Moucharafou Anjorin :2001 – 2011 : de la vice-présidence de la Fbf à la prison

 

 

Il a su se faire une place dans les arcanes de la fédération, grignotant peu à peu des parcelles de pouvoir avant de se hisser à la tête de l’institution. De la vice-présidence de la Fbf à la prison, voici l’Itinéraire d’un dirigeant du football controversé mais toujours présent.

Aubay

C’est en juin 2001 que Martin Adjagodo a présenté son bureau qui comptait au poste de vice-président un certain Moucharafou Anjorin. Très tôt, l’espace devient trop petit à occuper pour les deux hommes. Le premier va faire de « graves promesses », le second va être la cheville ouvrière ou plutôt la cheville en vue de l’opération « 1ere qualification pour la Can 2004.» Adepte des émissions Tv et radios, Moucharafou Anjorin se fait peu à peu le défenseur des Ecureuils avant de s’autoproclamer Manager général es sélections nationales en faisant référence au système anglo-saxon. Les réactions sont alors diverses et variées, parfois virulentes à son encontre. Il occupe l’espace de plus en plus et se positionne pour les échéances à venir. 2005 arrive et il s’allie solidement avec les frères Didavi. Quentin devient son directeur de campagne et Bruno va s’occuper du corps électoral. Martin Adjagodo soutenu par les richissimes jeunes politiciens Issa Salifou et Rachidi Gbadamassi est évincé par ses anciens amis. Anjorin est élu dans une salle vidée par ses adversaires. Il a le soutien de la Fifa, dont le représenté, le malien Amadou Diakité a validé l’assemblée générale élective. Le temps passe, un mandat passe et arrive Sébastien Ajavon avec son soutien. Le clan Didavi se retire et Moucharafou Anjorin se retrouve avec de nouveaux alliés. C’était une première brèche en août 2009, c’est le début de la nouvelle alliance. 18 mois passent et le 20 décembre 2010, 12 membres démissionnent. La crise éclate et dans la foulée, une plainte est déposée devant la brigade économique et financière (Bef). De fin janvier à juillet, la plainte a suivi son cours et la suite logique, dans cette affaire Mtn est la mise sous mandat de dépôt de Moucharafou Anjorin.

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *