Assemblée générale à la fédération béninoise de football : La question des délégués réels et fictifs soulevée

 

Anouma, Corvaro et Abega : Les 3 certificateurs internationaux sous pression

Au-delà d’une partie de tourisme au Bénin, c’est un vrai challenge qu’auront à relever les 3 envoyés des instances internationales du football. En effet, la décision du comité exécutif de la Fifa de faire organiser l’assemblée générale par Moucharafou Anjorin est une porte ouverte aux tentations d’évictions de clubs et associations régulièrement impliqués dans la vie de la fédération. La base donc de la convocation des délégués apparaît comme tronquée, selon les clubs proches du camp Attolou. Des délégués fictifs seraient donc apprêts pour se substituer à des délégués bien réels et acteurs au premier plan du football.

Vendredi prochain, soit 4 mois après la démission de 12 membres sur 15, la Fbf va connaître une assemblée générale d’acceptation ou de rejet des membres cooptés pour remplacer les démissionnaires. Pour valider tout ceci, Jacques Anouma, membre du comité exécutif de la Fifa, Corvaro du service juridique de la Fifa et enfin Maître Abéga de la Confédération africaine de football seront présents.

L’alerte est donc évidente et la pression monte d’un cran à la veille d’une assemblée générale historique et de tous les dangers.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

2 pensées sur “Assemblée générale à la fédération béninoise de football : La question des délégués réels et fictifs soulevée”

  1. Il n’a plus de camp Attolou et consorts, ils ont connu un cuisant revers a la TAS et personne n’ose en parler même nos journalistes qui ont clairement pris partie.
    Dans cette histoire il faut simplement avoir pitié de nos joueurs car ils ont décrétés main dans la main et très fort que le championnat est professionnel, sa veut quoi? que les joueurs ne feront plus rien que le foot. Il en a qui ont laissé les classes rien que pour sa puisqu’ils doivent s’entrainer dur. Maintenant et journalistes, et soit disant acteurs de football sont devenu des mendiants dans les bureaux pour sacrifier cette jeunesse.
    IL A UN DIEU ET JE SAIS QU’IL NE DORS JAMAIS DONC TOUS PAIERONS LEUR GOURMANDISE.

  2. Je me demande si ceux qui parle de cuisant défaite du camp d’ATTOLOU savent lire des décisions, encore que, dans ce cas précis c’est juste une ordonnance qui demande l’irrécevabilité de la demande de sursoire à l’assemblée du 15, parceque tout simplement le demandeur s’est appuyé sur la lettre de la FIFA dattant de Février alors que la FIFA fuit ses responsabilités en disant que cette lettre n’est qu’un avis et dans le même temps ANJORIN prend cette même lettre comme source de légitimité.N’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *