Le ministre Kérékou doit-il annuler les décisions d’Anjorin prises après le 20 décembre ?

 

La lettre de la Fifa datée du 3 mars vient préciser en détails la décision prise par l’extrait de rapport du comité exécutif de l’instance réunie le même jour. Nous avons exposé que c’est en deux étapes. Deux assemblées générales se tiendront donc, et en attendant, il va falloir calmer les élans du président sans comité exécutif qu’est devenu Moucharafou Anjorin.

Aubay

On retient que les 12 personnes cooptées par Moucharafou Anjorin et le Directeur exécutif nommé (ici désigné sous le vocable Secrétaire Général) n’ont aucune légitimité encore moins d’existence légale jusqu’à l’assemblée générale. Quand on sait que ces personnes ont déjà des bureaux au siège de la fédération et peuvent aussi distribuer des documents à des forces de l’ordre pour les guider dans leur choix, on se rend compte de la gravité de la situation.

A la date d’aujourd’hui, Moucharafou Anjorin ne saurait donc tenir une quelconque réunion au siège de la fédération avec des personnes non élues et non reconnues. Dans les faits, c’est les premières conclusions qu’on peut tirer.

Le ministre des sports Modeste Kérékou a donc désormais la responsabilité de demander à chacun des acteurs ne prendre aucune décision. Moucharafou Anjorin qui, depuis la date du 20 décembre 2010, a pris sans bureau exécutif une série de décisions devrait être gentiment prié d’attendre le vote de confiance ou de défiance au plus tard le 17 avril.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

1 pensée sur “Le ministre Kérékou doit-il annuler les décisions d’Anjorin prises après le 20 décembre ?”

  1. La FIFA tient à nous faire entretenir la crise. n’importe quoi!
    Heureusement que nous sommes éveillés.
    Ne lâchons absolument rien.
    Papa Yan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *