Préparation Uemoa :Match nul 3-3 pour des Ecureuils en rodage

 

Cet après-midi au stade de l’Amitié de Kouhounou, les Ecureuils ont livré leur premier match de préparation du tournoi de l’Uemoa qui débute la semaine prochaine. Face à une sélection encadrée par Nourou Bello, c’est un match nul 3-3 qui a sanctionnée la rencontre.

Edmé Codjo a passé en revue une bonne partie de sa troupe. Face à une sélection cotonoise, où on retrouvait quelques joueurs issus de la ligue 1 comme Rodrigue Tito, Akim Oladjidé, Louis Iréké Agonhossou ou encore  Chakirou Abikoyè.

La première occasion, du match sera pour Jacques Bessan, seul au point de pénalty suite à un centre de Lazadi venu de la droite. Mais l’avant-centre tire mollement sur le gardien. Jordel Dossou, bien remuant sur son flanc gauche, crée un pénalty à la 15e minute. Seïdou Barazé en profite pour ouvrir le score 1-0. Les Ecureuils ont la possession mais ils concèdent l’égalisation à la 30eminute. Rodrigue Tito, l’ancien des Requins, devance la sortie de Ludovic Alla et rétablit la parité. Les Ecureuils finiront par concrétiser leur domination sur cette première période à la 37e minute. Bessan marque d’un tir à mi-volée, sur une ouverture de Brice Gozo.

En seconde période, tous les remplaçants sauf, Saturnin Allagbé et Fayèmi Afissou font leur entrée. Edmé Codjo a varié les options aussi bien défensives qu’offensives.

La première alerte de cette période est signée Daniel Gbenga Lanignan. Sa frappe enroulée est renvoyée par le poteau (47e). Les Ecureuils sont moins organisés et seront surpris. Entre la 51e et la 53e Chakirou Abikoyè marque deux fois. D’abord, il égalise sur un joli coup franc des vingt mètres et donne  l’avantage aux siens deux minutes plus tard à bout portant.

Les Ecureuils reviendront dans le match en toute fin de  partie à la 83e minute. Jordel Dossou crée son second pénalty de l’après-midi. Cette fois-ci, c’est Cédric Coréa qui marque. 3-3 score final.

Equipe aligné d’entrée

Alla- Barazé, Salomon, Yaro, Hounsa- Gozo, Seibou, Dossou, Lazadi- Bessan, Lanignan.

 

 

Où est passé Alohoutadé ?

Le sélectionner national adjoint est rare depuis le début du stage. Hier au stade, Edmé Codjo était à nouveau tout seul face à son groupe. Le staff technique est donc réduit au minimum. Ce qui montre bien que le tournoi de l’Uemoa n’est pas un challenge excitant pour tout le monde. Et pourtant, c’est là où se prépare la relève.

Aubay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *