Ecureuils : Le top 10 des internationaux fantômes !


Il y a de ces joueurs internationaux que vous avez vu le temps de quelques sélections ou que vous avez une fois et depuis rien ! Outre la génération qui était à la Can 2004 dont l’histoire est particulière, en cette semaine internationale, Bjfoot a retracé depuis 2005 le top 10 des Ecureuils fantômes.


1- Wallis Debourou, 20 ans

Fils d’un député à l’époque, son père aurait usé de son pouvoir politique pour l’imposer dans liste des 21 écureuils juniors retenus pour la Can 2013. Son maillot floqué du numéro 2 ne verra aucune pelouse en Algérie pendant le tournoi. Depuis il est retourné aux USA où il jouait dans le championnat universitaire. La belle arnaque au moment des joueurs comme William Dassagaté et Djibril Naim étaient laissés sur le carreau. D’ailleurs des membres du staff de l’époque avaient reconnu qu’il n’avait point le niveau international ça se passe de commentaire. Inédit.

2- Rachid Rouga , 27 ans

Il a débarqué à la veille de la Can 2008, à l’époque il évoluait dans l’équipe réserve de Rennes en France. Arrière droit, il était annoncé comme le renfort idéal au poste. Aucune apparition au Ghana durant le tournoi et on ne l’a plus jamais revu dans le sillage de la sélection. Il a quitté Rennes depuis 2008. Vrai fantôme.

3- Sylvère Tchegnon Zola (photo), 30 ans

Il n’aura tenu que 54 minutes contre le Mali lors des éliminatoires de la Can 2008, en mars 2007 à Cotonou. Son défaut de niveau s’est vite fait ressenti. Son physique déjà paraissait trop rond pour le calibre international, joueur en CFA à l’époque au FC Balma. C’était sa première et dernière sélection en mars 2007. Il végète dans les divisions amateurs en France. Insuffisant.

4- Benoit Tardieu, 29 ans

Gardien avec une bonne stature et pensionnaire de la réserve d’Auxerre, on l’annonçait comme la relève dans un contexte où le Bénin cherchait un successeur à Rachad Chitou. Doublure chez les juniors au Mondial 2005, il fera quelques titularisations dans les cages chez les A lors des éliminatoires de la Can 2010. Sa dernière sélection remonte au 12 mars 2008. Son déclin international est dû à ses choix de carrière peu valorisants. Il a beaucoup squatté dans les divisions amateurs françaises. Inconstant.

5- John Glélé, 29 ans

Il y avait beaucoup d’espoir lors de sa venue. Arrière gauche utile, il avait débuté en amical contre l’Algérie en février 2009 puis titularisé contre le Soudan à Cotonou en juin 2009, en éliminatoire de la Can 2010. Son unique sélection. Après ses choix de carrière aussi ont tôt fait de l’enterrer. Passé par la Chypre et les divisions amateurs suisses, il a perdu de sa compétitivité. Déclin.

6- Daniel Gbaguidi , 27 ans

Il faisait des choses intéressantes avec la prestigieuse réserve de l’Olympique de Marseille, annoncé comme très prometteur par une certaine presse, une seule apparition contre l’Angola à Luanda en juin 2008 aura suffi à tous pour se rendre compte qu’il n’avait pas encore le niveau international. Depuis il est allé de relance en relance de la 2e division grecque au National cette saison. Son statut de sélectionnable en a pris un sacré coup ! Feu de paille.

7- Noel Séka , 30 ans

Proche de Stéphane Sèssegnon ils avaient signé à Créteil ensemble. Aujourd’hui, Sèssegnon est le capitaine de la sélection et Séka est déjà à la retraite anticipée. Et oui ! C’est vrai. Pourtant il était robuste et solide à l’époque à Créteil. Le choix de carrière qui l’a plongé a été son départ de Créteil pour le FC Fyn en 3e division au Danemark en 2006. Ensuite il a fait des piges en Oman pour finir au Bénin avec rondeurs indignes d’un footballeur. Inactif depuis 2009.Chute libre.

8- Adou Mouftaou , 24 ans

Capitaine de l’Aspac championne du Bénin en 2010, il était la référence locale à son poste d’arrière droit . Dussuyer le récompense en le sélectionnant pour la Can 2010 suite à son bon tournoi de l’Uemoa. Il a même été utilisé pendant les qualifications. Dans la foulée il s’exile en Suède après une signature manquée à Sturm Graz en Autriche. Le début de carrière parfait croyait-on avant que tout part en vrille. Embrouille avec son club et retour en Côte d’ivoire à Gagnoa en 2012 puis aux Dragons au Bénin. Il a disparu des radars, certaines rumeurs l’annoncent au Nigéria. Il y a cinq ans le Bénin pensait avoir trouvé la relève sur son côté droit. Catastrophe.

9- Abou Maiga 30 ans

Il formait avec Razack Omotoyossi la paire d’attaque qui a fait briller le Bénin à la Can puis au Mondial junior de 2005, il avait pourtant bien débuté sa carrière. Proche de Stéphane Sèssegnon il a débarqué à Créteil en Ligue 2 au même moment que l’ancien parisien en 2004. Sa carrière ne décollera jamais dans l’hexagone, prêté en National il n’a jamais convaincu. Il squatte en CFA en France depuis plusieurs saisons. Présent à la Can 2008, il ne retrouvera plus le haut niveau avec les Ecureuils ni en club d’ailleurs. Irrégulier.

10- Guillaume Bèmènou , 30 ans

Courtisé pendant plusieurs années, il a rejoint les Ecureuils au meilleur moment de sa carrière en 2010, il sortait très bonne épopée avec Chambéry en Coupe de France. Il va confirmer contre la Cote d’Ivoire en mars 2011 à Accra. Son départ de Chambéry lui coutera tout. Manque de manque compétition en club, il réalise des performances peu convaincantes face à l’Algérie et Saturnin Allagbé lui a été préféré. La saison dernière il a rejoint Echirolles en CFA 2. Malgré ses sept sélections il reste un flop !
Géraud Viwami

4 réflexions sur « Ecureuils : Le top 10 des internationaux fantômes ! »

  1. Très bonne initiative. Bjfoot c’est vraiment du professionnalisme et va toujours continuer pas nous étonner . Continuer comme cela . Il y a beaucoup d’autres joueurs dont nous avions plus les échos . Pouvez vous nous Eclairez . Je parle par exemple de Jodel Dossou , Wisdom Aka , Dognon , Appolinaire Danvide , Ibrahim Ikililou , Azankpo , Affissou Fayemi , Jean Ogouchi , Guède Medaibre , Pascal Angan , Oussou Sidoine , Jean Jaurès Affognon , Kobenan etc…

    1. et va toujours continuer à nous étonner. C’est bien beau de commenter quelque chose mais ayez au moins l’aisance de contrôler votre image et pareil pour l’auteur de cet article, des fautes d’orthographe de grammaire, ma fille de 12 ans ferait mieux.

  2. BJFOOT S’il vous plait quelle est la source de vos informations au sujet de wallis Debourou? Il ne suffit pas d’écrire un article pour descendre l’un parce que vous avez des problèmes avec la fonction que son père a eu a exerce, vous pensez vraiment que wallis s’est fait pistonner? demandez aux entraîneurs qui l’ont sélectionné et meme a Mr Anjorin Moucharaf, s’il a été retenu c’est parce qu’il le méritait a l’époque et il a demontre qu’il était bien meilleur que djibril nahim je suis désolé il a meme deplore le fait qu’on ne lui ait pas donner sa chance a la can junior. Et vous l’auteur de cet article on ne vous a pas appris a signe a la fin? Dites nous au moins qui vous etes parce que vous parlez des gens sans rien savoir mais vous vous gardez de nous montrer votre identite. je ne vous agresse pas rien de la mis vous etes un lache! Wallis joue toujours dans le championnat universitaire américain et il a une bourse complete la bas qui paye pour ses etudes et pour le foot. Il fini en mai prochain et il a des offres pur jouer en europe et au qatar. Croyez moi vous allez regretter d avoir écrit cette article et si jamais nos veux se concretisent et que wallis signe son premier contrat pro, ce sera retenu contre vous. Dernière clarification, avant d aller aux USA wallis jouait a boulogne billancourt en france ou il était meilleur buteur en 15 ans dh, il a été forcer a partir aux USA Parce que ses parents voulaient qu il ait au moins son bac avant de poursuivre le foot. Quand on ne sait pas on se renseigne et wallis appartient aux New York Rebulls juste pour votre information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *