14 à 16 clubs : Décision populiste et politique qui va tuer la qualité

(La crème va fondre)

Ils avaient annoncé la mort du football professionnel. Face aux pressions des clubs, d’une part, et aux ambitions de Valère Glèlè d’autre part, ils ont décidé de faire autrement. La mort programmée du foot professionnel se fera autrement donc : par l’asphyxie financière et la baisse du niveau.

Au Qatar et en Suisse, on joue avec 10 clubs. Et pourtant, ces pays ont un PIB moyen par habitant très élevé, bien loin de celui du Bénin. Le foot professionnel est une affaire de moyens, pas de populations.

En réduisant l’élite, vous avez de la chance de retrouver la crème des crèmes au sein de ce creuset de grande qualité. Ainsi, l’organisation du football dans chaque pays obéit à la loi des pyramides. La base est large : les clubs amateurs font en général 4 à 8 fois le nombre des clubs pros. Et plus on monte vers l’élite, moins il y a de clubs. La France avec ses 64 millions d’habitants réfléchit même à revenir à une Ligue1 à 18 clubs plutôt que 20. Le Bénin est à contresens et il est bien inutile de le dire…

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

1 réflexion sur « 14 à 16 clubs : Décision populiste et politique qui va tuer la qualité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *