Ecureuils : « Continuez à donner de l’expérience à nos jeunes joueurs » Ollé-Nicolle

Quelques heures avant de prendre la direction de Dar Es Salam pour y affronter la Tanzanie en match amical, le sélectionneur national des Ecureuils, Didier Ollé-Nicolle s’est confié à nous en exclusivité. Ses choix, les forfaits, le Cas Farnolle , sa vision de l’avenir et l’objectif du match. Ollé-Nicolle dit tout. Entretien.

Vous avez décidez de faire avec un groupe très réduit, est-ce un choix pour être plus concentré ou est-ce des exigences budgétaires ?

J’ai effectivement convoqué un groupe réduit uniquement pour des raisons budgétaires. Ce qui m’a obligé à réduire mon groupe et donc faire des choix délicats.

Revenons sur les choix, vous avez décidez de vous passer d’Omotoyossi, Angan et Ogounbiyi……

C’est d’ ailleurs les raisons qui m’ont  poussé à ne pas convoquer  pour ce match, des garçons comme Pascal (Angan) ou Razak (Omotoyossi).Ce n’est pas rédhibitoire ni définitif pour la suite. Seulement ils ont besoin de retrouver des sensations et du rythme en club et j’ai voulu continuer à donner de l’expérience à nos jeunes joueurs pour ce match.

Si officiellement on est au courant des blessures de Gestede ,Gounongbé et Koukou qu’est ce qui justifie l’absence d’Adénon et Johnson ?

Un certain nombre de joueurs sur qui je veux m’appuyer sont malheureusement blessés et c’est vraiment dommage vu leur état de forme et leurs bonnes prestations depuis le début de saison en club. Des joueurs que j’ai supervisés ces dernières semaines : il s’agit de Réda (Johnson) et Khaled (Adénon) qui sont tous les deux blessés au genou. Gounongbé, Gestede et Imorou sont blessés aux ischios jambiers et Koukou souffre d’une entorse à la cheville.

 

Vous avez fait un choix surprenant, en décidant de rappeler Farnolle alors qu’il est sans club et non-qualifié pour les matches officiels ?

Je l’ai car c’est un garçon que j’ai vu jouer 7 fois la saison passée avec Clermont et il m’a convaincu. Vu que j’ai eu des problèmes de gardiens contre le Malawi, qu’il s’entraîne avec Bordeaux, que ça va lui faire du bien de retrouver la vie de groupe, rejouer, et que son dossier administratif semble réglé afin qu’il puisse jouer pour le Bénin.

 

Avec Suanon (19 ans) , Mounié (19 ans) , d’Almeida (18 ans) , Djigla (19 ans) et Mama (18 ans) , vous disposez d’un groupe très jeune pour une sélection A, vous pensez à l’avenir ?

Comme je vous l’ai précédemment indiqué j’ai souhaité rajeunir mon groupe ou plutôt continuer à convoquer des jeunes joueurs comme lors de mes quatre premiers matchs à la tête de la sélection du .Ne pas oublier que j’ ai lancé des garçons comme  Ogouchi , Oré, Mama, Tossavi et Suanon….qui m’ ont donné satisfaction. Je suis en train de chercher encore des joueurs de ce style car mon objectif principal est de préparer et qualifier le Bénin pour la CAN 2017. Et  des garçons comme Mounié, Djigla voir quelques autres peuvent prendre le bon wagon. La porte reste ouverte aux jeunes joueurs bosseurs, ambitieux et compétiteurs.

Alors quels sont les objectifs que vous vous êtes fixé pour ce match ?

L’objectif principal de ce match est qu’on se retrouve que notre équipe prenne l’habitude de jouer un maximum de matchs amicaux afin de trouver un vrai style, une vraie identité de jeu et se forger une véritable mentalité d’équipe. Ce  sera mon premier match amical avec mon équipe. Notre sélection doit travailler et nous ne pouvons pas manquer un seul rendez-vous FIFA, si demain notre pays veut exister sur le plan international.
Le second objectif sera de faire un très bon match d’équipe sur le plan collectif et tout mettre en œuvre pour gagner ce match. Car c’est important d’acquérir le mental de la gagne.

Enfin sachant que vous aurez à peine deux jours de travail pensez-vous que ce sera suffisant pour poursuivre le travail entamé à Cotonou il y a quelques mois ?

Oui malheureusement on n’aura que 2 jours pour préparer ce match. C’est pour ça que je vous disais que l’objectif prioritaire concerne la vie de groupe, qu’on acquiert ensemble des règles de vie et de fonctionnement. Mais on devra aussi être fier du maillot pour nos supporters et préparer notre prochaine échéance en novembre contre le Maroc.

Entretien réalisé par Géraud Viwami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *