Bénin – Mali : Les joueurs à suivre !

Dans un match qui s’annonce déjà crucial pour le contrôle du groupe, quels seront les hommes à suivre demain. Nous avons tenté le pari aussi bien chez les Ecureuils que les Aigles.

Chez les Aigles

Adama Tamboura , 30 ans, Randers (Danemark)

C’est le plus ancien du groupe, probable capitaine en l’absence de Seidou Keita. L’arrière gauche a une très grosse expérience du haut niveau international avec ses quatre Can au compteur. Il sera surement l’un des hommes de base de la défense malienne. Tamboura connait bien le stade de Kouhounou pas seulement parce qu’il y a débuté les deux derniers chocs entre les deux pays mais aussi parce qu’en 2005 c’est sur nos terres qu’il s’était révélé lors de la Can junior 2005. Même s’il n’a plus ses jambes de 20 ans, l’équipe peut compter sur lui.

Adama Traoré, 19 ans, Monaco (France)
(photo)

Lui, il a encore du feu dans les jambes c’est la prochaine promesse de star chez les maliens. Meilleur buteur et meilleur joueur de la dernière coupe du monde junior avec les Aiglonnets , Monaco a déboursé 14 millions d’euros pour l’arracher à Lille l’été dernier. Milieu offensif technicien, il sait mener le jeu grâce à sa mobilité et sa vision de jeu. En l’absence de Seidou Keita, il peut conduire le jeu malien si Giresse, privé de Tongo Doumbia, lui en donne les clés.

Bakary Sako, 27ans, Crystal Palace (Angleterre)

C’est le danger numéro un dont les Ecureuils doivent se méfier. Il est sans aucun doute le malien le plus en forme du moment. Fraichement débarqué à Crystal Palace en Premiere League , il a marqué la semaine dernière à Stamford Bridge. Ailier puissant et percutant ce gaucher en plus de dribler et animer son flanc sait mettre des patates.  Les latéraux auront du boulot !

Chez les Ecureuils

Stéphane Sèssegnon , 31 ans, West Brom (Angleterre)

Moyen en club depuis environ un an il est plus que jamais indispensable en sélection et ses stats ne mentent pas, cinq buts lors des cinq derniers matches des Ecureuils. Le capitaine qui a désormais les clés pour mener le jeu fait preuve de détermination et se montre efficace. Resté à West Brom alors qu’il était poussé vers la sortie, le talent de l’ancien parisien n’est plus à prouvé. Si beaucoup l’enterre déjà, Sèssegnon devra répondre présent. Il sera l’une des attractions du match.

Frédéric Gounongbé, 27 ans , Westerlo (Belgique)

Un but en deux sélections mais en plus il avait rendu des copies propres face au Sao Tomé il y a un peu plus d’un an. Le public l’a adopté spontanément. Faute de blessure il a beaucoup manqué à la sélection. Le gaucher de Westerlo déjà auteur de trois en cinq matches cette saison en club. Il a affiché un état très satisfaisant pendant la préparation. Il va découvrir le stade de l’amitié de Kouhounou. Et s’il remettait ça comme à Porto-Novo il y a un an ?

Abdel Fadel Suanon , 20 ans, Dhamak (Arabie Saoudite)

Sans faire du bruit, il se fait une place dans la cour des grands. Grand espoir du football il confirme petit à petit les espoirs placés en plus il y a quelques années. Il vient d’enchainer trois titularisations sur les trois derniers matches officiels des Ecureuils. Il a déjà débloque son compteur en amical contre la Tanzanie en octobre 2014. Polyvalent entre l’axe et le flanc en attaque, sa percussion et son flair face au but sont vitaux pour son jeu. Le buteur a bien débuté sa saison en Arabie Saoudite où il est partie en prêt avec deux buts en deux journées. Face au Mali il foulera une pelouse qu’il connait bien pour y avoir explosé avec son ancien club au Bénin le Mogas 90.

Géraud Viwami

Une réflexion au sujet de « Bénin – Mali : Les joueurs à suivre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *