Financement du football béninois et gestions des clubs

Publié le: 18/05/2011 19:53:07 UTC

 

Qui financent et qui en profitent !

Au cœur du mal-être du football béninois…

 

Le football béninois, malgré l’argent de l’Etat et des sponsors, malgré les efforts de bonnes volontés aiment  le sport-roi, piétine et englué souvent dans les question  de gestion non transparente et de luttes intestines à la fédération A cela, il faut ajouter,  l’intrusion tyrannique  et protectrice de certains hommes par  la FIFA, les incohérences d’intérêts de ceux qui dirigent le football  au détriment  du progrès des clubs et des joueurs. L’argent et le pouvoir, affolent  les esprits  des dirigeants,  alors que le football béninois a plus que jamais besoin de financement adapté,  des hommes compétents,  soucieux avant tout de la modernisation,  de la rationalisation et de la moralisation du secteur. Au cœur du mal-être du football béninois…

 

La Ligue du football pro, les subventions et l’endettement

Faire du football professionnel avec une élite réduite (10 ou 12 clubs vue la taille et les moyens), c’est le vœu de la Fifa qui entend rendre rémunérateur et mieux organisé le football en Afrique. Le Bénin, dans cette droite ligne s’est lancé en 2009. L’Etat a créé le cadre en imposant 50 millions (80 mille euros) comme caution bancaire aux clubs de Ligue1, et 30 millions de francs Cfa (50 mille euros) aux clubs de Ligue2. La machine est lancée avec un mécénat prononcé. Sébastien Ajavon a pris la tête de la ligue du football professionnel avec pour ambition la recherche de sponsors et la viabilisation des clubs. Après une saison et 3 quarts. Nous nous sommes procuré des chiffres. Et tout le monde sait qu’en général au Bénin, c’est compliqué d’avoir de vrais chiffres !

 

Première saison (dépenses et recettes)

Dépenses

Subventions directes aux clubs de Ligue1

14 x 15 millions par clubs de Ligue1 (3 clubs ayant eu 25 millions) = 240 millions F.cfa

Les fonds alloués aux clubs de Ligue2 sont indisponibles

 

Ortb / Production et diffusion des matches

48 millions de francs Cfa

 

Apport de la Fédération et du sponsor officiel

Fbf (arbitres et officiels): 44 millions

Sponsor – Moov : 125 millions

 

Dette : 119 millions fcfa

 

A la fin de la saison, le bilan certifié après un audit interne a été voté à l’unanimité par tous les clubs.

 

Deuxième saison (en cours)

Nous nous sommes procuré des chiffres que les clubs eux-mêmes n’ont pas encore.

 

 

Apports (Fbf, Moov, Cajaf) = 220 millions fcfa

 

Sponsor-Moov : 140 millions

(Payés en deux tranches – Reste : 60 millions pour la Ligue1 et 70 millions pour la Ligue2)

Cajaf Comon : 50 millions

Fbf : 30 millions

(Une baisse de 31% par rapport à la première saison)

 

Dépenses (273millions environs)

Subventions directes aux clubs de Ligue1

14 clubs x 8 millions = 112 millions fcfa (- 10 millions pour 2 clubs)

Les Dragons ayant porté des maillots non-officiels a reçu une pénalité et s’est donc refusé de toucher les subventions.

Tonnerres Fc ayant eu des sanctions la saison écoulée suite aux échauffourées sur le stade de Bohicon face à Soleil a refusé de toucher les subventions. Ceci par peur de se voir déflaquer les amendes.

Subventions directes aux clubs de Ligue2

12 clubs x 5 millions = 60 millions fcfa

Ortb = 12.millions500mille

2 jeux de maillots par clubs de Ligue2

12millions140mille

Frais d’organisation des matches

5millions100 mille x 17 journées = 86 millions700mille

 

Dette : 52 millions

 

Quelques indications

Ce point n’intègre pas la pose des grilles de sécurité sur les stades de René Pleven à Cotonou, Goho à Abomey, Stade municipal de Djougou et stade de Parakou.

Les rémunérations : le directeur administratif selon nos sources reçoit des indemnités pour les déplacements et la communication (environ 500 mille francs cfa par mois). Trois autres membres du conseil de gestion reçoivent chacun la moitié de ce montant. Is sont employés à plein temps.

Le fonctionnement mensuel de la Ligue étant de 4 millions f.cfa, autant dire que l’activité est menée à perte pour le moment…


Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *