Eliminatoires Mondial 2014 / Bénin : Amoros tente de rassurer avant les deux chocs de juin…

Après 14 mois à la tête de la sélection nationale qu’il n’a pu qualifier pour la Can 2013, Manuel Amoros voit du bon dans son bilan….

 

Manuel Amoros espère avoir tout son groupe en juin pour battre l’Algérie. C’est ce qu’a confié le technicien français à la télévision nationale samedi dernier. Plutôt satisfait de son bilan d’une défaite sur 6 matches malgré une élimination dans les qualifications de la Can 2013 par l’Ethiopie, il est revenu sur l’arbitrage en Algérie et d’autres facteurs externes. C’est un Manuel Amoros convaincu que son équipe a fait un bon match à Blida qui est apparu aux téléspectateurs béninois. L’expulsion de Fabien Farnolle, et un supposé hors jeu de position sur le 3e but algérien sont autant de points évoqués par le coach des Ecureuils du Bénin. Sans réellement analyser les failles de son équipe et les errements défensifs d’Arsène Ménessou, tout comme la petite forme d’Omotoyossi entré en 20 minutes de la fin, Amoros a réfuté la thèse d’un boycott du match par Sessègnon. Le capitaine des Ecureuils avec lequel il est en contact « régulièrement » était réellement blessé confirme le sélectionneur national. Amoros a ainsi tenté de désamorcer toutes les polémiques ambiantes. Seul test pour le technicien français et son groupe, le mois de juin avec deux matches contre les deux premiers du groupe. Des tests majeurs pour lesquels le soutien de tous les béninois est souhaités par le technicien français.

Aubay

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *