Les confidences d’Hubert Atchègo, nouveau pétrolier: « J’espère que ce sera un nouveau jour pour le Mogas »

 

Il fera ses débuts au Mogas contre son ancien club, le milieu de terrain international béninois parle ici en exclusivité du choc de ce soir Aspac-Mogas. Entretien.

Réalisé par Géraud Viwami

Après trois saisons à l’Aspac vous avez décidé de tourner la page et passer au Mogas…

C’est un choix personnel avant tout. J’avais envie de changer d’air j’ai eu de belles choses à l’Aspac. J’ai toutefois mais mes raisons de départs. Et j’ai atterri dans un club respectable et qui ne manque pas d’ambition. Ici ils me connaissent aussi bien.

Ce soir vous débuterez probablement contre votre ancienne équipe, avec le Mogas , dans quel état d’esprit  vous allez aborder le match ?

Pour moi c’est d’abord un match comme les autres, l’Aspac c’est un club de privilège sur le plan national tout comme mon club, le Mogas. Je crois que sur les années antérieures l’Aspac a toujours battu le Mogas en jouant sur des détails, puisque les matches ont toujours été rudes et disputés. Je suis bien conscient de tout cela et j’espère que ce soir sera un autre jour pour le Mogas.

Alors quelle sera la clé du match a votre avis ?

La clé du match ?? (Rires) Non pour le moment je préfère garder mes astuces.

Est-ce un match de revanche pour  vous ?

Il y a le défi personnel  à relever  sur le terrain je dois surtout prouver et être à mon meilleur niveau pas uniquement sur ce match mais sur tous les autres à venir. Peut-être que je prouverais qu’ils ont commis une erreur en me laissant filer, je ne sais pas ?

On annonce un duel attendu dans l’entrejeu contre  Gérard Yolou, votre ancien coéquipier à l’Aspac ?

Gérard Yolou, c’est un joueur de qualité je le respecte beaucoup pour ce qu’il fait. Je connais ses points forts ainsi que les faibles. Lui aussi il me connait aussi très bien. Ce soir je saurai comment faire pour lui créer des soucis dans le jeu.

L’intégration et l’arrivée au Mogas comment s’est arrivée ?

Suite à ma décision de quitter l’Aspac , je devais me relancer. Dans un premier temps j’ai eu un contact avec l’As Police j’ai débuté la préparation avec le club. Ensuite nous avons livré un match amical contre le Mogas qu’on a d’ailleurs  gagné 2-0. J’ai fais un bon match  puis après le Mogas m’a contacté, ils se sont montré vraiment intéressés et j’ai accepté le challenge. On a négocié les conditions et ça s’est vite fait. L’intégration a été plutôt aisée j’ai pas mal de potes au sein de l’équipe donc ça va c’est un peu comme une ancienne famille pour moi.

 

 

 

 

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *