Championnat nationaux (D1 et D2) : On prend presque les mêmes et on recommence, le retour des Requins

Ce dimanche lors du lancement de la nouvelle saison, la liste des clubs autorisés à participer a été rendu public. La configuration est identique à celle des deux dernières saisons seul surprise, le retour des Requins de l’Atlantique.

 

 

La ligue professionnelle est de retour, présidé par Valère Glèlè, elles ont rendu public hier la liste des clubs devant prendre part au championnat de première et deuxième division.

En ligue 1, on notera le retour d’Energie, promu. Habitué à la D1 le club avait été rétrogradé en 2010 lors de la première ligue pro parce qu’il ne s’était inscrit qu’en troisième division. Elle a assuré sa montée en terminant deuxième de la ligue 2 la saison dernière. Ayéma,   champion surprise de la ligue 2 aussi fera ses débuts en première division. Les douze autres clubs sont les mêmes qui ont réussi à se maintenir la saison dernière. Ils ont donc 26 journées pour succéder à la JAP, le champion en titre.

 

  Un nouveau départ pour les Awissi-Wassa

 

La fédération avait lancé le mois dernier l’appel pour l’acquisition des cahiers de charge pour les clubs en vue de leur participation aux championnats de ligue 1 et 2. On pensait que la configuration serait chamboulée comme ce fut le cas en 2009 avec la première ligue professionnelle. On attendait surtout le retour des clubs ayant boycottés les deux dernières saisons. Dynamo d’Abomey, Mambas Noirs, Cifas, Dynamo de Parakou, Caimans du Zou, Zazira, Espoirs de Savalou et Requins Fc. Seul ces derniers se sont alignés pour le championnat et ils ont été admis en ligue 2.

Athanase Boco , le coordonnateur du club affirmait il y quelques mois qu’il avait une vision africaine pour le club c’est le moment de s’offrir une base de renom. Evidement les légendaires rouges et blancs de Cotonou repartent presque de rien après deux saisons mortes. Ils repasseront par la ligue 2 objectif urgent : remonter en ligue 1.

Espoirs de Savalou aussi retrouvera la compétition après deux ans d’absence.

Autre petite surprise à noter la présence d’un nouveau JS Agonlin. Une région très populaire dans le centre du Bénin qui n’avait jamais eu de club dans un championnat national. Les dix autres clubs n’ ont pas changé comparé à la saison dernière.

 

Les défis de la nouvelle ligue pro

La FBF a annoncé une nouvelle ligue professionnelle. Après l’épisode des primes non-payées à l’Ufoa. On se demande tous si la fédération ou la ligue aura les moyens de tenir un championnat fiable. Le comité exécutif s’est rendu en France récemment, cette nouvelle expédition de prospection aurait abouti sur des accords de sponsoring pour le foot pro béninois. Le président Valère Glèlè et son équipe ont bien la lourde tâche de redonner vie au foot local. Sans moyen ce sera bien compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *