Issa Hayatou: « Je pense à raccrocher et à partir »

 

A l’issue d’une deuxième édition du CHAN qui lui a donné satisfaction, le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF) a confié à RFI qu’il ne briguerait sans doute pas un nouveau mandat en 2013. Il s’est dit également stressé à l’idée que l’Afrique voie son quota de places diminué au mondial 2014.

Un mot sur vous personnellement, est-ce que vous allez vous représenter comme président de la CAF ?

C’est un peu précoce d’en parler. Il reste encore deux ans et demi. Mais, je dis en toute sincérité, en ce qui me concerne, j’ai envie d’arrêter. Parce que c’est contraignant. Ce n’est pas si facile. J’ai 37 ans de carrière dans le football et c’est beaucoup. En plus, je suis à la FIFA, je suis au CIO, c’est très contraignant tous ces déplacements. On est tout le temps dans les avions, on est tout le temps stressé. Regardez: cette semaine nous aurons à départager le nombre d’équipes qui doivent représenter les Confédérations à la Coupe du monde 2014 au Brésil. Je suis déjà stressé de savoir si l’on va nous redonner les six places que nous avions en Afrique du Sud ou bien si nous allons en perdre. Ce sont autant de choses qui pèsent sur les épaules du président ! Vous voyez le stress avec lequel j’aborde chaque matin le problème du football africain. J’ai 65 ans, je crois qu’il est temps que je pense à raccrocher et partir. Ceci dit, je ne sais pas ce que les Africains penseront de ça. Mais moi, personnellement, je voudrais partir, je vous le dis en toute sincérité.

 (Rfi)

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *