D1 – Suède / GAIS Goteborg : La Fifa bloque le transfert d’Omotoyossi

 

 

(Le buteur béninois rattrapé par son manque de sérieux)

 

 

Le championnat Suédois a repris ses droits depuis trois semaines. Razak Omotoyossi a signé pour le GAIS Göteborg mais n’a toujours pas débuté. Et pour raison la FIFA n’a toujours pas homologué son transfert.

Rappelons les faits. Lors du dernier mercato estival Omotoyossi, a résilié son contrat avec le FC Metz club de ligue 2 française devenant ainsi un joueur libre. Ensuite il entame le calvaire des essais non concluant en Angleterre, Blackpool, Leeds et  Swansea City. Et justement durant son passage dans ce dernier club, l’ancien de la JS Pobè a été enregistré en tant qu’amateur juste a l’issu d’un match amical. Du coup il a perdu son statut de joueur libre. Mais c’est avec ce titre qu’il a signé au GAIS Goteborg. La Fifa a donc rejeté la première demande qualification du joueur demandé par GAIS. Selon l’agent d’Omotoyossi, l’ex-messin n’était pas au courant pour la licence amateur de Swansea. Un argument bidon me diriez-vous ? C’est un manque de sérieux à ce niveau ça ne passe pas inaperçu. En tout cas la Fifa est bien informée et resté ferme dans sa décision. Elle devrait également s’apprêter recevoir dans les brefs délais une seconde requête  du GAIS. Même si les dirigeants du GAIS sont très optimiste pour cette nouvelle missive, le véritable coupable de la situation c’est le joueur lui-même.

Perte de temps et manque de crédibilité

Omotoyossi a signé un « petit » contrat  de quatre mois. Une période qui équivaut  à un temps de mis à l’épreuve par le club. Au pire des cas, l’attaquant béninois devait profiter de ce temps pour s’adapter et convaincre définitivement les dirigeants du GAIS en vue d’une conservation. Et au mieux des cas, il devrait se montrer largement à la hauteur des espérances  pour espérer trouver un meilleur point de chute. Dans n’importe lequel des deux hypothèses, il a déjà perdu 3 matches  sur douze possibles pour faire ses preuves. Pendant que ses concurrents directs, Wanderson do Camo et Alvaro Santos font des merveilles. Sur les 2 derniers matches gagnés le club a inscrit 6 buts et ils étaient impliqués sur 4. Un bon début sans Omotoyossi non ?

Cet épisode de tracasseries administratives est inquiétant pour l’image du footballeur béninois à l’extérieur. Mais il n’y a rien d’étonnant quand on connait très bien Omotoyossi et la réputation qui le précède.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *