Soupçons de malversations au sujet de 450 mille euros à la Fbf

 

Les officiers de justice sous-pression

(Du répit pour Anjorin)

Une semaine après le début de ce qu’il convient d’appeler Affaire-Mtn, Moucharafou Anjorin et les plaignants étaient hier l’hôte de la Brigade économique et financière (Bef). Soupçonné d’avoir détourné une partie des fonds issus du contrat entre la FBF et l’opérateur Gsm MTN, Moucharafou Anjorin a fait des va-et-vient entre le Tribunal de Première instance de Cotonou et la Bef. Entre pressions politiques diverses et dans l’attente d’éclaircir le rôle du ministère des sports dans l’affaire, le principal mis en cause a un répit…

Les fonctionnaires de justice en charge de l’affaire sont sous-pression, mais cela ne semble pas ébranler leur démarche devant aboutir à la lumière dans cette affaire. Mardi 08 février 2011, Moucharafou Anjorin, devrait être écouté par le Procureur de la république. Craignant que cette audience au parquet ne soit la dernière qui le conduirait en prison, plusieurs pressions ont été faites sur les officiers de justice, selon des sources concordantes. Retour donc à la Brigade économique et financière en fin d’après-midi pour trouver une issue à la procédure enclenchée au cours de la journée. L’inspecteur en charge du dossier, au regard des déclarations de Moucharafou Anjorin, qui impliquent le ministère des sports, a décidé d’écouter le ministre Clément Dègbo. Celui-ci, alors président du Comité ad hoc chargé de la préparation et de la participation des Ecureuils à la Can 2008, avait co-signé avec Moucharafou Anjorin l’attestation quoi cède à la société Ifap sport, l’exclusivité des droits de marketing de la sélection nationale du Bénin.

Aubay

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *