Ligue 1 : JA Plateau, champion en péril !

 

On dit souvent que le plus difficile n’est pas d’arriver au sommet mais de s’y maintenir. Cet adage trouve parfaitement son illustration entre deux saisons sportives comme celle de la JA Plateau en ligue 1 béninoise, championne surprise la saison dernière et relégable après dix journées sur vingt cette saison. Analyse.

 

La JA Plateau n’a pas la tête à la fête cette saison, auréolé de son statut de champion en titre le club de Pobè est au fond du trou. 13e avec avec  6 points, une seule victoire en dix journées et ils sont  relégables depuis la 3e journée. Plusieurs raisons expliquent cette chute libre.

Les adversaires sont devenus plus conscients du statut de l’équipe, qui était considéré comme un promu en apprentissage et qui a profité de son statut de d’outsider pour se hisser vers les sommets. C’est donc aux poulains de Jonhson Babatayo d’hisser leur niveau de  jeu, capacité qu’ils n’ont visiblement pas tant leurs résultats sont médiocres.

L’équipe a perdu quelques cadres, comme le milieu offensif international Femi Adjai, qui a rejoint les Dragons ou encore son gardien de but Patrice Vodounou qui a signé au Mogas. Même si d’autres éléments clé sont restés comme le capitaine-milieu Armand Aziankoui ou le meneur de jeu international junior Bamidélé Tokoumbi . Dans son recrutement d’habitude elle s’appuie sur une forte colonie nigériane mais  la Jap est loin d’être au niveau.

 

Nouvelle saison, triste réalité….

La saison dernière la Jap a été championne en se spécialisant dans les victoires étriquées. Ils ont remporté sept matches  sur le score d’un but à zéro et concédé huit nuls vierges. Record absolu. La défense était son point fort. Cette saison l’équipe a déjà encaissé seize buts après dix journées. Alors qu’il avait encaissé neuf sur toute la saison dernière.  L’attaque n’est pas plus tranchante trois buts seulement inscrit en dix journées. La saison dernière ils en avaient marqué déjà vingt-deux sur les vingt-six journées de de championnat. Soit une moyenne de 0.84 but/match. D’ailleurs l’équipe n’a jamais marqué trois buts dans un même match.

La saison écoulée ils étaient invaincus jusqu’à la 16e journée ils avaient concédé deux défaites (contre Asos et Dragons). Cette saison ils sont déjà triplés le total en dix  journées soit six défaites. Ils sont devenus très prenables.

Et pour illustration la claque 4-0 reçue lors de la 6e journée contre As Police. Seul l’Asos avait réussi à leur mettre deux buts au cours d’un même match lors de l’exercice précédent.

 

La défaite de Didavi aux élections…

Autre facteur notable, le manque d’ambition et de moyens financier. Championne du Bénin et qualifié en ligue des champions le club n’a pas pu s’aligner en compétition continentale faute de moyens financiers. Un forfait qui a marqué mentalement les joueurs qui auraient l’impression d’avoir accompli des efforts pour rien. Mieux, le club  est parrainé par Bruno Didavi, candidat malheureux aux dernières élections à la fédé. Cet échec a aussi son effet sur les performances dans un contexte bénino-béninois, la JA Plateau aurait bénéficié de l’influence de ses dirigeants  sur les décisions arbitrales pour s’assurer son titre alors que ses parrains dirigeait la fédération.

Rééditer l’exploit cette année serait une belle réponse aux détracteurs en attendant ils ne peuvent pas viser si loin. Ils sont à trois points du premier non relégable, le maintien est encore possible mais ils sont presque sûrs de ne pas conserver leur titre.  L’Aspac championne en 2010 avait  terminé 8e  lors de la saison inachevée en 2011 et a occupé le même rang en 2013 à la suite de son titre de 2012. La Jap va-t-elle va faire mieux l’année après le titre ?

Géraud VIWAMI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *