Ecureuils : Gestede , Gounongbé, Aoudou et Omotoyossi, quatre pour un poste.

Depuis quelques années les Ecureuils s’en sont souvent remis à leur meilleur attaquant, Omotoyossi , meilleur buteur actuel de la sélection béninoise. Depuis les choses ont changé, Aoudou, Gestede et Gounongbé peuvent être désormais considérés comme des concurrents de taille. Ollé-Nicolle devra trancher.

Une grande équipe s’identifie souvent à meilleur attaquant ou buteur le plus décisif. Depuis la Can 2008, Razak Omotoyossi (29 ans) était comme l’unique sauveur des Ecureuils, de plus ses performances en club étaient optimales. Depuis la donne a changé, ses saisons manquées et l’arrivée récente des binationaux Rudy Gestede (26 ans, photo) et Frédéric Gounongbé (25 ans), en plus de la bonne forme de Mohamed Aoudou (24 ans) font changer les choses. Omogoal , plus expérimenté , est toujours à craindre mais plus incontestable.
Ollé-Nicolle l’a essayé dans le couloir gauche au match aller contre le Sao-Tomé, il était moyen. Sa vraie place est en pointe mais la concurrence aussi y est.

Gestede numéro un ?

Il compte deux buts en quatre sélections. Ses deux buts marqués lors de ses deux premières sélections contre l’Algérie. Sur chacune de ses apparitions Gestede par sa puissance son jeu dos au but et sa détente verticale a bien tenu sa place. Son statut de titulaire n’était pas volé. L’attaquant de Blackburn peut-il être un titulaire indiscutable ? Pas sûre quand on regarde la performance de Gounongbé en son absence contre le Sao Tomé.

Gounongbé a saisi sa chance

Sans s’enflammer, il s’est montré aussi efficace lors de ses premières apparitions. Un pénalty obtenu au Sao Tomé et un but somptueux à Porto-Novo. Le gaucher aussi a fait apprécier sa puissance, son jeu en pivot, une présence remarquée entre les lignes et son sens du but. Il possède un très bon jeu tête aussi. L’attaquant de Westerlo a un profil similaire à Gestede, ce qui devrait compliquer encore plus la tâche à Ollé-Nicolle au moment de trancher.

Aoudou, éternel deuxième couteau ?

Héros de la qualification du Bénin à la Can 2010. Il avait pris part à la phase finale en Angola. Depuis, Aoudou est très régulier en sélection mais il n’est jamais devenu titulaire indiscutable. Régulièrement remplaçant derrière Omotoyossi , maintenant il doit faire avec deux autres concurrents de poids cités ci-dessus. Si l’ancien évianais a le niveau pour la sélection ? Incontestablement. Ollé-Nicolle l’avait d’ailleurs titularisé à l’aller contre le Sao Tomé en mai dernier. Mais au retour il n’est pas entré en jeu, la faute à la belle performance de Gounongbé remplacé par Omotoyossi. Aoudou , auteur d’une bonne saison 2013-2014 (10 buts en club) ,devra au moins récidiver cette saison pour rester parmi les premiers choix au niveaux de la sélection. En même temps, il est le plus jeune des quatre et devra être patient pour coiffer les autres.
Géraud Viwami

4 réflexions sur « Ecureuils : Gestede , Gounongbé, Aoudou et Omotoyossi, quatre pour un poste. »

  1. C’est un très bon article sur lequel j’aimerais donner un avis d’observateur sans être un entraineur.
    Ce serait un gachis de jouer avec Gounongbé ou Gestede seul en pointe. Les deux joueurs ont un profil similaire.
    Avec le point d’appui qu’il represente un joueur comme Omotoyossi doit forcement tourner autour d’eux pour beneficier des deviations. Omotoyossi etant plus gaucher que droitier (il joue des deux pieds) il serait pas aisé de l’associer avec Gounongbé qui est aussi un gaucher. Aoudou doit patienter et attendre son heure a mon avis, puisque si un quatrième attaquant doit être appelé cela doit être Suanon.
    Du coup en jouant avec deux pointes le coach a la possibilité Gestede – Omotoyossi ou Gestede – Suanon ou Gounongbé – Suanon ou avec trois attaquant Suanon – Gounongbé – Omotoyossi ou Suanon Gestede Omotoyossi.
    Malheureusement Gestede – Gounongbé ne peuvent pas jouer ensemble a mon avis a moins qu’on ai des ailliers très rapides qui savent bien faire des centres pour espérer qu’un des deux reprennent a chaque fois mais je jeu risque de manquer de vitesse

    1. Bonne analyse!

      Mais je doute de l’association Gestede – Suanon ou encore Gounongbé – Suanoncar ils ont tous strictement le même profil. Des attaquants cités, seul razack peut jouer sur le côté mais le pb, c’est qu’il ne défends pas.
      En clair, si vous jouez avec 3 attaquants ou un neuf et demi, ceux sur le côté doivent défendre et être des techniquement à l’aise. Résultat des course il n’y a pas de place pour plus d’une personne.

  2. Le Benin aura besoin de tous ses fils pour la qualif il ne faudrait pas oublier les blessures qui peuvent subvenir en cours de route au coach de trouver la formule adequate pour rallier tout le monde a la cause et mettre les joueurs dans de bonnes dispositions afin qu’ils soient prets lorsqu’on aura besoin d’eux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *