Tonnerres Fc : La page Valère Glèlè tournée ?

A Bohicon, on se demande ce qui adviendra du club-phare local. Tonnerres fc à l’orée d’une nouvelle saison va peut-être changer de mains…Entre la mairie et Valère Glèlè, le divorce semble consommé…

Aubay

Près de 7 années de présidence, mais beaucoup de crises de paternité et de direction ont ponctué les mandats de Valère Glèlè. L’enfant du pays qui a quitté la politique pour s’investir dans le foot a eu du mal à fédérer les énergies autour de Tonnerres Fc. La présence du Maire Luc Atrokpo à ses côtés n’aura été que la façade.

Le club au fil des années a été en proie aux divisions internes. La saison écoulée, Tonnerres Fc était devenu un club sans stade fixe. Recevant à de nombreuses reprises des matches à Cotonou malgré les protestations de ses supporters. D’autres rumeurs ont circulé dans le microcosme du foot annonçant un changement de nom en « Royal Club d’Allada »…

La querelle éclatera au grand jour quand le maire de la ville de Bohicon rappellera dans une émission tv l’engagement aux côtés du club. Valère Glèlè quant à lui, ne cessera jamais de déplorer le fait que les gros efforts financiers lui reviennent presque exclusivement à chaque fois, minimisant ainsi l’impact de la Mairie. De l’autre côté, ses détracteurs lui reprochent de ne jamais évoquer les fonds issus de transferts de joueurs du club. Le ministre des sports jouera les arbitres pour que les deux parties se reparlent et que le club revienne à la maison. Ce qui fut fait, à contrecœur par Valère Glèlè qui a regretté l’état du stade Paulin Tomanaga dont la mairie avait promis la réfection.

Une chose est sure, le club de Bohicon a eu une belle envergure avec Valère Glèlè, même si mal entouré, l’homme d’affaires n’a pas souvent fait ses bons choix de joueurs ou d’entraîneurs. En visant sans cesse les compétitions africaines, Tonnerres Fc a été un gouffre financier, et non un projet sportif avec un modèle économique viable. Tout le contraire de la florissante université dirigée par le même président…Qui a dit que le foot béninois était rentré dans l’ère du foot-business !

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *