Niort : L’inamovible, le patient, le challenger et le joker !


La colonie béninoise est forte à Niort (France-Ligue 2), quatre internationaux évoluent désormais chez les chamois. Mais ils ont tous des statuts différents dans l’effectif en ce début de saison. En déplacement ce soir à Dijon pour le compte de la deuxième journée de Ligue2, trois d’entre eux sont dans le groupe. Décryptage.

Koukou, l’inamovible

C’est le plus ancien des quatre, présent au club depuis janvier 2012, Djiman Koukou (24 ans) est l’un des cadres du système de jeu du coach Régis Brouard. En 80 apparitions en deux saisons et demie, son impact physique et sa détermination sont devenus vitales pour l’équipe. Titulaire à l’occasion de la première journée vendredi dernier, sauf cataclysme, il est intouchable dans le onze type et ça devrait être ainsi jusqu’au soir de la 38e journée. Inamovible.

Allagbé, le patient

16 matches sans encaisser avec la réserve, sacrée championne avec une promotion en CFA 2 à la clé, Saturnin Allagbé (22 ans, photo) a bien réussi son adaptation pour sa première saison en France. Sa progression est logiquement récompensée cette saison, il a un nouveau statut celui de numéro 2 derrière Delecroix, le titulaire. Il profite notamment du départ de Roche, l’ancien numéro 2 à la retraite. Et il a tronqué son dossard 40 de débutant contre le 16. Dans un nouveau rôle où il devra être patient pour gratter quelques matches officiels en Ligue 2 en cas de blessures ou de suspension de Delecroix. Il devrait débuter les matches de coupe. Premier test mardi prochain contre Sochaux en coupe de la ligue. Encore lié aux Chamois pour deux ans, il faudra être patient pour lui. Il était sur le banc vendredi passé et ce sera encore le cas ce soir.

Djigla, le challenger

Annoncé comme un grand espoir du football béninois, David Djigla (19 ans) a galéré pendant deux saisons à Bordeaux où il passé le clair de son temps avec la réserve. Il n’a disputé que quelques minutes contre Nice en Ligue 1 en janvier dernier. Son unique apparition avec les pros. Libéré de sa dernière année contractuelle, il est arrivé à Niort dans la peau d’un revanchard. Rapide et dribleur, il prouvé sa faim en signant un doublé pendant la préparation contre Luçon. Remplaçant avec son maillot numéro 7 contre Valenciennes (J1), il est entré en jeu à la 62e minute. Présent dans le groupe, ce soir à Dijon, il va certainement jouer mais il doit surtout prouver pour gagner sa place de titulaire et confirmer les espoirs placés en lui. A ce niveau la concurrence ne semble pas l’effrayer. Challenger.

Kiki, le Joker

C’est le petit nouveau qui jouait encore en CFA la saison dernière. Le palier à franchir pour David Kiki (21 ans) est important mais pas impossible. Utilisé régulièrement pendant la préparation, il va devoir serrer les dents pour gagner sa place sur le terrain en Ligue 2. La patience sera de mise avec lui parce que toutes les places sont chères dans le groupe de 16 convoqués pour les matches de championnat chaque week-end. Sa polyvalence entre le milieu et le poste d’arrière gauche peut se révéler être un atout dans la durée. En attendant il a deux concurrents à doubler, Lahaye, habituel arrière droit, replacé à gauche, qui était titulaire lors de la première journée et l’autre recrue Da Veiga arrivé de Monaco. Il est comme un joker prêt à saisir sa chance dès qu’il l’aura.
Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *