclusivité. Il résume son passage à Zarzis,ses ambitions avec son nouveau club et nous révèle ses envies pour son premier match.

Transféré de dernière heure, vous êtes bien accueilli à Bizerte ?

Ici je me suis rapidement intégré dans le groupe, l’ambiance est bonne. J’ai la confiance, je dois travailler plus et marquer des buts. J’ai déjà tourné la page de Zarzis. Je suis à Bizerte avec toute la concentration possible.

L’ambition du club cette saison ?

L’objectif pour le club, ils ont fini 8e la saison dernière. Maintenant on vise le haut du tableau pour accrocher une place qualificative pour les compétitions africaines. Pourquoi pas en ligue des champions?

Et sur le plan personnel ?

Marquer mille buts (rire). Non en tant qu’en attaquant c’est de marquer le plus de buts, améliorer mes stats.

Si vous devriez résumer votre passage à Zarzis où le public et le staff ont du mal digéré ton départ au dernier moment …

Zarzis est un bon club. La bas j’ai fais une bonne saison de la montée en Ligue 2 ainsi qu’en Ligue 1. Je suis content de ce que j’ai fais avec eux . Le club aussi m’a beaucoup aidé, les dirigeants que je remercie et aussi les supporters qui m’ont toujours soutenu. Je les porte dans mon cœur. J’ai passé deux belles saisons avec eux. Je sais que le coach était furieux que je parte mais c’est le foot.

Qu’est ce qui change entre Zarzis et le CA Bizerte ?

C’est deux bons clubs après au niveau du standing. Je pense que le CA Bizerte a de très bonnes infrastructures.

Après votre départ avorté en Egypte, vous teniez à quitter le club cet été ?

J’avais vraiment envie de quitter, j’avais plus trop envie de rester. Je voulais découvrir autre chose. J’ai eu beaucoup de sollicitations en deuxième division suisse, Strasbourg en France. J’aurai même pu partir en prêt en janvier en Arabie Saoudite. Tout était déjà conclu et ça ne s’est pas fait. Ensuite il y a eu le transfert annulé vers l’Ittihad Alexandrie. Finalement c’est avec Bizerte que ça s’est conclu.

Ce n’est pas risqué de changer de club comme ça alors que le championnat a commencé et vous partez le dernier jour du marché…

(il coupe) Non non je ne pense. J’ai confiance en moi. Je sais ce que j’ai à faire peu importe le moment où j’arrive. Je me suis senti désiré. J’aime les défis aussi.

Dans quel était d’esprit vous allez aborder le match de cet après-midi contre Sfax ?

Je suis déjà prêt. C’est le même championnat, je connais la compétition. Mentalement je me suis déjà préparé. Comme je l’ai dis précédemment je me déjà fondu dans la groupe et cela facilite bien de choses. Sfax c’est un gros morceaux aussi on donnera le maximum.

Le scénario idéal pour vous cet après-midi ?

Faire plaisir au public et marquer ! En plus nous jouons à domicile !

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *