Ghana – Bénin 1-0 : Intuitifs, instinctifs et improductifs !

 

La défaite 0-1 est flatteuse pour le Bénin bien accompagné par les dieux du stade. Le Ghana aurait pu l’emporter 6-0 que personne n’aurait crié gare.

Le but

55e minute : Coup franc joué rapidement par les ghanéens à trente mètres des buts béninois. Ofori plombe le cuir dans le dos de la défense béninois, devancé par Assifuah qui place une tête victorieuse. 1-0. Ouverture du score logique.

Le Bénin n’y était pas du tout

Le coach Ulrich Alohoutadé a effectué  trois changements dans ses onze entrants. Mama Seibou a été préféré à Femy Adjayi dans l’entrejeu. Antonin Kassa forfait au poste d’arrière gauche, Frédéric Hounkponou, a été replacé sur le flanc. Enfin en attaque, le jeune Ulrich Quenum a été titularisé au lieu de Daniel Lanignan.

Le comportement de l’équipe béninoise est similaire au match d’ouverture face à l’Algérie. En première période les écureuils juniors entrent bien dans le match, Quenum (4 ballons pour 55 minutes) et Djigla entreprennent beaucoup sans pour autant se créer des occasions franches. L’arrière garde à vite montrer ses limites surtout sur le défi physique. Sur deux errements de capitaine Koukpéré, les ghanéens se créent deux grosses occasions par Assifuah (19e et 23e). Le match était plutôt équilibré.

A la reprise les béninois rendent les armes physiquement comme face à l’Algérie. Les ghanéens ouvrent logiquement le score.  Derrière aucune réaction d’orgueil, Adjayi et Lanignan prennent leurs chances sans succès. La défense ghanéenne n’a pas tremblé. Les béninois étaient trop bas et n’ont rien fait de dangereux, et même quand le gardien de but ghanéen rend le ballon à Djigla, ce dernier peine à frapper à 20 mètres des buts. Le Ghana plus appliqué s’impose en toute logique.

La dernière rencontre face à l’Egypte sera encore plus difficile. Les chances de qualifications sont presque éteintes, le rêve reste mathématique. Sur le terrain, ce sera tout autre…

 

Encadré

L’équipe béninoise.

1-Allagbé – 6- Yarou , 18- Koukpéré © , 12- Hounkponou , 13- Fousséni – 5- Mama , 17- Bonou , 7- Kola (20- Adjayi  51e ), 14- Djigla – 11- Quenum (Lanignan 57e) , 9- Okotou (19- Bessan 70e)

Les statistiques du Bénin

Tirs cadrés : 6

Tirs non cadrés : 4

Fautes commises : 23

Fautes subies : 11

Corners : 6

Le top : Dans un match aussi instinctif, intuitif et improductif, sans projet de jeu, on ne saurait trouver un joueur ayant survolé quoi que ce soit.

Le flop : Alohoutadé, le coaching est digne de la cour de récréation. Sortir un attaquant pour un milieu défensif alors que son équipe est menée, révèle bien le manque d’ambition du professeur d’Eps chargé de diriger les Ecureuils juniors.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *