Fifa 15 : Sèssegnon n’avance pas, Premières apparitions d’Allagbé,Dossou, Mounié et D’Almeida

Sorti le mois dernier seulement la version 2015 de Fifa fait un carton planétaire. Bjfoot a pris soin d’analyser les joueurs béninois présents dans la base de données du jeu.  Ils sont quatorze au total, deux de plus que l’année dernière.

Quatorze joueurs béninois figurent sur la version 2015 de Fifa. Passons en revue les notes des joueurs béninois. Déjà il faut préciser que les joueurs sont notés sur 100 et que les ingénieurs d’EA Sports essaient de reproduire au maximum des performances proches du réel.  Premier constat, Stéphane Sèssegnon désormais trentenaire n’a pas vraiment évolué, comme sur la version précédente sorti l’année dernière, il est noté de façon générale à 77/100. Coté habileté, il reste l’un des meilleurs dribleurs du jeu en témoigne ses notes en drible (82), agilité (84) et équilibre (90). Pas mal pour le joueur de West Brom.

Dans le rayon nouveauté quatre nouveaux joueurs béninois font leur première apparition. Saturnin Allagbé avec Niort en Ligue 2 Française, noté à 56. Il est d’ailleurs le joueur béninois le plus faible du jeu. Normal puisqu’il est troisième gardien dans son club et il jouait encore au Bénin la saison dernière. Jodel Dossou, le milieu offensif du Redbull Salzbourg aussi fait son apparition sur le jeu. Il est noté à 57. Dans ses attributs personnels ses points forts sont le drible (68) et l’équilibre (84). Logique sans doute quand on connaît les coups de hanches habituels du joueur.  Steve Mounié, le natif de Parakou et pensionnaire du Montpellier Hérault fait aussi sa première apparition sur le jeu. L’attaquant longiligne est noté à 61. Ses points forts en termes d’habilité sont : Accélération (70), finition (68) et  précision de la tête (76). Enfin le dernier nouveau nous vient des girondins de Bordeaux Sèssi d’Almeida qui est très bien coté pour une première à 62. Ses attributs forcent presque l’admiration…équilibre (74),  marquage (76). Il est l’un des joueurs les plus physiques du jeu avec son incroyable endurance (91) et son agressivité (88).

Un seul retour à noter celui de l’attaquant Frédéric Gounongbé, présent sur la version 2012 et absent des deux dernières. L’international de Westerlo est noté à 65. Ses points forts sont la force (82) la précision de la tête (76) et la détente verticale (72).

Petite avancée pour les habitués…

Les habitués du jeu sont également là. Même s’ils ont presque tous changé de club sauf Djiman Koukou, le niortais est noté à 66, une légère progression puisqu’il était noté à 63 sur la version 2014. L’endurance (82) et la force (85) sont ses points culminants. En Ligue 1, les caenais Adeoti  et Imorou ont la même note 68.  Si pour le premier on note une progression de quatre points par rapport à l’année dernière, le second avait déjà le même niveau sur l’édition précédente. L’arrière gauche a plusieurs points forts : Endurance (80), accélération et équilibre (74) et aussi agressivité (72) pour ne citer que ceux-là. Les points forts d’Adéoti : agressivité (81) et détente (80). On  remarque également la présence de David Djigla dans l’effectif des girondins de Bordeaux noté à 59.  Il a tout de même une bonne accélération (80) et une pointe de vitesse remarquable pour un débutant (77). Enfin Christopher Glombard, l’arrière droit rémois joue avec la nationalité béninoise et est noté à 68.

En Angleterre, en championship (D2) on note également une progression chez Rudy Gestede, l’attaquant des Blackburn Rovers noté à 69, il a six points de plus que l’année dernière.  Evidement ses points forts sont la précision de la tête (79), la force (82) et la détente verticale (80). En League One (D3), Le défenseur, Réda Johnson, présent dans l’effectif de Coventry est noté à 68, soit un point de plus que sur l’édition précédente.  Comme points forts il y a la force (90) et l’agressivité (85). Un vrai bulldozer. Enfin Romuald Boco, arrivé à Chesterfield a connu une petite progression, il est noté à 60, soit trois points en supplément pour le milieu droit.

 

L’attaquant Michael Poté, débarqué en Chypre cette année a disparu logiquement du jeu, tout comme Mouri Ogounbiyi arrivé au Paris Fc en National et Fabien Farnolle sans club. A noter que Poté et Ogounbiyi ne figurent pas sur le jeu parce que les championnats chypriotes et le National n’y sont pas.

D’Almeida, meilleure progression.

Quelques remarques pour les amateurs du mode carrière sur le jeu. S’il y un joueur béninois sur lequel vous pouvez miser en le recrutant c’est Sessi d’Almeida. Le milieu défensif des girondins peut atteindre le niveau d’un top player en quelques saisons. Il arrive déjà à tutoyer  la barre symbolique des 80, ce qui représente une belle marge de progression. Autre évolution intéressante celle de Mounié qui peut aller jusqu’à 73. Djigla aussi peut atteindre les 69 au bout de quelques exercices.  Allagbé également a une belle marge jusqu’à 67. On peut être tout de même déçu de voir que Gounongbé ne dépassera pas 69 ou que Sèssegnon stagne éternellement sur ses 77. Adéoti et Koukou peuvent être aussi de bonnes pioches, leurs limites étant à 73.

Ainsi se présentent les performances des quatorze béninois présents sur Fifa 15. Précisons que le jeu est disponible sur toutes les consoles, Play Station 3 et 4. Play Station Portable, Xbox, Nitendo DS et WII également.

Nous nous sommes amusés à faire une équipe type avec les joueurs béninois. Dans un 4-3-3.

Entrants: Allagbé- Glombard, Johnson ,Adéoti, Imorou- D’Almeida , Sèssegnon, Koukou- Gounongbé , Gestede, Dossou

Remplaçants: Boco, Djigla , Mounié

 

Géraud Viwami.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *