Alain Hounsa : « Il faut avoir la tête sur les épaules »

 

Il vient juste d’enchainer deux matches internationaux d’affilée avec l’équipe nationale A en  éliminatoires 2012. Alain Hounsa (23 ans, 2 sélections en équipe A) , va connaitre la semaine prochaine son premier tournoi majeur avec  les Ecureuils locaux à Dakar. Il s’est confié à nous juste avant le départ de la troupe.

Après les apparitions, en équipe A,  dans quel état d’esprit allez vous aborder ce tournoi de l’Uemoa ?

Ce sera une vraie première pour moi. C’est une compétition à grand enjeu sous-régional. On affronte le Niger, on avait déjà perdu la finale l’année. On va donner le maximum et pourquoi jouer pour la revanche, même si l’équipe du Niger a beaucoup de qualité.

Ressentez-vous une certaine pression ?

Non, vous savez dans le football, tout va vite, ça peut changer à tout moment. Comme ce qui m’arrive en ce moment. L’essentiel c’est d’avoir la tête sur les épaules et ne pas s’affoler.

Le groupe est-il suffisamment aguerri pour aller loin ?

On reste sans championnat depuis neuf mois. Mais il y a un noyau qui est resté depuis juillet avec le coach Edmé Codjo. Cela peut bien nous être utile. Pourquoi se propulser encore en finale ?

Propos receuillis par Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *