Football béninois: Quelle politique de recrutement?

Publié le: 18/05/2011 21:38:54 UTC

Structures unipersonnelles et absence de politique de recrutement

La plupart des clubs de football au Bénin sont financés par un petit groupe de personnes qui tirent leurs fonds d’activités non liées au football. De fait, ces personnes deviennent les « demi-dieux » autour desquels gravitent des courtisans. Ces derniers souvent sans emplois décents ou à rémunération correcte, se donnent corps et âmes pour la gestion quotidienne des clubs. Malheureusement, ce schéma de gestion des clubs professionnels ne respecte pas les exigences de structures professionnelles tout court, encore moins de structures de clubs professionnels.

On constate trois niveaux différents dans la gestion des clubs au Bénin. Les bailleurs, les administratifs et les courtisans. Et enfin les techniciens. Ces derniers sont souvent exposés au bon vouloir des seconds qui sont essentiels dans leur recrutement. C’est la source des conflits dans les systèmes où l’entraîneur n’est pas le patron des recrutements. Ce faisant, les politiques de recrutement ne sont pas définies, ce qui amène le club à perdre beaucoup de bons éléments d’une saison à l’autre. Illustrons cela par le cas des Dragons qui à la fin de la saison dernière ont dû perdre quelques 5 internationaux, sans compter les autres bons joueurs laissés sur le carreau. Le club a manqué évidemment de suivi au plan technique et les investissements deviennent des dépenses à perte. Le coach belge recruté a filé à l’anglaise en début de saison et emporté avec lui les espoirs de transferts des meilleurs du club.

C’est en cela qu’on se pose des questions sur les différentes formations initiées par la Fifa. Elles sont souvent à l’endroit des présidents de clubs souvent peu compétents au départ pour gérer des clubs. Les vrais gestionnaires des clubs étant souvent laissés sur le carreau dans le cadre de ces formations. Au bout du rouleau, les pratiques changent peu malgré les formations. Les rôles sont souvent peu définis.

 

Le football professionnel ne saurait se bâtir sur des subventions publiques ou associatives. Il est une entreprise qui se gère comme toutes les autres. En Afrique noire, c’est encore difficile de le penser et le réaliser. Le chemin est long. Bien long.

 

Encadré

Cellule de recrutement ?

Les coachs qui coupent les salaires des joueurs, les dirigeants qui recrutent les plus offrants. La base technique des recrutements dans nos clubs professionnels est faussée. Les cellules de recrutement n’existent pas vraiment, car les courtisans sont nombreux autour du club. Du coup, les transferts ou arrivées de joueurs peu fructueux sont légions.

Le système se retrouve pris à son propre piège. Les dirigeants se surprennent que leurs joueurs ne « voyagent pas en Europe » comme ça se dit souvent. Les raisons sont là. Têtues. La mauvaise gestion des recrutements et de la détection est incompatible avec le haut niveau européen.

Author: Lookman

Co-founder, soccer & tech addict @lookouster


Auteur : Lookman

Co-founder, soccer & tech addict @lookouster

1 réflexion sur « Football béninois: Quelle politique de recrutement? »

  1. je suis un jeune joueur de foot. Je joue des deux pieds, rapide et percutant .j’occupe plusieurs poste comme l’attaque , milieu offensif, es centré droit ou gauche. Merci aux clubs de répondre .je rappelle que je suis sans club.merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.