Uemoa: Burkina Faso – Bénin en finale !

Le Bénin disputera se deuxième finale dans le tournoi de l’Uemoa après celle de 2010. Les Ecureuils se qualifient sans avoir joué leur dernière rencontre contre le Niger qui a carrément séché le match qui devait se jouer au Parc des Sports à Abidjan. Le Bénin gagne sur tapis et reste en tête du groupe avec 7 points.

Il profite aussi de la contre-performance du Sénégal tenu en échec par les Bissau guinéens. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui avaient ouvert le score par  avec que le Sénégal n’égalise par l’entremise de Fidel Gomis. Un mauvais coup pour les Lions et un bon coup les guinéens qui marquent ainsi leur unique point dans la compétition.  Au classement final dans ce groupe B, le Bénin termine 1er avec 7 points suivi du Sénégal 5 points , le Niger est troisième avec 3 points et la Guinée-Bissau rentre avec 1 point

Samedi prochain la finale opposera donc le Burkina Faso au Bénin au stade Robert Champroux

Uemoa (B): Le Sénégal repasse devant le Niger, le Bénin condamné à gagner.

La soirée d’hier à été très mouvementée sur le tournoi de l’ Uemoa. Suite aux réserves portées par le Sénégal et le Niger après leur confrontation, la donne a complètement changé dans le groupe B puisque le Niger a perdu sur tapis vert. Le Sénégal a désormais 4 points et le Niger reste bloqué 3. Les Ecureuils sont toujours en tête et doivent toujours s’imposer pour jouer le Burkina Faso en finale.

 

Après leur confrontation de mardi dernier le Sénégal a porté plainte contre le Niger qui aurait aligné des joueurs non qualifié, le Niger aussi a fait de même au sujet de certains joueurs sénégalais. La commission du tournoi a rendu son verdict. Dans un premier temps les deux équipes ont été données perdantes puis après les appels interjetés par les deux camps. La commission a statué à nouveau et cette fois c’est le Sénégal qui a été donné vainqueur sur tapis vert. Les lions récupèrent les trois points contre le Niger alors qu’ils avaient concédé un nul 1-1.

Conséquence au classement, le Sénégal repasse en deuxième position avec  4 points + 1, le Niger chute à la troisième place avec trois points et la Guinée-Bissau ferme la marche avec 0 points. Evidement les Ecureuils conservent la tête du groupe avec 4 points + 5 mais les enjeux du match de ce soir ont changé !

Victoire impérative pour tous ! !

Pou se maintenir en tête du groupe et se qualifier pour la finale, les Ecureuils doivent impérativement s’imposer face au Niger puis espérer que le Sénégal  ne fasse pas aussi mieux qu’eux face à la Guinée-Bissau (victoire de moins de cinq buts). Un scénario loin d’être facile, même si le Niger, présenté comme la bête noire du Bénin, sera privé de quatre joueurs principaux suspendus .

Lazadi Fousséni (photo) et ses amis auront encore plus la pression, le staff prêtera surtout une oreille attentive à l’évolution du score de  l’autre confrontation.  En cas de match nul dans les deux rencontres le Bénin passera. Pour le Mena les chances sont désormais plus réduites. Il doit battre le Bénin et espérer un nul du Sénégal, un scénario on ne peut plus impossible. Ce qui est sûre tout le monde à besoin de gagner cet après-midi à partir de  15heures 30 T.U. Même les bissau-guinéens qui espèrent un premier succès depuis 6 éditions.

 

Géraud Viwami

Classement Groupe B: Bénin 4 pts + 5, Sénégal 4 points + 0, Niger 3 points + 1, Guinée – Bissau 0 points – 5

Uemoa: Niger – Bénin , on prend les mêmes et on recommence

Moussa Latoundji a comme pressenti aligné la même équipe qui débuté face à la Guinée – Bissau. Aucun changement n’est à noter pour ce troisième match du groupe B contre le Niger.

Allagbé – Makarimi , Ogounchi , Gozo, Fousséni (cap)- Bonou , Ayité , Agonhossou , Adjai – Okotou , Naim. Coup d’envoi 15heures30 T.U A noter qu’au même moment le Sénégal affronte la Guinée -Bissau

Uemoa: Le Mena , la bête noire

En six éditions les Ecureuils ont croisé le Mena trois fois. Bilan : deux défaites et un nul. Face à sa bête noire sous-régionale, les Ecureuils n’auront pas vraiment le choix demain, jeudi, s’ils veulent rejouer la seconde finale de leur histoire dans ce tournoi.

 

Le Niger s’est servi du tournoi de l’Uemoa comme répétition générale depuis 2007 pour construire son équipe. Le travail fait dans la continuité a permis  au Mena de participer aux deux dernières éditions de la Can. C’est d’ ailleurs le tournoi qui a révélé la star de la sélection, l’attaquant Moussa Maazou (Victoria Guimarès/Portugal) alors qu’il évoluait encore au Niger. Donc s’il ya un pays où le tournoi de l’Uemoa n’est pas un tournoi comme les autres c’est bien au Niger.

Les Ecureuils ont déjà croisé le Mena à trois reprises. Première confrontation en 2009, à Porto-Novo, le Bénin avait accueilli le tournoi.  C’était à la 3e journée, les nigériens avaient besoin d’un succès pour se hisser en finale et Farouk Bawa l’avait offert aux siens 1-0. Deuxième confrontation un an plus tard, en 2010, à Niamey et c’était la finale. L’enjeu était plus important, le Bénin disputait sa première, le Niger était à sa troisième déjà, après avoir perdu en 2007 contre la Cote d’ivoire et 2009 contre le Sénégal. Issifou Hinsa ouvre la voix du sacre au Stade Seynou Kountché de Niamey. Petite mais glorieuse victoire 1-0 devant les Ecureuils. Troisième confrontation, en 2011 à Dakar, première journée du groupe B. Isaac Louté avait ouvert le score pour le Bénin qui va concéder l’égalisation sur pénalty plus tard.

 

Demain après-midi à 15heures 30 TU ce sera donc la quatrième confrontation consécutive. Après deux journées les Ecureuils sont en tête du groupe B, pour s’y maintenir et se qualifier pour la finale, il faudra vaincre la bête noire.  Les Ecureuils ont fait meilleure impression que le Niger face à l’adversaire le plus faible du groupe et du tournoi. Le Mena partira avec un léger ascendant psychologique puisqu’il n’a jamais perdu face au Bénin. Quant aux Ecureuils, la victoire face au bissau-guinéens à réveiller les ambitions de finale. Faudra relever e défi.

 

Latoundji , va probablement s’appuyer sur la même formation qui malmené la Guinée-Bissau. Les clés du jeu seront confié à Djibril Naim , auteur d’un doublé et meilleur buteur du tournoi. Puis Affissou Tamou, passeur contre la Guinée-Bissau sera le jocker de luxe.  Car la jeunesse pourrait être la solution face à l’épouvantail nigérien.

Uemoa: Le Burkina Faso en finale, la Côte d’ivoire et le Mali éliminés (Groupe A)

Le verdict du groupe A est tombé cet après-midi. Ces sont les burkinabès qui disputerons leur première finale dans ce tournoi dimanche prochain. La 3e  et dernière journée du groupe s’est jouée avec suspens. Les étalons ont partagé les points avec la Cote d’ivoire (2-2). Les ivoiriens avec pourtant ouvert le score dès la 3e minute par  Gonazo Bi Thomas.  Guy Zongo va égaliser pour le Burkina à la 55e puis Issifou Dayo va marquer son deuxième but du tournoi sur pénalty à huit minutes de la fin 2-1. Les éléphants locaux égaliseront deux minutes plus tard à la 86e par Herman Kouao. Un point du nul suffisant aux étalons , qui se qualifient grâce à la large victoire obtenu devant le Togo lors de la 2e journée.

Dans l’autre match du groupe qui se jouait au même moment le Mali a partagé les points avec le Togo ,1-1. Les aigles comptent 5 points comme les étalons mais avec une moins bonne différence de buts.

classement: Burkina Faso 5 pts + 4, Mali 5 pts + 1, Cote d’ivoire 4 points + 0, Togo 1 pt – 5

Uemoa 2e J: Sénégal – Niger 1-1 (Groupe B)

Méné au score les sénégalais ont réussi a arraché le nul 1-1 devant le Niger. Un résultat qui arrange bien les Ecureuils qui peuvent se qualifier en finale s’ils gagnait l’ultime match de groupe contre le Niger justement. Le Sénégal quant à lui doit d’abord s’imposer face au guinéens par au moins 6 buts d’écart et espérer un nul entre le Bénin et le Niger. Difficile mais pas impossible pour le tenant du titre.

Les Ecureuils virent en tête, doublé de Naim , Tamou passeur

 

Face à un adversaire facile les Ecureuils ont été réalistes en marquant 5 buts. Supérieur dans le jeu ; les amis Djibril Naim auteur d’un doublé ont bien fait leur boulot.

 

Après la prestation moyenne face au Sénégal dimanche dernier; le Bénin a accompli sa mission ce mardi après – midi face à des bissau guinéen bien limités. Onze minutes auront suffi à Fémi Adjai , le milieu offensif de la JAP pour ouvrir la marque. Ce score étriqué sera maintenu jusqu’à la pause. A la reprise Ezekiel Okotou porte la note à 2-0 à la 54e minute. A sa suite Djibril Naim titularisé entre en scène avec un doublé en moins de quinze minutes. Il marque à la 54E et à la 66e. Dans le temps additionnel, Affissou Tamou entré en jeu en seconde période sert Idriss Bakari pour  le dernier but de la partie. Le Bénin s’impose facilement 5-0 et compte désormais 4 points.

Nouveau record ; le show Naim

Le Bénin établi un record puisque c’est la plus large victoire jamais obtenu par le Ecureuils dans ce tournoi. Le précédent record était le 4-1 infligé aux même guinéens à Cotonou en 2009. Avec son doublé rapide, le jeune meneur de jeu (18 ans) Djibril Naim prend la tête du classement des buteurs après deux journées.

A trois points de la finale 

Aidé par le nul 1-1 entre les nigériens et Sénégalais les Ecureuils ont pris la tête du groupe B avec 4 points (+ 5) avec une meilleure différence de buts de devant le Mena du Niger (4 points + 1). A la troisième et dernière journée les  Ecureuils joueront le Niger. Un nul pourrait suffire au Bénin si le Sénégal (2 points) ne s’offre pas une victoire de plus de cinq buts face aux bissau-guinéens (0 point). Le Bénin tient tout de même son destin par lui-même car une simple victoire suffira pour garantir sa place en finale. Pour rappel ; le premier du groupe se qualifiera directement pour la finale contre le vainqueur du groupe A. En six éditions le Bénin n’a été finaliste qu’une seule fois en 2010 à Niamey, ils ont justement été battu par le Niger qu’il affronte jeudi à 15h30 T.U. Les Ecureuils sont donc à trois de la finale.

 

Guinée – Bissau – Bénin : La compo Avec Naim , Tamou sur le banc

Comme prévu Moussa Latoundji a effectué des modifications dans sa composition. On remarque aisément qu’il a beaucoup tenu compte de la seconde période face au Sénégal. Dans les buts Saturnin Allagbé conserve son poste ; la défense aussi n’a pas changé. Capitaine- Fousséni sera à droite, Ousmane Makarimi à gauche. L’axe reste la même avec Brice Gozo et Jean Ogounchi. En milieu axial , Jerome Bonou sera associé dans l’entrejeu au colosse Rock Ayité (1.92, 88 kg) , il était entré en jeu contre le Sénégal. Adjai Femi aussi est titularisé à droite préféré à Azime Gounou. A gauche sans surprise Louis Agonhossou , auteur d’un bon match face au Sénégal est là. En attaque Okotou va débuter et il sera associé au prodige Djibril Naim qui va enfin connaître ses premières minutes dans ce tournoi.
Cédric Coréa ,  Didier Sossa, Azime Gounou et Antonin Oussou sortent du onze type.  A noter qu’Affissou Tamou est une fois encore sur le banc.
La compo: Allagbé – Makarimi , Ogounchi , Gozo, Fousséni (cap)- Bonou , Ayité , Agonhossou , Adjai – Okotou , Naim

Coup d’envoi 14heures T.U , 15 heures de Cotonou

Géraud Viwami

Uemoa 2e J : Guinée Bissau- Bénin, le match à ne pas perdre !

 

Le Bénin (1 point)  jouera ce mardi à 14h T.U le petit poucet du groupe B, la Guinée – Bissau (0 point). Les Ecureuils n’ont jamais perdu contre les lusophones, dans cette confrontation seule la victoire comptera après un premier match très moyen.

 

Moussa Latoundji le sait, la rencontre de mardi après-midi n’aura de sens que si elle est gagnée. Après la très décevante première période contre le Sénégal, les béninois ont bien retenu la leçon qu’il faudra entrer tôt dans le match face Guinéens pour bâtir un succès.

Latoundji va changer de schéma tactique ainsi que plusieurs éléments dans ses onze types après les choix contestables faits dans le premier match. L’attaquant Affissou Tamou est très attendu tout comme le jeune meneur de jeu Djibril Naim.

L’objectif sera de poursuivre avec l’envie de la seconde période réalisée face aux sénégalais mais avec une meilleure organisation. En 24 heures, le temps est court mais le discours comptera.

La Guinée –Bissau n’a jamais fait peur

La Guinée – Bissau est la seule équipe du tournoi qui n’a jamais gagné un match en six éditions. Ils ont déjà affrontés le Bénin à trois reprises. En 2007 à Ouagadougou score nul (1-1) , en 2009 à Cotonou le Bénin s’était largement imposé 4-1, puis en 2011 les Ecureuils l’ont encore emporté 2-0. L’adversaire n’est pas une foudre de guerre, il n’est pas non plus à sous-estimer. Au risque de tomber dans le piège et se laisser surprendre. Après un premier match peu convaincant, on attend une vraie réaction du Bénin. Allagbé (Photo) et les siens savent ce qu’ils ont à faire.

Tamou enfin ???

Annoncé comme la menace numéro une des Ecureuils dans ce tournoi, Affissou Tamou a assisté impuissant depuis le banc de touche au nul de la première journée. Latoundji va changer ses plans et le meilleur buteur du championnat pourrait enfin faire ses débuts dans ce tournoi. « On n’a été en difficulté en première période ensuite le coach a eu faire des choix. Je ne suis pas entré, c’est déjà bien qu’on ait pris un point. On reste dans la course, j’attends mon tour sur la pelouse pour tirer l’équipe encore plus haut. » analyse Tamou après le match. Son moral n’est pas entamé il reste positif pour la suite du tournoi et notamment le match de mardi après-midi «  Il va faire chaud comme au premier match, on a pris l’habitude, mais on  n’a qu’un seul objectif c’est de gagner et présenter un meilleur visage. On en a les moyens. Et si je joue c’est marquer ou faire marquer » Il attend juste de fouler la pelouse du Stade Robert Champroux pour prouver.

A 16h T.U  le Sénégal (1 point)  jouera contre le Niger (3 points)

Uemoa 2e J: Le Mali surprend la Côte d’ivoire ! (Groupe A)

Les aigles du Mali ont crée la surprise cet après-midi en battant la Côte d’ivoire dans son tournoi 1-0 grâce à une réalisation de Cheikh Doumbia à la 88e. Avec ce succès le Mali se hisse à la seconde place du groupe avec 4 points tout comme le Burkina Faso , facile vainqueur du Togo. Pour rappel seul le premier du groupe sera qualifié pour la finale qui se jouera le 02 novembre prochain. La Cote d’ivoire (3 points) affrontera le leader ,Burkina Faso (4 points) qui sera dans l’obligation de gagner pour  conserver son fauteuil. Dans le même temps le Mali(4 points) jouera le Togo (0 points) qui n’a plus aucune chance de jouer la qualification. En cas de large succès les aigles peuvent passer devant si les burkinabés ne font pas la différence face aux ivoiriens. La dernière journée du mercredi s’annonce déjà chaud!

Uemoa 2e J: Le Burkina Faso éparpille le Togo (Groupe A)

Dans un match très animé , le Burkina Faso a battu le Togo 4-0.  Les togolais malheureux , ont manqué un pénalty à l’heure de jeu et joué à dix pendant près d’une heure après l’expulsion de Rachidou Aboubakar à la 38e minute. Les burkinabés ont fait la différence en ouvrant le score dès la 2e minute. Derrière Isifou Dayo à la 54e sur pénalty puis Bassirou Ouedraogo à la 70e , dix minutes plus tard Simplice Yameogo marque le dernier but du match.

Uemoa/Sénégal-Bénin: Les tops et les flops

Les tops et les flops

Les tops

Allagbé : Battu sur le premier sénégalais, il a été très précieux par la suite en sortant deux parades décisives en seconde période.

Ogounchi : Pour sa première sur le plan international avec la sélection béninoise, le jeune défenseur d’Avrankou a rendu une copie plus qu’acceptable.

Agonhossou : Le joueur béninois le plus entreprenant dans la partie. Le gaucher n’a pas fait que crée l’égalisation. Il a aussi délivré quelques centres intéressant mal exploités par ses coéquipiers.

Les flops :

Okotou : Il est entré comme un sauveur  mais rien. Trop brouillon et souvent à l’ hors-jeu comme à son habitude il a commis des fautes  et vendanger une bonne occasion dans les arrêts de jeu.

Sossa : Habituel défenseur central, aligné en milieu défensif il a manqué cruellement de repère logiquement sorti avant la pause.

Adjai : Entré comme un joker, son manque d’exploité et sa nonchalance ont valu des occasions qui auraient pu être décisives.

 

L’équipe béninoise : Allagbé- Ogounchi,Fousséni , Makarimi,Gozo- Coréa (Ayité 52e) , Sossa (Okotou 36e) , Bonou, Gounou (Idrissou 68e), Agonhossou , Oussou (Adjai 54e)

Uemoa (groupe B): Vainqueur de la Guinée-Bissau, le Niger prend la tête du groupe !

Un succès 1-0 sur un penalty transformé par Francis Koné , suffisant devant le petit poucet Bissau Guinée pour le Niger qui prend la tête du groupe devant le Bénin et le Sénégal qui se sont neutralisés 1-1 plutôt. Avec 3 points le Mena devance les Ecureuils et les Lions. La Guinée Bissau ferme la marche avec un compteur vierge.

Tunisie: Bessan marque encore… en amical

Rien ne peut visiblement arrêté Jacques Bessan cette saison , ce dimanche il a encore marqué. Le championnat à été reporté , l’ES Zarzis a joué en amical contre Boline , club lybien. Zarzis s’impose 3-1 avec  une réalisation au passage de l’international béninois. Au total il compte huit buts en neuf apparitions depuis le début de la saison dont 4  buts en 4 journées de championnat.

Allemagne : Poté offre la victoire à Dresden devant Cottbus

L’attaquant international béninois  a enfin trouvé le chemin des filets cette saison. Ce dimanche il a été buteur unique contre Energie Cottbus , victoire 1-0 de Dresden. C’est la deuxième victoire de la saison pour Dresden qui reste dans la zone relégable avec 12 points ils sont toujours classé 16e  sur 18 en D2 Allemande. Il sera remplacé par l’Algérien Aoudia à dix minutes du terme.

Uemoa : Sénégal – Bénin 1-1, un point et c’est tout

 

Pour sa première sortie dans le groupe B de la sixième édition du tournoi de l’Uemoa, Les Ecureuils locaux se contentent juste d’un point du match nul 1-1 sans rien montrer d’impressionnant. Dominés puis menés au score en première période les Ecureuils reviennent en seconde période sur  but contre son camp.

 

Les buts

30e : le milieu sénégalais Rémi Gomis n’est pas attaqué dans les 20 mètres, il prend sa chance du gauche et nettoie la lucarne d’Allagbé. Superbe 1-0. Ouverture du score logique des lions.

73: Iréké Agonhossou accélère sur son côté gauche, il repique vers l’axe et centre au second poteau. Le défenseur Soumaré coupe la trajectoire dans son propre camp. Le Bénin récompensé.

Les temps forts 

Pour le Sénégal

65: Contre sénégalais bien mené, Allagbé sort mais il contourné par Senghor  qui coulisse vers le but. Lazadi positionné sur la ligne dégage son camp in extrémis.

70:  Mané  prend sa chance des 25 mètres c’était très bien parti mais Allagbé était à la parade aussi !

78: Très grosse occasions pour les sénégalais. Ndoye seul face à Allagbé choisit la puissance et tire au-dessus alors qu’il avait un coéquipier tout seul sur sa gauche.

Pour le Bénin

85: mini-coner à droite, Makarimi enroule bien du gauche juste sous la barre , Ousmane Mané claque en coner !

90+4 : Centre d’Agonhossou au second poteau pour Okotou tout seul, sa tête manque de puissance et passe à côté.

 

Loin du niveau…

Schématique flou et risque dans les choix du onze entrant béninois et cela s’est vite ressenti dès l’entame. En alignant, Coréa, Sossa et Bonou , Moussa Latoundji a aligné trois milieux à vocations purement défensives. L’équipe béninoise était pitoyable et n’a pu rien faire. Comme illustrations de cette  impuissance sa première frappe cadré survient à cinq minutes de la pause des 30 mètres par Antonin Oussou invisible jusqu’à sa sortie en seconde période. A la 36e minute Ezechiel Okotou, l’attaquant d’Akanké remplace Sossa.

A la reprise les béninois seront plus volontaires et entreprenants dans le jeu. Agonhossou est le plus actif et va justement provoquer l’égalisation béninoise.

On aura vu une équipe béninoise peu organisé en position offensive et peu tranchante. Derrière la charnière Ogounchi – Gozo très sollicité a rendu une copie assez propre.  Le Bénin se contente d’un point du nul face au champion en titre.

Uemoa: Sénégal – Bénin en direct sur Bjfoot.com

Retrouvez demain en direct sur votre site préféré le direct du match d’ouverture du groupe B du tournoi de l’Uemoa. En ouverture le Bénin affrontera le Sénégal. Nous serons en direct avec vous à partir de 13h 45 temps universel. Pour suivre veuillez juste cliquer sur le lien “DIRECT UEMOA: BENIN-SENEGAL du match indiqué sur la une du site.

Uemoa: Bénin – Sénégal : Tamou et Allagbé , les points forts

 

A quelques heures de son entrée en lice dans la sixième édition du tournoi de l’Uemoa, les Ecureuils ont rallié Abidjan depuis vendredi. Dans ce match d’entame qui sera déterminant le Bénin peut compter sur deux points forts son gardien Saturnin Allagbé et le meilleur buteur du championnat Affissou Tamou.

 

 

Allagbé : Le gardien du temple !

Les sélections nationales n’ont plus aucun secret  pour lui à 18 ans il est déjà titulaire dans les buts des A. Saturnin Allagbé (1.91m) le dernier rempart n’est est pas un comme les autres. Très suivi par les recruteurs depuis sa prestation remarquée à la dernière Can junior, le gardien formé à Tanéka reste concentré sur son tournoi « J’ai déjà été remplaçant sur deux tournois à Niamey et à Dakar celui-ci sera comme une grande première pour moi et je serai à cent pour cent. Je sais qu’il y a des gens qui seront là pour me superviser certainement mais je ne perdrai pas de vue ma mission première »  Sa lucidité n’étonne plus  avec son éclosion précoce. De 2009 à 2013 il est passé du rang de simple numéro 2 à celui de cadre de  son club l’Aspac qu’il a fièrement mené à deux titres de champions du Bénin en 2010 et en 2012. Il a presque tout prouvé dans le championnat local dont il est le gardien le plus régulier sur les trois dernières saisons. Son assurance, ses détentes et ses arrêts réflexes seront l’un des atouts premiers de l’équipe béninoise dans ce tournoi. Les Ecureuils peuvent compter sur Allagbé. Premier test  ce dimanche après-midi à 14h temps universel. Rencontre à suivre en direct sur Bjfoot.com

Tamou : ça va vite et ça marque !

« Je veux prendre du plaisir, être à mon meilleur niveau, surprendre les adversaires » c’est  dans cet état d’esprit de conquérant qu’Affissou Tamou (photo) compte aborder son premier tournoi avec la sélection nationale béninoise. Meilleur révélation du championnat national cette saison dont il a fini meilleur buteur avec 10 réalisations sous les couleurs du Mogas. Tamou a déjà bien la tête dans son tournoi «  Nous avons eu une bonne préparation, c’est vrai que je n’ai pas marqué en préparation mais l’essentiel c’était dans les bonnes choses réalisées. Ça va se débloquer dans le tournoi parce que j’ai très faim ». Explosif et dribleur, ses appels en profondeurs et ses accélérations laissent peu de chance aux adversaires. Polyvalent, il peut évoluer sur tout le front de l’attaque. Dans le 4-4-2 de Moussa Latoundji , Tamou est souvent positionné à droite en position d’ailier « J’ai déjà mes repères à poste là , même en club je jouais régulièrement là ça m’empêchait pas d’être efficace, dès que je sens le jeu ça va » Tamou sera sans aucun doute le joueur le plus suivi pendant ce tournoi. A l’été dernier  il avait été très proche  d’un club marocain. Des français également sont venus aux renseignements « mon boulot c’est sur le terrain. J’espère que  d’ici là les choses seront conclues mais en attendant je dois réaliser un tournoi c’est mon objectif ».  Il connait sa mission les sénégalais sont prévenus !