Ecureuils : Un revenant, des nouveaux venus et des cadres absents

 

Après la pré-liste de 30 joueurs sortie début mai, Manuel Amoros a finalement rendu public une liste finale de 21 joueurs pour les deux rendez-vous du mois de juin contre l’Algérie à Porto-Novo et le Mali à Bamako (9 et 16 juin). On note principalement le retour d’Oscar Olou et la première sélection des défenseurs locaux  Nana Nafiou Badarou et Didier Sossa.

Manuel Amoros n’a pas chamboulé son effectif comme on s’y attendait. Le sélectionneur français très critiqué en Juin 2012 pour n’avoir retenu que 18 joueurs pour  trois matches officiels a bien retenu la leçon. L’ancien marseillais élargit son groupe avec quelques surprises.

Dans le rang des gardiens aucune surprise, le trio Saturnin Allagbé, Guillaume Bèmenou et Fabien Farnolle n’a pas été touché. Farnolle exclu en Algérie est suspendu pour le retour. Bèmenou devrait être titularisé, mais une surprise n’est pas exclue, car il est sans club depuis plusieurs mois et auteur d’une rentrée un peu compliquée contre l’Algérie. Par contre Allagbé sort d’un bonne Can avec les juniors et très régulier en championnat. Reste à savoir si Amoros osera le lancer.

En défense centrale, deux  grosses surprises : Didier Sossa (21 ans) des  Dragons et Nana Nafiou Badarou (20 ans) Aspac font leur entrée dans la cour des grands. Sossa est notamment passé par l’Uss Kraké et a déjà joué en sélection nationale cadette, quand à Badarou il effectue son retour au bercail après ses débuts au Cameroun où il a été formé. Ses deux jeunes défenseurs supervisés à plusieurs reprises par le duo Phillibert-Amoros en championnat sont récompensés de leur bonne saison. L’un d’entre eux devra prendre une place de titulaire aux cotés de Jordan Adéoti dans l’axe de la défense.  Par contre Junior Salomon titulaire en Algérie n’est pas dans le groupe tout comme Seidou Barazé du Mogas.

Sur le flanc droit, Arsène Menessou auteur d’un match très moyen en Algérie devra faire la concurrence avec Fousséni Lazadi de l’Aspac. Le petit lutin formé à Tanéka fait son retour avec les A, qu’il n’a plus fréquenté depuis Mars 2011 et sa titularisation contre la Cote d’ivoire à Accra.

A gauche, la hiérarchie est connue entre le clermontois Emmanuel Imorou et l’ancien bordelais Anicet Adjamossi.

Olou le grand retour, Jodel Dossou appelé

En quête d’un second milieu défensif  dans son groupe, Amoros a préféré rappelé Oscar Olou. Le joueur de Romorantin (CFA, 25 ans, 24 matches 2 buts cette saison) est apparu comme un meilleur choix par rapport à Seidah Tchomogo en perte de vitesse et qui a signé récemment aux Panthères de Djougou.

Sur la ligne offensive, la présence du  jeune ailier Jodel Dossou (21 ans). Bien connu du public pour être passé par les Requins et l’As Tonnerre notamment. Signé  depuis octobre  2012 par le Club Africain de Tunis, Dossou récolte le fruit de ses récentes performances en club. David Djigla est le plus jeune de la sélection.

Pour le reste autour du capitaine Sèssegnon, on retrouve Djiman Koukou, Pascal Angan et Romuald Boco. William Dassagaté, qui était déjà remplaçant en Algérie est aussi dans le groupe.

Gestede va découvrir le Bénin 

Buteur lors de sa première sélection contre l’Algérie, Rudy Gestede découvrira enfin la terre de ses grands-parents. Le géant de Cardiff est déjà annoncé comme le numéro 9 qui manquait aux Ecureuils. Dans son sillage Abou Maiga et Mohammed Aoudou tenteront de se frayer une place même s’il n’y a pas de réelle concurrence.

 

Poté et  Ogounbiyi les grands absents

Amoros sera quand même privé de plusieurs éléments importants.  Trois défections pour blessures. Michael Poté est blessé au genou, Bello Babatundé souffre de problèmes musculaires et Mouri Ogounbiyi  est touché à la cuisse. Par contre Amoros a préféré se passer des services de Razak Omotoyossi sans compétition. Le taureau de Pobè n’a plus livré de rencontres officielles en club depuis son départ de Zamalek. Même s’il a signé récemment avec Syrianska en D1 suédoise, son transfert n’a pas encore été validé. Donc il a accumulé plus de six mois sans jouer la moindre minute. L’autre grand absent est le défenseur Khaled Adénon, suspendu par la Fifa.

Aubay & Géraud Viwami

La liste complète

Gardiens : Farnolle (Clermont), Allagbé (Aspac), Bèmenou

Défenseurs : Sossa (Dragons), Badarou, Fousséni (Aspac),  Adéoti (Laval), Menessou (Louviere Centre), Imorou (Clermont), Adjamossi (Locminé)

Milieux : Koukou (Niort), Olou (Romorantin), Sèssegnon (Sunderland), Angan (Belouiziad), Dassagaté (Mogas), Djigla (Onze créateurs), Dossou (Club Africain) , Bocco (Accrinton Stanley).

Attaquants : Aoudou (Meknès), Gestede (Cardiff) , Maiga (Saint-Malo)

 

 

 

3 pensées sur “Ecureuils : Un revenant, des nouveaux venus et des cadres absents”

    1. blesse? n importe quoi oui, dit plutot que ce sont les magouilles de nos dirigents qui font qu’un mec comme redan titulaire indiscutable dans son club « sheffield wednesday » D2 anglaise, ne soit pas appeler en sélection. A l heure ou on parle il est en vacance vu qu’il n’a pas ete sélectionne, apres c’est pour nous parler de adenon blesse et qui va manquer au groupe, mon cul oue, il peine a etre titulaire en club, il n a jamais vu le jour en ligue 1 au mans et on nous parle de lui. Il est suspendu c’est bien fait pour sa gueule, quand on a tor on se la ferme on essaye pa de frapper l arbitre c pr sa ke les blancs nous prennent pour des sauvages a cause des abrutis comme ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *