Décision du tribunal arbitral du sport / Affaire Fbf Attolou contre Fifa : La confuse irrecevabilité qui ne décante pas la crise

 

On espérait vivement qu’il tranche sur le fond, mais le tribunal arbitral du sport a en clair déclaré irrecevable le recours contre une correspondance de la Fifa en date du 15 février et qui n’est pas un « acte décisionnel ».

Aubay

Il y a quelques mois, le camp Anjorin, partie indirecte au procès via la Fifa avait crié victoire après une ordonnance du tribunal arbitral du sport. Ce n’est pas surprenant que ce même camp crie à nouveau victoire après la décision du Tas. En reconnaissant la qualité à Victorien Attolou d’attaquer la Fifa devant le Tas et en persistant à mettre Fbf contre Fifa, le Tas a tenté de trouver des arguments pour se justifier. Ce qui n’est certainement pas du goût de la Fifa. Quant au fond, à présent, le tribunal arbitral du sport n’et pas allé plus loin que l’argument favori de la Fifa exposant que la correspondance du 15 février n’est pas une décision, mais une proposition, une information en sorte.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

3 pensées sur “Décision du tribunal arbitral du sport / Affaire Fbf Attolou contre Fifa : La confuse irrecevabilité qui ne décante pas la crise”

  1. De cette situation retenons ceci:
    1-le foot est mort à jamais au bénin
    2-jamais notre pays ne verra aucun de ses fils réussir chez eux ( jean marc ADJOVI, rodrigez,et maintenant Ajavon)
    3- Aucun richissime béninois ne se montrerait généreux envers ses frères et son pays.
    4- Le cas Ajavon servirait d’exemple pour nous tous qu’il ne faut jamais aidé son pays.
    5- La beninoiserie serait toujours roi et nous triompherons dans la médiocrité et la destruction de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *