FIFA/CAF : une nouvelle mission conjointe attendue à Cotonou !

Depuis le retrait de l’agrément par le ministère des sports, la fédération béninoise de football n’existe plus et le football local est plongé dans une nouvelle crise. La Fifa et la Caf vont dépêcher une mission conjointe à Cotonou le mercredi prochain pour réexaminer la situation.

On avait espéré une décision de la Fifa sur le cas du Bénin lors du congrès de l’institution en Suisse, en mai dernier, mais rien n’a été fait. Le compte rendu de la mission de Primo Corvaro qui avait écouté les acteurs du football béninois quelques semaines plutôt, fédération et ministère, n’aura pas eu l’incidence souhaitée.
Le mercredi prochain, une mission similaire sera à Cotonou pour des raisons identiques. L’objectif sera d’écouter les membres de la fédération et le ministère à nouveau. La particularité de cette nouvelle mission est qu’elle sera menée par deux émissaires. Le premier sera mandaté par la Caf et le second par la Fifa.

Pas de miracle en vue…

Si la Fifa exige que le ministère rétrocède l’agrément à la fédération, la probabilité qu’on arrive à cette conclusion s’affaiblit sérieusement. Car le ministère compte s’appuyer sur les conclusions du travail du comité de réunification et d’orientation nouvelle du football béninois, mis en place par l’autorité ministérielle le 14 avril dernier et dirigé par Jérôme Carlos. Le rapport devrait être disponible dans les jours à venir puisque le délai fixé au comité est déjà arrivé à expiration le 15 juillet dernier.
Ce document tant attendu devrait amener à un forum national sur le football pour définir les bases futures de gestion et de développement de notre football.
D’un autre coté, les tendances claniques naissantes entre les membres de la fédération dont certains applaudissent le retrait de l’agrément complique la donne.
Si le ministère maintient le retrait d’agrément, la Fifa pourrait rapidement suspendre le Bénin pour ingérence politique.

Géraud Viwami

Une réflexion au sujet de « FIFA/CAF : une nouvelle mission conjointe attendue à Cotonou ! »

  1. J’aurais voulu que notre ministre de sport mets la balle à terre et de voir avec la fédération pour le bon fonctionnement de notre football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *