Can U17 : Gabon # Bénin (2-1): Ulrich Quenum permet aux Ecureuils de rêver

Cet après-midi au stade Monedan de Sibang à Libreville, les Ecureuils cadets béninois sont allés courbés l’échine (2-1) face aux Panthéreaux du Gabon. Un score qui condamne le Bénin à réaliser l’exploit à Porto-Novo le 2 décembre prochain.

Trois (3) minutes seulement après le coup d’envoi de la rencontre, la défense béninoise se découvre. L’attaquant gabonais Louis Otchanga en profite pour inscrire le premier but de la partie. Arias Kokou est allé cherché la balle au fond de ses filets. (1-0), le stade Monedan de Sibang de Libreville explose de joie. Les Panthéreaux gabonais surchauffent le public venus nombreux les soutenir. Les Ecureuils du Bénin ne se retrouvent pas. Sur une erreur de l’axe de la défense béninois, les gabonais aggravent le score par l’intermédiaire d’un certain Samba

Ulrich Quenum, l’Unique buteur des Ecureuils à Libreville

 

. On n’était à la 24è minute. La pause intervient sur ce score de (2-0) en faveur des Panthéreaux du Gabon. Dès la reprise, la rencontre s’anime des deux côtés. Les gabonais tentent de tuer le match pendant que les Ecureuils cadets essayent de revenir à la marque ou tout au moins réduire le score. C’est d’ailleurs ce qui va arriver sur un exploit individuel du très talentueux Ulrich Quenum. A (2-1), les Ecureuils cadets gardent espoir pour la manche retour au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo le 2 décembre prochain. « L’espoir est permis au match retour » a déclaré l’entraineur des Ecureuils Lafiou Yessoufou. A noter que l’équipe béninoise sera à Cotonou dès ce jour.

Armel R. Kassavi 

Victoire des Panthéreaux gabonais sur………
……les Ecureuils Cadets

Auteur : Rolland

journaliste sportif…

3 réflexions sur « Can U17 : Gabon # Bénin (2-1): Ulrich Quenum permet aux Ecureuils de rêver »

  1. Merci Mathias d’avoir demandé cette précision, je pense que nos journalistes ont jugé inopportune cette précision car c’est peut être pas un joueur de CIFAS qui a marqué le seul but béninois, aussi, au lieu de nous parler à chaque fois de l’erreur de la charnière centrale, ils feraient mieux de nous nommer les concernés, certainement qu’ils ont oublié parce qu’il s’agit d’un joueur formé au CIFAS.

  2. Il a 15 joueurs dans l equipe avec plus de 22 ans. C est une honte que tout le monde ferme les yeux …et que des vraies jeunes avec talent ne peuvent pas participer aux jeux de cette categorie parce que des tricheurs, joueurs, dirigents, entraineurs et famillieres jouent au malin….. Honte du Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *