D1 : Des budgets en hausse, des subventions en baisse

 

La piste des coups de force est souvent envisagée ans notre football surtout quand il s’agit des grands clubs. On peut intéresser un dirigeant qui va ensuite former une équipe pour participer à un match en attendant de rallier le reste du directoire à sa cause. Les choses ont changé sur ce plan. Ces trois clubs ont des patrons connus désormais, et ce sera rude de les faire participer sans convaincre le vrai patron.

Si vous prenez à Abomey la responsabilité de faire jouer les joueurs du Dynamo Fc, vous devriez expliquer aux joueurs pourquoi ils ne sont pas payés à 100 mille francs cfa comme avant. Car autant les joueurs réclament le retour au jeu, pour autant ils ne renonceront pas à un salaire pour en gagner la moitié pour une saison plus longue.

La fédération en choisissant de passer à 16 clubs et faire une saison plus longue, s’est rendu la tâche difficile. Les moyens à mettre en œuvre sont colossaux pour des clubs très pauvres et habitués depuis deux ans à toucher les millions d’Ajavon. Les budgets ont augmenté, les subventions ont baissé. Mêmes les ex-dirigeants téméraires des Requins qui auraient envie de braver l’interdiction d’Ajavon ne pourraient pas tenir jusqu’au bout une aventure financière de ce type.

Mêmes les clubs qui acceptent de faire la saison savent bien qu’aller jusqu’au bout serait un aventure ruineuse. Mais au nom de leur position D1 ou D2, ils ne sauraient repousser l’offre de la fédération.

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *