Ecureuils : Barazé « Comme chez moi à Agadir »

Demain, les Ecureuils affronteront, le Maroc en match amical au grand stade Adrar d’Agadir dans un duel attendu dans le royaume. Un match particulier pour le défenseur-milieu, international, Seidou Barazé qui avait porté les couleurs du club de la ville la saison dernière et qui revient dans un stade qu’il connaît très bien.

 Même si le Maroc n’accueillera plus la prochaine Can, le match amical prévu contre les Ecureuils aura bel et bien lieu demain à partir de 19h T.U

Une rencontre attendue dans   le royaume qui aura lieu dans le grand stade Adrar d’Agadir. Inauguré le 11 octobre 2013, à l’occasion d’un match amical entre la JS Kabylie et l’Hus Agadir (ndlr : victoire d’Agadir 1-0), cette enceinte haute de gamme de 45 mille places dont la construction avait démarré en 2004 a été accueilli comme un bijou moderne.

Un Ecureuil connaît bien ce stade pour y avoir évoluer pendant plusieurs mois, il s’agit du défenseur-milieu Seidou Barazé (24 ans , 5 matches cette saison, en chasuble bleu sur la photo) , transféré de l’HUS Agadir au KAC Marrakech cet été., il ne cache pas sa nostalgie « C ‘est un peu spécial de revenir ici avec la sélection nationale. Je connais bien la ville et le stade. C’est un peu comme chez moi. Ce sera un plaisir de revoir les supporters aussi. Je garde de bons souvenirs d’ici » confie l’international béninois.

La saison dernière, alors que Barazé évoluait encore avec les rouges d’Agadir, le club a disputé toute la phase retour du championnat au stade d’Adrar, abandonnant l’Inbiaat devenu trop petit pour les ambitions du club. L’ancien joueur du Mogas s’en souvient «  L’ancien stade avait la réputation d’être très chaud, mais le nouveau est plus beau, la pelouse irréprochable mais on n’a pas eu de très bons résultats malheureusement »

Le stade a également accueilli des matches de la coupe du monde de clubs en 2013 dont la demi-finale entre le Bayern Munich et les chinois de Guangzhou, remportée les Allemands 3-0. La bande à Razak Omotoyossi , qui découvre le Maroc cette saison , foulera un une pelouse de prestige.

Pour Barazé , le match est spécial et il espère prendre du plaisir s’il refoule la pelouse d’Adrar « En Tanzanie, j’ai joué une mi-temps, plutôt bonne. La concurrence existe toujours en sélection, l’idéal est d’avoir du temps de jeu »

 

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *