Entretien avec Bani Boya alias Papa Boyayé : « Au Bénin on ne pense pas aux supporters »

 Vous l’avez surement déjà vu aux abords d’un terrain lors d’une CAN ou d’un Mondial. Ou même croisé dans la rue avec son vélo légendaire et son style unique dominé les couleurs vert-jaune et rouge. Boyayé, le supporter voyageur nous accordé un entretien. Voici la substance.

Présentez brièvement au public Béninois ?

A l’état civil je suis Boni Boya alias Boyayé originaire de

Banikoara dans le Nord du Bénin. Je suis connu un peu partout dans le monde. J’ai connu plus de trente pays à travers la Can la coupe du Monde et autres compétition. Je vis au Burkina Faso depuis 22 ans où j’ai d’ailleurs fait deux fois le tour du Faso. 

Pourquoi avoir choisir de supporter avec autant de passion ?

J’ai  débuté dans les années 1982 et 1983 avec la danse. Je dansais pour Aurlus Mabélé, Kanda Bongoman. A l’époque on me surnommait «  Lokéto Boya » et j’étais au Congo. Ensuite je suis venu au Cameroun où j’ai rencontré Roger Milla et Joseph Antoine-Bell. J’ai constaté que dans les stades il n’y avait pas d’animation. Et c’est de là que j’ai pris l’initiative de commencer par supporter avec un peu de comédie dans les stades.

On vous voit souvent avec un déguisement bien particulier, parlez-nous de ce déguisement ?

Selon moi l’Afrique à trois couleurs à savoir le vert, le jaune et le rouge. Donc  pour moi il s’agit de valoriser ces couleurs qui sont utilisé par beaucoup de pays comme le Bénin, le Sénégal, le Cameroun, la Guinée et tous les autres.

Quel est le moment fort de votre carrière de supporter ?

Je me souviens avoir été décoré au Bénin.

Quel est votre la première compétition internationale à laquelle vous avez pris part ?

C’est le Mondial 1998, où j’ai été invité par Zinedine Zidane lui-même. J’étais avec Claudia Syar l’ancien animateur-radio de Radio France International (RFI). J’avais aussi saisi l’occasion pour faire le Tour de France avec mon vélo.

Et quelle est la dernière en date ?

C’était le Mondial Sud Africain où j’ai invité cette fois-ci par  Samuel Eto’o, qui un proche  à moi.

Un mot à l’endroit du public et des dirigeants …….

Nous sommes des supporters, nous n’avons pas de salaire. On n’a pas de budget. Nous on soutient les équipes mais on ne soutient pas. Je connais des gens comme le supporter bien connu ici, Bernard Tapie qui se donne beaucoup. Mais personne ne nous aident réellement. Moi je suis déçu, je dirai même découragé parce qu’au Bénin on ne pense par aux supporters.

 

Boyayé quel voyageur !

Voici un récapitulatif des compétitions auxquelles Boyayé a pris part.

Coupe d’Afrique des Nations : 2000 (Ghana-Nigéria) , 2004 (Tunisie), 2007 (cadets-Togo) 2008 (Ghana) et 2010 (Angola)

Coupe du Monde : Junior 2005 (Hollande), 2006 (Allemagne) et 2010 (Afrique du sud)

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

2 réflexions sur « Entretien avec Bani Boya alias Papa Boyayé : « Au Bénin on ne pense pas aux supporters » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *