Confusion totale avec la sélection nationale de football

 

Modeste Kérékou demande à Anjorin la liste de Goavec

(Il rejette la liste de Glèlè)

 

Fortuné Glèlè a géré le match amical face à la Libye en février, Denis Goavec a dirigé un stage de locaux et fait le tour des expatriés. Mais vendredi, c’est Fortuné Glèlè qui a produit et déposé sur la table du ministre des sports une liste. Ce dernier refuse cette liste et attend celle de Goavec, selon ses explications hier soir sur Golfe Tv.

Selon Modeste Kérékou, Moucharafou Anjorin lui a rapporté que le sélectionneur Goavec n’a pas voulu collaborer avec lui. Cette situation est donc à la base du choix de Fortuné Glèlè par Moucharafou Anjorin pour conduire la sélection. Modeste Kérékou refuse catégoriquement : « la Fbf est utilisatrice du sélectionneur, pas son employeur ». La situation semble clarifiée. Mais encore…Goavec qui a été contacté par un directeur du ministère des sports, n’aura donc pas été déchargé officiellement de ses fonctions.

Modeste Kérékou attend donc sa liste. Moucharafou Anjorin qui reste en délicatesse avec le sélectionneur, pour avoir simulé son limogeage et tenter de nommer quelqu’un d’autre devra revenir à la case-départ. C’est une situation difficile.

Selon nos sources, la direction du sport d’élite s’est saisie du dossier pour jouer on ne sait quel rôle depuis vendredi. La première démarche a été de contacter par téléphone le sélectionneur Denis Goavec. Au bout de la discussion, le tableau s’est assombri. Goavec qui était en stage avec 27 locaux apprendra vendredi après-midi, comme tout le monde, qu’une deuxième liste est publiée par Fortuné Glèlè.

Usurpation de titre. Dans un pays où une seule personne titulaire d’un poste est à pied d’œuvre, comment comprendre que sans lui notifier un quelconque arrêt de travail on confie le même poste à une autre personne ? C’est la confusion dans le milieu du football et les joueurs sont déstabilisés. 48 heures passent et le ministre des sports dimanche soir se décide à clarifier la situation.

Sponsoring, qu’en est-il ?

Le bureau élu de la Fbf avait décidé d’apporter un sponsoring intégral pour le match des Ecureuils face à la Côte d’Ivoire. Mais Modest Kérékou affirme que son département ne peut travailler avec ce dernier. Le sponsoring est écarté par le ministre Kérékou.

Les raisons ne paraissent pas si fondées, car le communiqué de Victorien Attolou précise clairement que les fonds peuvent être mis à disposition du ministre des sports. Dans la réponse de ce dernier, sur Golfe Tv on comprend qu’il n’a pas cherché à aller plus loin pour savoir le sponsor et les offres réelles. C’est dommage, mais c’est lui qui décide et répond le moment venu.

C’est inédit, et le Bénin à 5 jours du match face à la Côte d’Ivoire n’a pas fini de se surprendre.

Aubay

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

2 réflexions sur « Confusion totale avec la sélection nationale de football »

  1. C’est le ministre qui ne joue pas pleinement son rôle.Il n’est pas prompte et intransigeant dans ses décisionsions parceque tout simplement il a peur de la FIFA qui n’a plus aucune valeur à mon sens si ce n’est organisatrice des compétitions officielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *