Ecureuils : Imorou forfait pour le Burundi

Le latéral gauche de Braga, Emmanuel Imorou ne disputera pas la rencontre de dimanche prochain à Bujumbura. L’ancien castel-roussin a déclaré blessé à déclarer forfait. Edmé Codjo va devoir lui trouver un remplaçant parmi les défenseurs locaux.
Géraud Viwami

Eliminatoires 2012: Les locaux ont rejoint les expatriés à Bujumbura !

Edmé Codjo pourra entamer, la dernière partie de la préparation d’une du match contre le Burundi, puisqu’il dispose déjà de la majorité de sa troupe déjà à Bujumbura.
Le weekend prochain défient les Hirondelles de la Burundi à Bujumbura dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires 2012. Les neufs expatriés convoqués ont ralliés directement la capitale burundaise sans transiter le Bénin. Ils ont été rejoint par les dix Ecureuils locaux retenus, par Edmé Codjo à l’issu du stage de Natitingou dans la nuit d’hier.
Parmi ceux-ci on peut citer les défenseurs novices : Guy Akpagba (Dragons), Fabrice Gozo (Us Plage). Le milieu de terrain, gaucher, de l’Uss Kraké, Alain Hounsa qui va vivre sa première dans le groupe des A. Seydou Barazé (As Tonnerres) qui a déjà porté les couleurs nationales en junior en 2008 et en espoirs cette année même. Les attaquants de Soleil, Isaac Louté, récemment recalé en Norvège au Viking FC où il était en essai, et Jacques Bessan « l’hélico » ont été retenus. Le reste de la liste est complété par les deux « canistes », Junior Salomon, le défenseur-capitaine de l’Aspac et Mohammed Aoudou le buteur-héro de l’As Tonnerres. Daniel Gbenga Lanignan, entré en jeu contre la cote d’ivoire à Accra, sera de l’expédition.
Fadel Suanon, l’attaquant du Mogas, qui devrait être le onzième local est finalement resté à Cotonou pour cause de blessure.
Géraud Viwami

Ecureuils: Le groupe complet pour Bujumbura !

Gardiens : Guillaume Bèmènou (Chambéry/France), Saturnin Allagbé (Aspac)
Défenseurs : Khaled Adénon (Lemans/France), Arsène Mènessou, Emmanuel Imorou (Sc Braga/Portugal), Reda Johnson (Sheffield Wednesday /Angleterre), Salomon Junior (Aspac), Guy Akpagba (Dragons), Fabrice Gozo (Union Sportive de la Plage) ,
Milieux de terrain : Seidath Tchomogo (Al Ourouba/Oman), Stéphane Sèssegnon (Sunderland/Angleterre), Alain Hounsa (Uss Kraké) , Daniel Lanignan Gbenga (Avrankou Omnisports)
Attaquants : Mickael Poté (Dynamo Dresde/ Allemagne), Mohammed Aoudou (As Tonnerres), Sidoine Oussou (Valerenga/Norvège), Isaac Louté (Soleil), Jacques Bessan (Soleil).

Ecureuils : Mènessou, Poté, Johnson et Bèmènou rappelé par Edmé Codjo !

Le sélectionneur Edmé Codjo après une semaine de stage avec les locaux a décidé de complété la liste des joueurs expatriés devant renforcé l’ossature de la sélection. Ainsi le gardien de Chambéry Guillaume Bèmènou, le défenseur de Sheffield Wednesday, Réda Johnson, l’arrière droit Arsène Mènessou en partance pour Charleroi et Mickael Poté fraichement débarquez en Allemagne.

Liste complète des joueurs expatriés

Gardiens : Guillaume Bèmènou (Chambéry). Défenseur : Arsène Mènessou, Rédah Johnson (Sheffield Wednesday), Emmanuel Imorou (Braga) Khaled Adénon  (Lemans).Milieux : Stéphane Sèssegnon (Sunderland), Seidath Tchomogo Attaquants : Mickael Poté, Sidoine Oussou

Géraud Viwami

Mickael Poté quitte Nice pour le Dynamo Dresde en Allemagne

Mickaël Poté n’est plus un joueur de l’OGC Nice. Hier, l’attaquant de 26 ans s’est engagé pour deux saisons avec le Dynamo Dresde, équipe de deuxième division allemande. « Nous nous réjouissons d’avoir trouvé avec Mickaël un attaquant qui convient exactement à nos ambitions sportives. C’est un joueur mobile qui apportera la vitesse requise. Nous espérons qu’il s’intègre le plus vite possible », a déclaré le directeur sportif du Dynamo, Steffen Menze.L’international béninois n’est entré en jeu qu’à une seule reprise en trois rencontres avec les Aiglons depuis le début de la saison, jouant une trentaine de minutes. Avant d’évoluer sous les couleurs de l’OGC Nice, Poté a fait le tour des différentes divisions françaises, de la CFA 2 avec Grenoble à la Ligue 2 avec Clermont et Le Mans en passant par le National avec Cannes.

Stage de préparation des Ecureuils à Natitingou :Selon William Dassagaté « ça fait du bien mais c’est dure ! »

27 joueurs locaux  sont en stage à Natitingou depuis le 11 aout dernier en vue de préparer la quatrième sortie du Bénin en Eliminatoires 2012. Sans championnat depuis six mois, les locaux suivent péniblement le rythme de travail imposé par le nouveau sélectionneur Edmé Codjo.

 

Suite à l’humiliation infligée au Bénin par  la Cote d’ivoire le 05 juin dernier. Le ministère des sports à décider de faire confiance à une nouvelle génération de jeunes joueurs pour l’équipe nationale. Ce qui sonne comme une nouvelle ère avec la nomination d’Edmé Codjo au poste de sélectionneur national. Le technicien a sorti un plan de préparation pour le premier des deux derniers matches éliminatoires et deux listes de joueurs convoqués. Une première concernant les joueurs expatriés. Et une seconde composée de 27 joueurs locaux, sans compétition, qu’Edmé Codjo a embarqué pour Natitingou afin de profiter des attributs naturels de cette ville mais aussi d’exploiter la nouvelle pelouse synthétique posé sur le stade municipal.

Au nord du Bénin, les Ecureuils ont commencé le travail à pas de charge depuis le 12 aout dernier. Avec deux séances d’entrainement par jour. Le technicien Béninois couple aussi bien le travail technique et surtout physique. Les joueurs étant restés sans compétition depuis six mois. Même si quelques uns avaient droit à des séances hebdomadaires dans leurs clubs. Après plus de dix jours de travail à « Nati », les joueurs apprécient le travail avoue que ce n’est pas facile. A en croire ses propos de William Dassagaté, le milieu offensif portuaire «  On travaille bien mais c’est dure ».

A noter qu’à la fin de ce stage le 26  aout prochain, une dizaine de locaux sera retenus et renforcé par les neuf expatriés convoqués. La dernière phase de la préparation avec toute la sélection débutera le 28 aout.

 Géraud Viwami

Mickael Poté vers l’Allemagne !

Alors que l’OGC Nice espère enrôler encore deux ou trois attaquants, c’est une pointe qui s’apprête à plier bagage. En effet, à en croire Bild, Mickaël Poté, sous contrat avec les Aiglons jusqu’en juin 2012, devrait rejoindre le Dynamo Dresde, sociétaire de Bundesliga 2. Dans l’opération, le Gym devrait récupérer un peu moins de 500.000 euros.

Beira- Mar : Koukou dans le groupe contre Sporting

Ce samedi a 18h , Beira-Mar va disputé sa deuxième journée de championnat contre le Sporting de Lisbonne un des gros morceaux de la ligu 1 portuguaise. Et pour la seconde fois consécutive le milieu Béninois Djiman Koukou figure dans le groupe des 19 joueurs convoqués. Reste à savoir si Rui Bento lui donnera un statut de titulaire.
Géraud Viwami

Angleterre: Des débuts prometteurs pour Sèssegnon et les Black Cats.

Angleterre : Sunderland tient Liverpool en échec 1-1.

Des débuts prometteurs pour Sèssegnon et les Black Cats.

 

C’est dans l’antre d’Anfield Road que Sèssegnon et les Black cats ont  démarrés la saison samedi dernier en arrachant un nul 1-1 grâce à un but magnifique de Sébastien Larsson. Sèssegnon reconverti en attaque a bien entamé sa saison.

 Le premier footballeur béninois a évolué en Premier League Anglaise a logiquement retenu l’attention de tous ce samedi.  Première journée de championnat, Sunderland se déplaçait à Anfield pour y défier Liverpool. Ce n’était pas gagné d’avance. D’ailleurs les Black Cats étaient vernis puisqu’à la 5e Luis Suarez manquait son pénalty qu’il s’était lui-même crée. Mais ce n’était que partie remise puisqu’il ouvrira le score à la 11e.  .Sunderland va répliquer en seconde période grâce à un but somptueux de Sébastien Larsson 56e.

Sèssegnon en attaque ça marche !

Suites aux nombreuses blessures des attaquants en fin de saison dernière, Steeve Bruce avait replacé Sèssegnon en attaque. Et ce dernier a bien répondu. Ainsi il a effectué toute la pré saison comme avant-centre. Encore que Wellbeck, en fin de prêt, est retourné à Manchester United. Il y a de la place plus haut sur le terrain.

Samedi dernier, Sèssegnon était positionné sur le front de l’attaque avec le Ghanéen Asamoah Gyan qui était plus en pointe. L’international Béninois a  joué dans une position de neuf et demi où il acquiert des repères. Mais il a surtout démontré qu’il avait de la matière. Par ses appels, sa capacité à décrocher puis à porter le jeu vers l’avant. Il a surtout impressionné, comme d’habitude, par sa technique et son sens du drible. Enfin on remarque aussi un instinct de buteur naissant chez lui en témoigne ses deux tirs cadrés et ses quatre tentatives manquées.

Lucas Leiva s’en souviendra !

Voici un récapitulatif des actions de Sèssegnon dans ce match contre Liverpool. Il a donné le coup d’envoi avec Gyan. 02e, son tir contré provoque le premier coner de la partie. Sunderland va connaitre un début de match très difficile. 23e Sèssegnon offre la première occasion aux Black Cats, en servant Gyan met le Ghanéen à l’entrée des seize mètres ne cadre pas. A la 27e, il réussira malgré sa taille une déviation arienne encore pour Gyan. Ensuite il enchaine son premier tir cadré du match. La première période va s’achever  sur une tête manquée de l’ancien manceau qui aurait pu faire but puisqu’il était dans les six mètres (42e). Sèssegnon entame aussi bien la seconde manche par une démonstration technique sur le coté droit. Avec un sombrero sur son adversaire avant de coulisser pour un partenaire (46e). Dix minutes plus tard, Sunderland égalise et Sèssegnon y a contribué indirectement. En effet sur un centre d’El Mohammady venu de la droite, Sèssegnon bien placé au premier poteau a captivé l’attention de Jamie Carragher qui s’employait à le plaquer pendant que le centre était superbement repris par  Larsson seul au second poteau. Un joli travail discret. Deux minutes après l’égalisation, Sèssegnon s’appuie sur Gyan dans les seize mètres mais sa tentative passe au dessus. Cet orage passé, Sunderland va encore subir, Sèssegnon aussi s’épuisait. Mais cela ne va l’empêcher de réaliser une bonne fin de match. 83e, il prend une bonne initiative à la lisière de la surface de réparation sert Ji qui est malheureusement repris. Dans la foulée son âme de dribleur se réveille et la victime se nomme Lucas Leiva. L’international Brésilien encaisse, impuissant, le coup de hanche de Sèssegnon, à 25 mètres des buts sa frappe croisé sera à coté. Une belle action pour l’ex-joueur des Requins qui va remettre ça dans les arrêts de jeu. Sèssegnon enchaine une accélération sur 30 mètres avec trois Reds enrhumés. Derrière Cattermole va gaspiller la belle passe du Béninois.

Avec un match plein dans les jambes, et un nul obtenu à l’extérieur  face à un club du « Big Five ». On peut dire Sèssegnon et les Black Cats sont : Ready for the fight !

Géraud Viwami

Les salaires des joueurs, qu’en est-il ?

 

Sur la question des salaires, les dirigeants présents ont eu chacun à préciser au cas par cas, la formule choisie actuellement pour satisfaire les joueurs. Ismaël Adéothy dira que dans un délai de deux semaines, si le championnat reprenait, les joueurs auront leurs arriérés. On en déduira que ceci est valable pour Soleil Fc dont il est un des pères fondateurs. Du côté des Requins, Athanase Bocco, le président de l’organe de gestion confiera que les salaires sont régulièrement payés, y compris certaines primes.

Aubay

Les reproches du collectif des clubs au ministre Didier Aplogan

 

« Le ministre aurait pu inviter les parties pour mieux comprendre que 10 clubs de Ligue1 (sur 14) et 10 clubs de Ligue2 (sur 12) étaient d’un côté. » Ismaël Adéothy va demander une rencontre de clarifications avec le ministre des sports, après une demande d’audience laissée sans suite par l’autorité.

Pierre Hinvi va enchaîner, déplorant le « changement de cap depuis l’avènement du ministre Aplogan, l’Etat n’étant plus une continuité dans ce cas.» Il relèvera les concertations faites avec George-Mari d’Almeida, secrétaire général de la Ligue et Bernard Hounnouvi, Directeur exécutif de la fédération pour regretter l’éviction des clubs non associés à cette démarche ministérielle. Au fil des questions, le ton monte d’un cran. Athanase Bocco va sortir de la langue de bois et dire clairement que « le ministre des sports essaye de faire des consultations pour que les deux parties discutent. »

Cette méthode ne reçoit pas l’assentiment du collectif des clubs qui déplore que le ministre des sports reçoive un camp sans l’autre ces derniers jours. « Comment peut-on traiter une majorité de 20 clubs sur 26 comme des brebis galeuses ? » s’est insurgés Ismaël Adéothy. Le ministre des sports ne manquera pas de réagir après cette sortie.

Aubay

 

Football / Après 6 mois de trêve forcée en Ligue1 et Ligue2 : 20 clubs sur 26 impatients de renouer avec les stades

 

Ismaël Adéothy, Pierre Hinvi, Athanase Bocco et Magloire Oké étaient entre autres chargés de porter la parole des 20 clubs professionnels sur 26 qu’ils représentent, hier au siège de la Ligue du football professionnel. De la reprise du championnat à une issue pour la crise du football en passant par les rôles du ministre des sports et du président de la république.

Aubay

« Chaque club présent est décidé à reprendre le championnat et nous allons écrire à la ligue pour demander cela. » L’objectif de la rencontre avec la presse est donc clair : la reprise des championnats. Ismaël Adéothy, président du collectif des clubs plante le décor. « Des échéances sont proches, enchaîne-t-il, et on se demande si on aura les bons éléments qui peuvent jouer début septembre ». L’inquiétude des clubs face à la prestation des joueurs dans un contexte d’inactivité est bien perceptible. Mais pour ceux qui ont eu le temps d’oublier les raisons de l’arrêt du championnat, Pierre Hinvi vient rappeler : « Certains responsables au plus haut niveau ont décidé de fouler aux pieds les règles qui régissent nos institutions du football. Nous avons décidé de stopper le championnat. » Dans la chronologie, le directeur technique de l’Aspac, champion en titre, regrette la reprise avortée du championnat le 9 avril 2011 du fait des interférences organisées par une partie des acteurs du monde du football. Ainsi, Ismaël Adéothy dira que les clubs, après maintes tentatives ont été reçus par les responsables de la Ligue qui ont confié avoir compris que l’instance chargée d’organiser les championnats avait pris les dispositions au plan sécuritaire dans les stades pour la reprise. Tirant conclusion de tout cela, les « clubs déclinent toute responsabilité quant à la non reprise du championnat.»

Le football est malade d’un système voulu par certaines entités (…) La solution à la crise n’est pas dans nos mains. A la suite d’Ismaël Adéothy, Pierre Hinvi enchaînera, « ce n’est pas une crise entre les hommes, mais une crise de vision. A l’ère du professionnalisme, la méthode a changé et il ne faut pas revenir en arrière.

Sélection nationale : De Natitingou à Bujumbura du 11 août au 4 septembre

 

Selon l’information transmise par les services officiels, Edmé Codjo dans le cadre du match Burundi – Bénin du 4 septembre 2011 fera les entraînements en deux phases. La première phase débute le 11 août  prend fin le 26  août 2011 à Natitingou avec les joueurs locaux. Le retour des joueurs est prévu pour le 26 août. Du 26 au 29 au soir, les joueurs auront quartier libre. La deuxième phase (locaux sélectionnés et les cinq professionnels convoqués) à Cotonou, aura lieu du 28 août jusqu’au départ de la délégation pour le Burundi.

 

Burundi – Bénin / Les expatriés convoqués

Les 4 rescapés de l’aventure sont donc connus. Ils sont quelques 3 évoluant en Europe y compris évidemment Stéphane Sessègnon. Le naufrage 2-6 face aux éléphants a donc emporté bien de joueurs…

On retrouve un nouvel Ecureuil, Sidoine Oussou déjà sélectionné par Dussuyer en novembre 2009 pour le match Soudan – Bénin, mais qui n’a pas évolué.

Les 5 expatriés

Stéphane Sessègnon

Khaled Adénon

Seidah Tchomogo

Emmanuel Imorou

Sidoine Oussou

 

Burundi – Bénin : Les 27 Ecureuils locaux convoqués

 

Tonnerres

Mohamed Aoudou

Seïdou Barazé

 

Buffles

Traoré Haï

 

Requins

Christian Kotchoni

Wagbé Gnofam

 

Aspac

Saturnin Allagbé

Junior Salomon

William Dassagaté

 

Cifas (Ligue1)

Afissou Tamou

Traoré Natabi

Wahab Salifou

Hyacinthe Acakpovi

 

Usp

Fabrice Gozo

 

Soleil

Isaac Louté

Jacques Bessan

 

Dragons

Guy Agbagba

 

Mogas

Valère Amoussou

Fadel Suanon

 

Kraké

Alain Hounsa

Didier Sossa

Djamal Fassassi

Cédric Coréa

 

Avrankou

Lanignan Gbinga

 

Cifas (Centre)

Kouché Cabirou

Naïm Djibril

 

Mambas Noirs

Ludovic Alla

 

Panthères de Djougou

Kouchélé M.

Sélection nationale : De Natitingou à Bujumbura du 11 août au 4 septembre

 

Selon l’information transmise par les services officiels, Edmé Codjo dans le cadre du match Burundi – Bénin du 4 septembre 2011 fera les entraînements en deux phases. La première phase débute le 11 août  prend fin le 26  août 2011 à Natitingou avec les joueurs locaux. Le retour des joueurs est prévu pour le 26 août. Du 26 au 29 au soir, les joueurs auront quartier libre. La deuxième phase (locaux sélectionnés et les cinq professionnels convoqués) à Cotonou, aura lieu du 28 août jusqu’au départ de la délégation pour le Burundi.

 

Ecureuils : Edmé Codjo siffle la fin de la crise sur le terrain !

 

Si Fortuné Glèlè n’avait pas de solution crédible de rechange, c’est bien parce qu’il se cantonnait à convoquer des joueurs issus de Tonnerres, Avrankou ou encore Soleil et Aspac, clubs qui se retrouvent du côté de Moucharafou Anjorin. Revoilà enfin les joueurs des Requins, du Cifas club de Ligue1 et du centre de formation, mais aussi des Buffles de Parakou et de l’Us Kraké. Voilà qui apaisera la crise tout au moins sur le terrain. L’union espérée autour de la sélection devant commencer par l’union des talents locaux.

Ecureuils : Edmé Codjo convoque 5 expatriés et 27 locaux

 

(Sidoine Oussou récompensé de ses dernières prestations)

 

On savait qu’il allait nettoyer l’écurie, Edmé Codjo n’a pas surpris en convoquant 5 expatriés. Parmi eux, on retrouve Stéphane Sessègnon, Khaled Adénon, Seidah Tchomogo, Emmanuel Imorou présents en juin lors du naufrage collectif face à la Côte d’Ivoire. Le 5e expatrié est Sidoine Oussou, le jeune avant-centre évoluant en Norvège.