Rencontre Goavec – Glèlè : Modeste Kérékou demande l’harmonisation des listes

 

Anjorin s’oppose à la prise de fonction de Goavec

Le ministre des sports a tenté mardi une harmonisation des positions dans la guerre des listes des Ecureuils devant participer au match face à la Côte d’Ivoire dimanche à Accra. Mais l’intervention de Moucharafou Anjorin n’a pas permis à l’initiative de Modeste Kérékou de prospérer.

Aubay

Depuis vendredi, on s’inquiétait de l’existence de deux listes au niveau de la sélection nationale. Dimanche, l’intervention à la télévision de modeste Kérékou a donné l’impression de clarifier les choses : le sélectionneur reste Denis Goavec. Dimanche, ce dernier avait libéré les joueurs en déplorant la confusion. Mais lundi, c’est Fortuné Glèlè qui a conduit la première séance d’un stage de préparation.

Mardi matin donc, le ministre Kérékou a pris ses responsabilités et convoqué Goavec et Glèlè à une réunion de clarification. La question a été simple, selon nos sources. En substane, Modeste Kérékou a demandé au sélectionneur français s’il voulait travailler avec Fortuné Glèlè pour le bonheur du football béninois. La réponse de ce dernier a été sans ambages : oui, rapporte la même source.

En se basant sur cette disponibilité du technicien français, le ministre Modeste Kérékou demande alors à Denis Goavec d’harmoniser les listes avec son adjoint Fortuné Glèlè. La séance s’acheminait donc vers une issue positive quand Moucharafou Anjorin vint au ministère. Il opposa alors un refus catégorique à cette collaboration, confirmant sa préférence pour Fortuné Glèlè. Les choses se compliquent alors et le ministre dans l’embarras a eu bien de mal à décanter la situation sur place.

La rencontre n’est pas allée à son terme, le conseil des ministres étant un impératif auquel n’a pu se soustraire Modeste Kérékou, il s’y est rendu.

Modeste Kérékou et Moucharafou Anjorin : Qui décide ?

En attendant de voir Modeste Kérékou prendre ses responsabilités, il faut rappeler que tout « reconnu » qu’il soit par la Fifa, Moucharafou Anjorin reste en délicatesse avec la justice béninoise qui l’a inculpé dans un dossier de sponsoring. Il est donc surprenant qu’il s’oppose aujourd’hui à un ministre de la république sans que ce dernier ne puisse vraiment taper du poing sur la table dans la réalité des choses. Car cela fait un mois que le ministre Modeste Kérékou clame clairement que le sélectionneur est Denis Goavec alors que Moucharafou Anjorin s’y oppose à chaque fois. Et ceci, sans pouvoir faire financer une seule activité de la sélection par des fonds de la fédération.

Pendant ce temps, c’est la préparation qui reste perturbée et approximative pour un match très important qui oppose le 1er au 2e du groupe H des éliminatoires de Gabon-Guinée équatoriale 2012.

http://aubay.skyrock.com/2987144367-Denis-Goavec-Retour-a-l-entrainement.html

Auteur : Rolland

journaliste sportif…

1 réflexion sur « Rencontre Goavec – Glèlè : Modeste Kérékou demande l’harmonisation des listes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *