Didier Akplogan : « Le sport occupe la majeure partie de la population mais n’a jamais eu 0,5% du budget national»

Alors dites-nous est-ce des questions de moyens ou d’organisation ?

Je dirai l’un et l’autre. Je disais tantôt que la réflexion doit précéder l’action. Il faut avoir une politique, il faut avoir un plan, mais il faut surtout avoir les moyens. Je me demande si même en période de crise économique on ne devrait pas classer ce ministère parmi les prioritaires parce que la plus grande partie de la population est ici. Nous occupons la majeure partie de leur temps mais pourtant nous n’avons jamais eu 0.5 % du budget national. C’est paradoxal, mais je peux comprendre parce que nous n’avons jamais mis une véritable politique en place. Nous sommes en train de mettre cette politique  en place et nous allons demander les moyens qu’il faut. Peut-être que cela aboutira, ou pas. Mais nous allons mettre cette politique en place. C’est un ensemble de choses : la ressource humaine, la formation, les infrastructures, les évènements etc. tout cela fait qu’on a besoin de moyens, de gros moyens.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *