Ecureuils / Mondial 2014 : Les joueurs retenus contre l’Algérie

Manuel Amoros a rendu public la liste des joueurs retenus pour la 3e journée des éliminatoires du mondial Brésil 2014. Pour cette sortie du 22 mars prochain contre l’Algérie à Blida, les Ecureuils leaders du groupe avec le même nombre de points que les fennecs, 4 points, doivent sortir le grand jeu. Le technicien français a gardé la charpente de l’effectif convoqué en juin. Il a dû palier à l’absence de du défenseur manceau Khaled Adénon. Amoros a donc fait appel à trois défenseurs locaux à savoir : Seidou Barazé du Mogas , Vincent Fanou de l’Aspac et Junior Salomon de l’Uss Kraké. Le dernier joueur local présent dans l’effectif est le meneur de jeu du Mogas , William Dassagaté.
Par ailleurs, Rudy Gestede attaquant de Cardiff en deuxième division anglaise découvrira la sélection béninoise. Gestede qui a déjà la nationalité française ; aurait des grands parents originaires de Ouidah. A noter également le retour d’Emmanuel Imorou.

Gardiens : Fabien Farnolle (Clermont ) -Guillaume Bemenou (sans club)
Défenseurs : -Arsène Menessou (Louvière Centre) -Anicet Adjamossi (Locminé) -Emmanuel Imorou (Clermont) -Salomon Junior (Uss Kraké) -Seidou Barazé (Mogas 90) -Jordan Adéoti (Laval) -Vincent Fanou (Aspac)
Milieux : Djiman Koukou (Niort) -Stephane Sessegnon (Sunderland) -S. Tchomogo (sans club)-William Dassagaté (Mogas 90) -Romuald Bocco (Accrinton= Stanley -Pascal Angan (belouiziad)-
Attaquants: Bello Babatoundé (Zilina) -Mickael Poté (Dynamo Dresden ) -Abou Maiga (St Mal0) -Mohamed Aoudou (CO Meknès) -Rudy gestede (Cardiff)

Aspac – Asfa Yennenga 1-1 , les réactions des buteurs

Réactions

Bouraima Moukaïla, buteur de l’Aspac

« C’est encore jouable »

«  Ça été difficile pour nous. Ce n’est que le match aller ce n’est pas le moment de se décourager. Il faut penser au retour. C’est encore jouable.

Elias Tiendrebeogo

«  Heureux d’égaliser »

« Je suis très heureux  d’avoir égalisé. On a vraiment tout donné. Nous on n’est pas en championnat on savait que ce serait difficile mais on a bien tenu. Je suis content du résultat il ne faut pas s’enflammer. Mais je suis content quand même».

Afrique -Ligue des champions : Aspac – Asfa Yennenga 1-1, L’Aspac se complique la tâche

 

Un pénalty transformé, un match en dessous de la moyenne et un coaching limité. L’Aspac n’aura pas été convaincant pour sa 3e sortie en 2 ans en ligue des champions. Hier au stade de l’Amitié de Kouhounou, l’Asfa Yennenga du Burkina Faso revient logiquement dans les derniers instants de la partie.

Réalisé par Aubay  et Géraud Viwami

Les buts

60e minute : Kassa à gauche, s’appuie sur Onwuka qui fixe son défenseur et pénètre dans les seize mètres. Il est déséquilibré par un défenseur burkinabè. Pénalty. Bouraima marque sur un contre-pied parfait. 1-0. L’Aspac marque, heureusement.

90+3e minute : Elias Tiendrebeogo est lancé dans le dos de la défense portuaire.  L’attaquant fixe Allagbé et cherche le second poteau, Lazadi revient et contre la course du ballon qui ira au fond. 1-1. Egalisation logique. 

Les autres temps forts

26e minute : Adanhoumè écarte le jeu sur Onwuka à gauche dans la surface. Il élimine son défenseur et  frappe dans l’angle fermé à ras le sol. Kaboré est à la parade.

36 minute : Yolou tente une frappe des 25 mètres, qui revient sur Onwunka comme une passe décisive. L’attaquant croise sa frappe juste à coté.

45+1e minute : Adama Zerbo tente de surprendre Allagbé  d’un lob des 45e mètres, le gardien international est à la parade.

Homme du match : Elias Tiendrebeogo

Son égalisation pourrait se révéler décisive au match retour. Discret pendant toute la rencontre il a su se montrer efficace sur sa seule occasion du match. Tiendrébéogo a délivré les siens.

L’Aspac loin du niveau africain

On s’est presque ennuyé hier après-midi. Les portuaires manquaient de rythme et d’audace. Allagbé sur sa ligne a fait un sans faute réalisant même un sauvetage important par mi-temps. En défense central Nana Nafiou a fait un match parfait. Vincent Fanou bien léger et en retard sur ses duels, a fini par sortir avant le terme. Plus haut dans l’entrejeu Yolou et Adanhoumè ont joué trop bas pour influencer le jeu offensif de l’équipe. Les deux axiaux ont apporté peu de verticalité et de situations dangereuses. Sur les flancs, Onwuka a été super actif  sur son côté gauche presque irréprochable.  A droite, Sakibou a été trop juste et presqu’inutile offensivement, manquant une occasion nette de but. Le duo d’attaquant Ayité – Bouraima  a beaucoup couru, s’est battu mais n’a pas été dangereux. Le coach Enassouan n’a pas pu surprendre les burkinabés qui ont verrouillé leurs bases arrières et procédé par contre. Très juste en première mi-temps ils ont été plus ouverts offensivement en seconde période.  Le point du nul est déjà satisfaisant en attendant le retour à Ouaga. L’Aspac aura été loin du compte et espère récupérer ses blessés (Wahidi, Yarou) pour le retour qui s’annonce déjà décisif.

 

Les équipes

Aspac

Allagbé – Fanou (Sakho 70e), Nafiou , Fousséni , Kassa – Adanhoumè , Yolou , Onwuka , Sakibou (Adigoun 75e) – Bouraima (Assane 85e ) , Ayité d’Almeida.

Non entrés : Kpossoukpè , Fayémi , Kalilou , Fadil

Coach : Emile Enassouan

Asfa Yennenga

Kaboré – Zerbo, Nabi, Sango, Koanda  – Zougrana, Ouedraogo , Traoré , Nebie , – Outtara , Tiendrebeogo.

Coach : Cheikh Oumar Koné

 

LeMans FC : Khaled Adenon entrevoit le bout du tunnel

 

Suspendu depuis 5 mois par la Fifa Khaled Adénon pourrait voir arriver enfin une bonne nouvelle, avec l’éventuelle levée de la suspension de Khaled Adenon.

Rien n’est acquis – loin s’en faut – mais l’affaire semble évoluer dans le bon sens. Mis au repos forcé depuis cinq mois, le Béninois a enfin pu faire entendre sa version des faits – pour la première fois – et ce devant le Tribunal arbitral du sport en Suisse le 16 janvier dernier.

« L’audience n’a pas permis à l’accusation de confirmer les faits reprochés à Khaled par l’arbitre », affirme l’avocat du joueur Me Laurent Clauzon, joint jeudi au téléphone. Le défenseur béninois du Mans FC était, pour rappel, accusé de voies de fait sur l’homme en noir qui officiait lors du match international entre le Bénin et le Rwanda le 5 juin dernier.

L’arbitre a modifié sa version

Le dossier de l’accusation porté par la FIFA (Fédération internationale de football) repose d’une part sur « sur deux vidéos qui ne montrent aucun coup porté par Khaled au visage de l’arbitre », assure Me Clauzon. Quant aux déclarations de l’officiel éthiopien, étonnamment absent à l’audience, « elles ont varié par rapport à la première version puisque l’arbitre ne parle plus d’un coup-de-poing mais d’une légère claque ». 

Une variante dans les propos qui tend à fragiliser, selon l’avocat, le témoignage de la partie adverse mais qui maintient tout de même la thèse d’un coup asséné par le joueur. Ce que ce dernier dément toujours fermement.

Verdict avant le 20 mars

Toujours est-il que si l’affaire traîne en longueur depuis le mois d’août, le dénouement ne saurait à présent tarder. Le délai réglementaire de trois mois dont dispose le TAS pour statuer, arrivera en effet à son terme le 20 mars prochain.

Mais l’avocat du joueur espère une issue (favorable) la plus rapide possible. « Ça fait maintenant plus de quinze jours que l’audience a eu lieu. On peut raisonnablement escompter une réponse la semaine prochaine. »

LeMans FC : Khaled Adenon entrevoit le bout du tunnel

 

Suspendu depuis 5 mois par la Fifa Khaled Adénon pourrait voir arriver enfin une bonne nouvelle, avec l’éventuelle levée de la suspension de Khaled Adenon.

Rien n’est acquis – loin s’en faut – mais l’affaire semble évoluer dans le bon sens. Mis au repos forcé depuis cinq mois, le Béninois a enfin pu faire entendre sa version des faits – pour la première fois – et ce devant le Tribunal arbitral du sport en Suisse le 16 janvier dernier.

« L’audience n’a pas permis à l’accusation de confirmer les faits reprochés à Khaled par l’arbitre », affirme l’avocat du joueur Me Laurent Clauzon, joint jeudi au téléphone. Le défenseur béninois du Mans FC était, pour rappel, accusé de voies de fait sur l’homme en noir qui officiait lors du match international entre le Bénin et le Rwanda le 5 juin dernier.

L’arbitre a modifié sa version

Le dossier de l’accusation porté par la FIFA (Fédération internationale de football) repose d’une part sur « sur deux vidéos qui ne montrent aucun coup porté par Khaled au visage de l’arbitre », assure Me Clauzon. Quant aux déclarations de l’officiel éthiopien, étonnamment absent à l’audience, « elles ont varié par rapport à la première version puisque l’arbitre ne parle plus d’un coup-de-poing mais d’une légère claque ». 

Une variante dans les propos qui tend à fragiliser, selon l’avocat, le témoignage de la partie adverse mais qui maintient tout de même la thèse d’un coup asséné par le joueur. Ce que ce dernier dément toujours fermement.

Verdict avant le 20 mars

Toujours est-il que si l’affaire traîne en longueur depuis le mois d’août, le dénouement ne saurait à présent tarder. Le délai réglementaire de trois mois dont dispose le TAS pour statuer, arrivera en effet à son terme le 20 mars prochain.

Mais l’avocat du joueur espère une issue (favorable) la plus rapide possible. « Ça fait maintenant plus de quinze jours que l’audience a eu lieu. On peut raisonnablement escompter une réponse la semaine prochaine. »

 

Coupe Caf : Le Mogas vers un forfait ?

Vainqueur de la coupe nationale en 2012, le Mogas est automatiquement
engagé en Coupe Caf pour représenter le Bénin mais aux dernières
nouvelles  le club  manquerait de moyens pour y participer.G.V
La nouvelle peut paraitre étonnante mais c’est vraie. Le Mogas 90, le
club de la Société nationale de commercialisation de produits
pétroliers  (Sonacop) manque de moyens pour jouer sur la scène
continentale. Vainqueur de la coupe nationale le 1er Aout 2012, le
club s’était automatiquement qualifié pour la coupe Caf. Un doute sérieux
plane encore sur la participation effective des jaunes et verts  de la
Sonacop.
Le Mogas est sensé faire ses débuts le samedi 16 février prochain
contre l’As Douane, club togolais. Les pétroliers accueillent donc la
manche aller à Cotonou au stade de l’amitié avant le retour quinze
jours plus tard. De sources proches de la direction du club on apprend
que le club manquerait de moyens pour s’acquitter des charges
d’organisation  du match (logement des officiels, arbitres et autres
frais). Les dirigeants des jaunes et verts attendraient une onction de
la direction générale de la Sonacop afin que le budget  soient
décaissés. Sauf que le directeur général est actuellement en mission
ce qui ralentit sérieusement la procédure. Le doute reste entier.
Dénouement prévu cette semaine.

Transfert : Jonathan Tinhan en prêt à Arles-Avignon

En manque de temps de jeu avec Montpellier , le milieu offensif bénino-français a été prêté à Arles-Avignon actuel 17e de ligue 2. L’ancien grenoblois de 23 ans a déjà débuté sous les couleurs arlésiennes . Il a disputé 4 matches dont deux en tant que titulaire soit 224 minutes pour l’instant. Tinhan espère briller au cours de cette deuxième partie de saison pour enfin avoir sa chance en ligue 1 la saison prochaine.

Transfert : Koukou Djiman à Niort jusqu’à la fin de la saison

Après son essai en au début mois de janvier, le milieu défensif
international béninois Koukou Djiman s’est engagé avec  Niort jusqu’à
la fin de la saison. L’ancien cristolien retrouve la ligue 2 où il
avait fait ses débuts avec Créteil  avant de s’exiler au Portugal.
Koukou avait également fait ses premières armes dans le football
professionnel à Evian Thonon Gaillard.
L’international Béninois de 22 ans profitera de cette deuxième moitié
de saison pour retrouver la forme sur le terrain et faire remonter sa
cote sur le marché des transferts. Les six derniers mois Koukou avait
évolué en championnat amateur français au Fc Montelimar.

Ecureuils: Le match amical du 06 février annulé

Après les deux rencontres amicales livrées en Novembre et décembre
contre l’Arabie Saoudite et l’Oman le Bénin ne jouera pas de match de
préparation avant d’affronter l’Algérie fin mars en éliminatoires du
Mondial 2014. Pourtant Manuel Amoros voulaient profiter pour faire une
revue des troupes avant cette sortie décisive à Alger.  Initialement
annoncé à Paris contre l’Egypte, les pharaons n’ont pas répondu
favorablement l’invitation. La Fédération béninoise s’active. Ensuite
on annonce un match contre le Venezuela à Barcelone. Mais les
sud-américains auraient été sceptiques sur l’idée d’affronter les
Ecureuils. Finalement  le match aura été purement et simplement
annulé. les Ecureuils ne se produiront pas à l’occasion de la journée
Fifa du 06 février prochain, une information confirmée par le
sélectionneur national Manuel Amoros. Le technicien français a été mis
au courant par la fédération hier.