Réaction du Pdt de la Fbf Victorien Attolou après la sortie du ministre Didier Aplogan

Après le point de presse du ministre Didier Aplogan hier jeudi, le Pdt de la Fbf Victorien Attolou a réagi par rapport aux différentes explications données par le patron des Sports. Lisez de façon résumée, la réaction de Victorien Attolou. C’était ce jour !

« Ma sortie ce jour fait suite au point de presse tenu par le Ministre Didier Aplogan hier. Si cette sortie n’avait pas eu lieu je n’avais pas pensé intervenir »

« Jamais le gouvernement béninois sinon le Bénin n’a adhéré à la Fifa. C’est la fédération béninoise de football, structure indépendante inscrite au ministère de l’intérieur sur la loi des associations de 1901, qui a écrit à la Fifa pour demander son affiliation. D’ailleurs la Fifa, elle-même, est enregistrée au registre de commerce suisse entant qu’une ONG. La Fifa elle-même viole ses statuts 13 et 17 en s’immisçant dans nos affaires. Elle ne peut le faire qu’au cas où il y a un conflit entre deux associations de différents pays »

« Le Ministre Didier Aplogan dit que le Tribunal arbitral du sport (Tas) nous a débouté. Mais ce n’est pas vrai. Nous avons saisi le Tas pour qu’elle dise à la Fifa d’arrêter avec ses courriers là. Et devant le Tas la Fifa même a dit que ce n’était pas une décision mais une simple recommandation. Ces courriers n’ont donc pas de valeurs. Les courriers qui peuvent être prises en comptes sont celles qui proviennent du comité exécutif qui se tient deux fois dans l’année. Outre cela le reste peut être à la limite considéré ou envoyer dans la broyeuse »

« Qu’il vous souvienne qu’au moment où Anjorin Moucharaf était en prison pour l’affaire que vous connaissez, la Fifa a écrit pour demander à ce qu’il soit libéré sans quoi le Bénin sera sanctionné. Il a fait près de cinq (5) mois en prison mais la sanction n’est jamais arrivée. La Fifa respecte les décisions de justice de la Suisse mais pourquoi pas ceux de mon pays. »

« Quand on explique les choses, le ministre se bouche les oreilles et après il continu sur sa lancé. Il dit aussi que je ne symbolisais rien dans la crise. Eh bien moi, je ne me bat pas pour symboliser quelque chose. Il s’en est même pris au pauvre Sébastien Ajavon qui a dit qu’il se retirait du football. Il va jusqu’à dire que la passation de service a fini sur le terrain d’Ajavon. Il ne voit même pas le Cifas qui est l’un des plus grands centres de la sous-région et même du monde. Comment faire du football à la base notre priorité notre crédo si le plus grand centre qui doit amener les autres à en faire autant est fermé. Notre arrivé au Cifas était dans une démarche de plaidoyer envers le  promoteur du centre afin qu’il puisse ré-ouvrir. »

«  Je tiens à remercier tous  les membres de mon bureau exécutif car on s’aperçoit que le conflit a quitté le droit pour le non-droit et s’en va aux voies de fait. On dit que la décision du gouvernement n’est pas judiciaire mais plutôt administrative. Pourtant, j’ai reçu une lettre du ministre hier jeudi ayant pour objet la remise immédiate des clefs du siège au président Anjorin Moucharaf. On dit qu’on ne remet pas en cause la décision de justice mais on m’ordonne de remettre les clefs. J’avoue que je ne comprends pas bien cette démarche.»

« Sans le savoir le Ministre a fait tomber le masque lorsqu’il dit ouvertement qu’il attendait que la Cour d’appel infirme la décision donnée en premier ressort. Il s’est enfin libéré. Malheureusement ce ne fut pas le cas et le recourt au niveau de la Cour Suprême n’est pas suspensif de la décision de la Cour d’appel. .

« Nous nous trompions d’adversaire avant. Anjorin Moucharaf n’était donc pas le problème. S’il faut que le gouvernement nous disent de quitter car c’est Anjorin qu’elle veut, nous prendrons acte de cela. Et nous allons nous ranger. Globalement, on se rend compte qu’on n’était pas opposé à Anjorin Moucharaf »

« Quand on a des objectifs, on fait tout pour les atteindre. C’est une question de bon sens. On dit que 12 membres sur 15 ont démissionné. Il en reste trois. En principes, le bureau n’existe plus étant donné que dans nos statuts, l’article 36.1  dit que le comité exécutif ne peut délibérer qu’au 2/3 de ses membres. Le Ministre dit qu’on pensait que les trois autres ne pouvaient plus délibérer. C’est grave ».

Conclusion de Victorien Attolou

« Ces courriers de la Fifa ne servent à rien et ne proviennent pas de la Fifa en tout cas pas de la ‘’vrai Fifa’’. Finalement, cette décision est venue embrouillée la famille du football. C’est une grosse confusion. J’appelle tout le monde au calme car nous emprunterons tous les voix de recourt nécessaire »

Résumé fait par Armel ROLENGA KASSAVI

Victorien Attolou a réagi….

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *