Ecureuils : Ollé-Nicolle , Et après ?

 

Mardi dernier , Idrissou Affo , le ministre des sports a acté le départ du désormais ex-sélectionneur des Ecureuils , Didier Ollé-Nicolle. Officiellement, le technicien français est débarqué pour ses insuffisances de résultats n’ayant pas réussi à qualifier le Bénin pour la Can 2015, quatre mois après l’élimination au Malawi.

 

Jean-Marc Nobilo , Manuel Amoros et Didier Ollé-Nicolle , le Bénin s’est séparé d’un troisième technicien français en l’espace de trois ans pour presque les mêmes raisons.

Selon l’article 3 du contrat de Didier Ollé-Nicolle, ce dernier pouvait être démis de ses fonctions s’il ne réussissait pas à qualifier le Bénin pour la Can 2015. En Aout, le Bénin a échoué au Malawi. Mais aucune décision n’a été prise ni par le sélectionneur ni par les dirigeants.

Les discours ont d’ailleurs changés dans les deux camps, ils parlaient de bâtir une équipe d’avenir avec les jeunes et quelques cadres.  La fédération s’engage a alors à négocier des journées Fifa , chose qui n’était plus arrivé au Bénin depuis 2009.

 

10 buts en deux matches, la tasse de trop !

Les Ecureuils ont joué la Tanzanie en octobre, une lourde défaite surprenante 4-1. La patience du public est implorée. Un mois après le Bénin est humilié cette fois par le Maroc 6-1. Cette défaite sera mal digérée par les dirigeants qui ont décidé de débarquer le sélectionneur.  Si d’autres s’en félicitent, certains restent très surpris.

Où est le projet d’avenir ?

Le départ d’Ollé-Nicolle ramène inexorablement les Ecureuils à la case départ dans le projet de reconstruction d’une équipe compétitive à l’horizon 2017. Les capacités techniques du coach français élu meilleur entraîneur de Ligue 2 en 2007 ne sont pas en doute mais la cohérence du projet et des ambitions de la fédération et du ministère le sont.

Par exemple depuis plus de cinq ans, le Bénin ne dispose toujours pas d’une direction technique nationale et la construction des sélections nationales a toujours débuter par le haut. Si Nobilo , Amoros et Ollé-Nicolle n’y sont pas arrivés qui pourra ?

Le dernier entraîneur réussi à la tête des Ecureuils est Michel Dussuyer qui avait réussi à qualifier les Ecureuils pour la Can 2010 puis renvoyé après la compétition. En Guinée depuis quatre ans, le français vient encore de qualifier le Syli National pour une deuxième Can après celle de 2012. Une belle leçon de stabilité.

Le public attend toujours ce que sera l’après Ollé-Nicolle  avant d’en juger.

3 pensées sur “Ecureuils : Ollé-Nicolle , Et après ?”

  1. Benin,Benin le football beninois est noyé pour toujour il n y a plus d espoir pour le public qui aime voir leur joueur sur le rectangle vert.Que ça soit Anjorin ou Ahuanvoe ils sont tous les même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *