Le cri du coeur d’un internaute

 

(Attention, c’est un avis personnel!)

 » Mon cri de coeur

C’est la désillusion pour certains et l’émanation de la vérité pour d’autres.

Vous, de quel côté vous situez-vous? Etes-vous avec les obscurcis ou avec les éclairés?

Anjorin et sa bande sont comme des éléphants aux pieds d’argile. Ils n’ont aucune influence autrement leur charisme se limite à leurs aires géographiques de provenance ou à leurs régions natales contrairement à ce qu’ils nous ont toujours faire croire.

Halte, ça suffit maintenant…. Vous ne vallez absolument rien sinon pourquoi seulement 19 alliés sur 54. Vous êtes déboutés aussi bien au plan national que sur l’échiquier continental. Vous devez maintenant vous résoudre à la démission si vous n’êtes pas des éhontés, des lâches, des (…)

Rires…… je m’en moque allègrement.

La seule chose dont je suis sûre et par rapport à laquelle je sollicite l’adhésion de tout le peuple sportif, du moins de ceux qui sont éclairés, est que nul n’est assez fort pour être toujours le maître s’il ne transforme sa force en droit et l’obeissance et l’humilité en devoir.

Anjorin a totalement le droit d’être fort, et sa bande avec lui. Pour autant, ils se doivent de respecter le peuple sportif et de lui obéir.

Moi je reste persuadé que l’épilogue est pour bientôt et que nous aurons tous le sourire dans peu de temps parce qu’on aura réussi à écarter les ennemis du développement du foot béninois.

Par ailleurs, c’est le moment de comprendre que les fameuses lettres envoyées par la CAf ou la FIFA ne sont que des affabulations traduisant la bassesse d’esprit de leurs auteurs et coauteurs.

Le salut n’est pas loin,

Enfants du Bénin debout,

Footballeurs Béninois réveillez-vous,

Supporters des jaunes, chantez fort votre désarroi,

Tous ensemble, crions oh voleurs,

Mobilisons-nous, unissons-nous pour pouvoir enfin chanter victoire, Victoria, Succès….

Papa Yan »

Election au Comité exécutif de la CAF : Le Béninois Anjorin battu par le Ghanéen Kwesi Nyantakyi…

 

Mercredi 23 février à Khartoum, le miracle n’a pas eu lieu. La Zone Ouest B sera représentée par le ghanéen Kwesi Nyantaki, Président de la Fédération ghanéenne de football depuis décembre 2005. Moucharafou Anjorin n’y est pas arrivé. Le gouvernement béninois lui avait pourtant donné son onction, des moyens financiers et a tout fait pour qu’il ne soit pas inquiété par la justice dans l’affaire Mtn. Retour à la case-départ. Moucharafou Anjorin ne pourra plus utiliser l’argument des élections à la Caf pour justifier ses ennuis avec les 72% des acteurs du football béninois.

Le Nigéria affaibli, l’Ufoa secoué ?

Au-delà de l’élection, c’est une légère recomposition de la Cfa qui s’observe avec l’absence du Nigéria dans l’instance dirigeante africaine et aussi internationale. Les soupçons de corruption qui ont valu des sanctions à Amos Adamu ont exempté ce dernier dans le choix des représentants africains à la Fifa, et ont également pénalisé l’autre candidat nigérian au poste de représentant de la Zone Ouest B. Le Nigéria est affaibli.

Au plan de la géopolitique du football ouest-africain, les choses pourraient changer. Evincé en 2007 par l’alliance entre le Bénin et le Nigéria, à travers les amitiés personnelles de Moucharafou Anjorin avec Amos Adamu, l’ivoirien Anouma pourrait revenir à l charge. L’Union des fédérations ouest-africaines de football (Ufoa ou Wafu en Anglais) pourrait encore connaître quelques secousses pour balayer les alliés d’hier, aujourd’hui grands perdants des élections à la Caf.

Aubay

Cinq nouveaux entrants

La 33e Assemblée Générale de la CAF qui s’est tenue le mercredi 23 février à Khartoum a procédé au renouvellement de six des postes de membre du Comité exécutif de la CAF.

Comité exécutif de la CAF

Zone Nord

Tarek Bouchamaoui (Tunisie), seul candidat

Zone Ouest A

Almamy K.Camara (Guinée), réélu

Zone Ouest B

Kwesi Nyantakyi (Ghana), 34 voix

Zone Centre

Constant Omari (RD Congo), seul candidat

Zone Centre-Est

Leodegar Tenga (Tanzanie), 34 voix

Zone Sud

Kalusha Bwalya (Zambie), 38 voix

Les 53 associations nationales membres de la CAF ont participé au vote

Membres de la CAF au Comité exécutif de la FIFA

L’Ivoirien Anouma et l’algérien Raouraoua élus

La 33e Assemblée Générale de la CAF qui s’est tenue le mercredi 23 février à Khartoum a procédé au renouvellement de deux des postes de membre du Comité exécutif de la FIFA.

Le Comité exécutif de la FIFA Mohamed Raouraoua (Algérie), 39 voix Jacques Bernard Anouma (Côte d’Ivoire), 35 voix, réélu. Les 53 associations nationales membres de la CAF ont participé au vote.

Extraits du discours du Président Hayatou

 

–          Mise en place de l’imagerie à résonance magnétique (IRM).   

Le Président de la CAF est revenu sur l’autre événement de ce début d’année, l’organisation par le Rwanda de la CAN U-17 et la mise en place de l’imagerie à résonance magnétique (IRM).   

«  Nous avions décidé de procéder à des IRM pour tous les joueurs. L’imagerie à résonance magnétique permet d’établir avec certitude l’âge des joueurs. Certains qui avaient dépassé l’âge requis, ce qui aurait faussé l’esprit du jeu, ont été écartés de leurs sélections.

A compter de la prochaine édition, nous allons étendre ce contrôle médical à toute la phase éliminatoire. Cela va coûter de l’argent à la CAF, mais nous nous devons de le faire afin de mettre un terme aux tricheries, volontaires ou involontaires ».

« Le Rwanda a organisé la CAN U-17 de façon remarquable et devant sa réussite il a décidé de se porter candidat à l’organisation en 2016 la quatrième édition du CHAN ».

–         Sur la situation financière de la CAF

« La situation est très saine. Nous avons dépassé nos objectifs, en grande partie grâce aux recettes générées par la CAN, et ce en dépit de dépenses qui ne cessent d’augmenter. Mais nous devons demeurer très vigilants dans le monde globalisé qui est le nôtre. Gouverner c’est prévoir. Prévoir que la situation géopolitique et économique en constante évolution peut avoir des incidences sur les recettes du football ».

Le Président a, en évoquant avec beaucoup d’émotion les deux départs importants qui concernent les deux vice-présidents de la Confédération Africaine de Football, le Général Seyi Mémène, atteint par la limite d’âge et Molefi Oliphant qui ne se représente pas aux élections du Comité exécutif.

 « Pour moi, il n’y aura ni vainqueur, ni vaincu. Les élus ne seront pas plus grands; les battus ne seront pas plus petits. Ils resteront ce qu’ils sont. Des hommes et des partenaires loyaux oeuvrant tous ensemble pour le renforcement et le rayonnement du football africain ».

Concernant les accusations de corruption qui ont secoué la CAF, il s’en est tenu à la présomption d’innocence.

« Toutes les personnes poursuivies ont engagé des voies de recours dont l’issue n’est pas aujourd’hui connue.

Je m’en tiens, par conséquent, à la présomption d’innocence ».

En guise de conclusion le Président Hayatou s’est adressé aux associations nationales : « j’aimerais demander à chacune de nos associations qu’elle fasse en sorte que les relations avec les pouvoirs politiques soient des relations apaisées. Encore trop souvent des conflits entre ministère des sports et fédération entraînent des situations confuses qui ne sont pas de nature à renforcer le football de leur pays. Je sais que des responsables politiques confondent parfois leur département et la fédération de football.

Parfois je m’adresse directement à eux, aujourd’hui c’est à vous que je m’adresse. Je le répète. Notre football ne peut pas vivre sans l’argent gouvernemental. Les associations doivent en tenir compte tout comme les responsables politiques ».

Enfin il a une dernière fois salué le Soudan pour « la formidable réussite de son accueil ».

Après la Copa del sol en Espagne : Sidoine Oussou embarque mardi pour la Turquie

Sidoine Oussou et ses coéquipiers abordent la dernière étape de préparation avant la saison...

 

Du 27 janvier au 7 février 2011, l’international béninois Sidoine Oussou a pris part à la Copa del Sol à la Manga en Espagne. Dès demain, mardi 22  février 2011, il embarque pour la Turquie où le Vålerenga prendra ses quartiers, dans le cadre d’un stage de 10 jours. L’ancien joueur de l’Aspac essayera certainement de profiter de ce dernier stage pour parfaire son intégration. Au total, trois matches sont prévus au programme de ce 2ème regroupement avant le début du championnat norvégien le 20 mars prochain. Le Vålerenga jouera le Lokomotiv Moscou le jeudi 24 février 2011 puis le Lillestrøm, en Aller retour les dimanche 27 et le vendredi 4 mars 2011.Sidoine Oussou a déjà inscrit trois buts à son compteur en 6 matches amicaux disputés.

(Avec blog)

Sélection nationale : Dassagaté pourrait être appelé prochainement

 

 

La question évidemment n’a pas échappé aux journalistes en ce qui concerne le meneur de jeu et buteur en ligue des champions de l’Aspac. Goavec entrouvre la porte pour le prochain stage…

«William Dassagaté c’est un joueur qui est sur les tablettes. Il n’est pas exclu qu’il soit du prochain stage » a laissé entendre le sélectionneur national.

Denis Goavec : Ce serait malheureux que les dirigeants empêchent les joueurs de rejoindre la sélection »

Denis Goavec, sélectionneur des ecureuils du Bénin
Denis Goavec, sélectionneur des ecureuils du Bénin

(Conférence de presse du sélectionneur national)

 Face à la presse, le sélectionneur a dressé le bilan de son premier stage avec les Ecureuils évoluant au Bénin.

Objectif de départ

«Organiser deux stages avec les joueurs locaux avant le match contre la Côte d’Ivoire. Il s’agit de jauger le footballeur béninois, de déterminer une philosophie qui sied au footballeur béninois, de créer une ambiance pour donner envie aux joueurs de revenir en sélection»

La composition du staff technique

«On n’est à la recherche d’un sélectionneur national adjoint. Le choix n’est pas encore totalement fait mais il est dit qu’il doit être un béninois. Il n’y a pas de préparateur physique dans le staff parce que je suis capable de mettre en place un programme de préparation physique»

 Bilan du stage

«Il n’y a pas eu de blessés, j’ai beaucoup aimé le dernier match amical que nous avons livré. Au total, 15 joueurs sont retenus pour prendre part à un autre stage qui débutera dans une semaine. Les joueurs qui prendront part au 2ème stage sont ceux qui n’ont pas été appelés pour le premier stage puisqu’on ne pouvait pas prendre tout le monde en même temps. Maintenant, à ce jour, je suis sûr qu’on peut mettre en place une sélection nationale locale compétitive qui puisse participer au Chan»

L’absence de certains joueurs appelés

«Je suis scandalisé par l’absence des joueurs qui ont été retenus par leur club. Je vais convoquer à nouveaux les joueurs de Tonnerre et de Soleil. Ce serait malheureux que les dirigeants empêchent encore ces joueurs de rejoindre la sélection»

La préparation du match Bénin-Côte d’Ivoire

«J’ai vu la vidéo du match amical Mali Côte d’Ivoire. J’ai vu jouer les footballeurs béninois évoluant en France. J’admets que ce que je suis en train de faire actuellement, c’est du bricolage. Mais il est retenu que je puisse aller voir les Ecureuils évoluant à l’étranger dans leur club respectif. Je sais que j’aurai 3 jours pour préparer concrètement le match contre la Côte d’Ivoire. Mon souhait est de pouvoir organiser un match amical avant d’affronter la Côte d’Ivoire»

 Dans l’attente de la décision de la Fifa …

«Je n’ai pas l’habitude de pleurer avant d’avoir mal. Je ne crains donc pas une décision de la Fifa concernant la crise. J’ai étudié le droit dans mes années scolaires et  je connais les textes de lois. Je sais qu’entre les textes de loi et les arrangements entre amis, ce sont les textes qui priment.»

Ouzérou Abdoulaye

«Nous, nous sommes des footballeurs. Quand on nous appelle en sélection, nous avons le devoir de répondre. Nous ne jouons pas pour tel bureau fédéral ou pour tel autre. Nous pensons qu’il revient aux journalistes de nous protéger. Il ne faut pas qu’après le match contre la Côte d’Ivoire, qu’il soit dit que les joueurs qui auront pris part à la rencontre, sont allés jouer pour un tel camp contre un tel autre. Pour revenir au stage, je crois que tout s’est bien passé. Il s’est d’ailleurs terminé sur une note de satisfaction au regard des deux derniers matches que nous avons disputés. Il faut dire aussi que l’ambiance était saine. Il n’y a pas eu d’embrouilles entre les joueurs. Ce n’était pas évident de regrouper 25 joueurs et que tout se passe’ aussi bien. »

Par Sosthène Sèflimi (Coll.)

Entretien avec Hyacinthe Acakpovi : «Goavec exige la rigueur défensive»

 

Double buteur contre le Cifas (son équipe) puis les Requins lors des premiers matches test livrés par la sélection locale le week-end dernier. Le défenseur du Cifas Hyacinthe Acakpovi  évoque de manière brève le stage de préparation.

Propos recueillis par Géraud Viwami (coll.)

Hyacinthe Acapkovi après l’Uemoa au Niger vous retrouvez ce premier stage  l’équipe A le sourire aux lèvres…

Je suis  content de bosser avec le nouveau sélectionneur Denis Goavec. Je pense que ça ira vu que tous se passe dans de bonnes conditions.

Vous avez connu plusieurs sélectionneurs ces derniers moi (Nobilo, Glèlè), il y a-t-il une différence dans le travail comparativement à Goavec ?

Je pense qu’il met en place un système similaire à celui de ses prédécesseurs. Il est aussi rigoureux  c’est presque la même organisation tactique rien n’a vraiment changé. Sauf qu’il insiste sur le jeu en profondeur, dans les espaces perdre le moins possible de balles et avoir une bonne assise défensive .

Quelles sont ses exigences en vers les défenseurs ?

Ils demandent juste à ce qu’on soit plus rigoureux  qu’on cède difficilement face aux attaquants.

Ce weekend vous avez marqué deux fois lors des matches amicaux livrés contre le Cifas et les Requins ?

Goavec m’a souvent de monter aux avant-postes sur les coups de pieds arrêtés. C’est ce que je fais et j’ai marqué je suis heureux de cela.

Fadel Suanon : « Mon objectif : c’est marquer chaque fois que je joue »

 

Nous l’avons rencontré, après environ une semaine de stage en présélection A, le meilleur buteur de la ligue 1 béninoise, Abdel Fadel Suanon s’est confié à nous. Lisez plutôt.

Propos recueillis par Géraud Viwami (coll.)

Après une première partie de saison presque parfaite, maintenant  êtes-vous satisfait de cette présélection en équipe A?

Je suis satisfait, content d’être là, je n’avais pas la tête à cela je continue à travailler pour progresser. Comme je l’avais dit l’équipe nationale n’est pas encore une priorité mais j’en profite.

Le contact et le travail avec Denis Goavec ? 

Les entraînements ne sont pas faciles ça va vite, on s’entraîne deux fois par jour. Sur le plan technique Il insiste beaucoup sur le replacement tactique, on travaille aussi beaucoup devant les buts. Mais pour Goavec le plus important c’est le replacement tactique. Il est surtout exigeant sur le plan défensif. J’ai aussi eu un contact personnel avec lui tout comme tous les autres joueurs. On a eu à discuter de certains détails techniques habituels.

Vous avez bien intégré le groupe ?

Oui, j’ai bien intégré le groupe parce qu’on se connaît tous, on s’est déjà côtoyés en sélection départementale et en championnat. Ça n’a pas été dur.

Premier match amical contre les Requins, premier but, est-ce un signal envoyé au coach ?

(Rire). Pour moi l’objectif c’est de marquer à chaque fois que je joue et j’ai confirmé. Maintenant il faut travailler pour être plus performant et réaliste.

Adam Wahidi : « Il faudra plus d’ardeur pour figurer parmi les dix joueurs recherchés »

 

Présélectionné pour la première fois en équipe nationale A, Adam Wahidi le jeune milieu offensif de l’Aspac s’est confié à nous.

Propos recueillis par Géraud Viwami (coll.)

Après l’épisode raté avec les juniors voici les portes de la sélection s’ouvrent à toi tes premières impressions ?

Je suis satisfait d’être retenu en équipe A même si c’est une présélection. C’est déjà un plus pour moi, si je suis c’est à cause de ce que j’ai prouvé durant le championnat. Maintenant il falloir travailler ce j’ai et qui est apprécié  pour être retenu les fois prochaines et espérer m’imposer un jour. 

Justement Dénin Goavec a dit qu’il retiendra dix bons joueurs à l’issue de la présélection, crois-tu en tes chances ?

Je suis motivé et je crois que jusque là j’essaye de suivre ce qu’il me recommande à la lettre. Maintenant il faudra plus d’ardeur et de courage pour être au top  et figurer par les dix recherchés.

Comment se passe le travail avec Goavec ?

Il met en place un système auquel je n’étais pas habitué. C’est un système où l’équipe doit beaucoup posséder le ballon. Il insiste sur le jeu au sol  c’est vrai ça nous permettra de moins courir derrière l’adversaire. Maintenant il faut du temps pour s’y habituer. Il s’attèle bien à cela aux séances d’entrainements.

Vu vous êtes comme un « petit nouveau » dans le groupe, parle nous de l’ambiance ?

J’ai rejoint le groupe juste après notre retour de la Guinée Equatoriale. Les amis nous bien accueillis, on s’est vite habitués parce qu’on se connait tous.  L’intégration a été très facile.

Ecureuils locaux : Après 4 matches, le stage prend fin lundi

 

Denis Govaec a eu une semaine pour passer à loupe une trentaine de joueurs locaux issus de la ligue 1 béninoise. Le groupe s’est entraîné toujours deux fois par jour pendant une semaine. Ce week-end il a pu observer ses joueurs en matches amicaux. Goavec a scindé le groupe en deux et ces deux groupuscules ont affronté en match amical le Cifas et les Requins. Le premier a obtenu un nul 1-1 contre le Cifas samedi grâce à un but d’Hyacinthe Acakpovi pour la sélection. Puis s’est imposé face aux Requins dimanche 3-0 grâce à un nouveau but d’Acakpovi et  deux autres  d’Abdoulaye Ouzérou et Jordel Dossou. Le second groupe a battu les Requins 2-1 samedi grâce à des buts de Moussa Adjai et Fadel Suanon et s’est incliné contre le Cifas dimanche 0-1.

Géraud Viwami (coll.)

Sessègnon valait 17 millions….

 

En lisant cette révélation e nos confrères, on comprend pourquoi les dirigeants parisiens s’empressent de dire que 8 millions d’euros pour un joueur qui cirait le banc est une bonne affaire. En réalité, il valait 17 millions l’été dernier, mais le Psg a préféré le garder, et surtout le plonger dans le doute pour finalement en tirer la moitié de sa valeur! C’est ça le footbusiness à la française!

http://www.footmercato.net/premier-league/transferts/dossier-sessegnon-le-psg-a-t-il-refuse-une-offre-a-deux-chiffres-de-man-city_62731

Championnats nationaux de football :Les Ligue1 et Ligue2 reprennent le 12 mars

Ligue1 Bénin, ur le chemin de la reprise, encore 3 semaines

 

La crise est passée par là, le climat électoral pour la présidentielle aussi. Les deux facteurs ont amené le conseil de gestion de la ligue du football professionnel du Bénin à décider de commun accord avec les clubs, de la reprise du championnat les 12 et 13 mars prochains. Ceci portera à environ 6 semaines la durée de la trêve voulue par 18 clubs sur 26 afin de protester contre les récentes décisions de la Fifa « tendant à imposer aux acteurs du football béninois un président qu’ils ont rejeté », souligne un porte-parole des clubs signataires d’une pétition.

Aubay

Lire la lettre adressée aux clubs

Ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs

Fédération Béninoise de Football (FBF)

=-=-=-=-:-=-=

Ligue de Football Professionnel du Bénin (LFPB)

Cotonou, le 16 février 2011

=-=-=-=-=-=-=

Le Conseil de Gestion de la Ligue de Football Professionnel du Bénin

A

Messieurs les Présidents des clubs de la Ligue 1 et de la Ligue 2

Objet: Reprise du Championnat de

Football Professionnel LI et L2

Messieurs les Présidents,

Dans le cadre du Championnat de Football Professionnel, nous venons porter à votre connaissance ce qui suit:

Suite à la séance d’échanges organisée ce Jour avec les clubs L1 et L2, en présence de la Commission d’Organisation des Compétitions, au sujet de la reprise du Championnat, le Conseil de Gestion de la Ligue de Football Professionnel a pris la décision de faire reprendre le déroulement de cette compétition.

Tenant compte du regroupement actuel de certains joueurs des clubs pour les préparatifs de l’équipe nationale en vue de la participation du Bénin aux éliminatoires de la CAN 2012, et de la période de la campagne électorale qui pourrait engendrer des perturbations sur certains stades, cette reprise a été fixée aux 12 et 13 mars 20 Il pour la 17ème Journée de la Ligue 1 et la 15ème Journée de la Ligue 2 , selon le calendrier ci-joint,

Calendrier susceptible de modification en cas de force majeure.

Veuillez recevoir, Messieurs les Présidents, l’expression de nos sentiments sportifs.

Pour le Conseil de Gestion

Le 1er vice-président

Fréjus VIDJANGNI

Ecureuils évoluant au Bénin : Le stage quasi-complet

 

Denis Goavec aura pour la séance de jeudi un groupe qui frôle la trentaine de joueurs.  Les joueurs de l’Aspac ont en effet rejoint les rangs après leur journée de repos. Ils sont 8 selon la liste transmise avant le match retour de ligue des champions. Cette liste pourrait connaître quelques nouveaux entrants.

Reste Salomon Junior attendu dans les heures qui viennent à l’hôtel de l’Amitié.

Ecureuils / Dénis Goavec : « J’ai deux présélections pour avoir dix bons joueurs »

Il a dirigé hier soir au stade de l’amitié de Kouhounou sa première séance d’entrainement en tant  sélectionneur national du Bénin. Malgré les doutes, Denis Goavec a donc entrepris le chantier ivoirien.

Géraud Viwami (coll.) 

Dénis Goavec, avait convoqué une trentaine de joueurs mais c’est un groupe de dix-neuf joueurs locaux qui s’est entrainé hier au stade de l’Amitié de Kouhounou. Le technicien français entre donc la phase pragmatique de la préparation du match de mars prochain contre le Cote d’Ivoire. Après avoir supervisé plusieurs rencontres de la Moovligue 1, le paquet de joueurs  convoqués sont bien ceux qui étaient au mieux de leur forme avant l’arrêt des débats. Il n’a d’ailleurs pas pu les convoquer tous en même temps. Mais il rassure « il aura un second regroupement où je vais observer d’autres ». Pour finir, il a aussi tenu à rappeler l’objectif poursuivis à travers ces stages «  j’ai deux présélections pour avoir dix bons joueurs ». Un lot qui sera renforcé par « les expatriés en compétition » selon Goavec dont il a déjà une idée précise.

Certains joueurs aussi font leur début dans le  groupe. Il s’agit de l’arrière droit  Mohammed Aly et  du milieu défensif Lionel Sagbo des Requins. Du  milieu de terrain Mazou Issa Aboubakary (Mogas)  et Fadel Suanon (Mogas)  le meilleur buteur de la ligue 1.

Liste des joueurs présents lundi 

Gardiens : Judicael Agbokou, Ludovic Alla (Mambas Noirs), Cyrille Sèmèvo (Kraké). Défenseurs : Lunel Dossou-Gbété (Mogas),Yacinthe Acakpovi (Cifas), Mohammed Aly (Requins). Milieu : Ousmane Makarimi(Cifas), Lionel Sagbo(Requins), Issa Mazou Aboubakari (Mogas), Jordel Dossou (Requins), Charles Houngbo (Dragons), Djamal Fassassi (Kraké), Shakirou Abikoyè (Requins), Paterne Kounon (Cifas) . Attaquants : Achille Ounsoukpoé (Requins), Guy Dagbéto (Panthères), Abdoulaye Ouzérou (Buffles), Fadel Suanon (Mogas)

Stage de préparation : Goavec a débuté lundi avec 19 joueurs en attendant

 

En attendant quelques 8 jou

ecureuils locaux ici avec le sélectionneur et l'entraîneur des gardiens (Fred Martin à gauche)

eurs de l’Aspac laissés au repos, le sélectionneur Denis Goavec a débuté au stade de l’Amitié un stage de préparation pour les joueurs évoluant dans le championnat béninois. Ceci afin de faire un premier tri. Selon ses premiers mots, ce stage est un premier qui sera suivi d’un second à l’issu duquel 10 joueurs seront retenus pour prendre part, aux côtés de la légion étrangère, au match Côte d’Ivoire – Bénin du 27 mars 2011.

Espérance de Tunis – Aspac : Match aller le 18 mars

 

Les Tunisiens de l’E.S.T vont commencer à se renseigner sur leur adversaire béninois. Le club tunisien qui reste une légende du football africain avec un palmarès long comme un bras est un adversaire de niveau « champions league » pour l’Aspac. C’est le vrai test qui commence. La manche retour est prévue pour le dimanche 3 avril à Cotonou.

Aubay

30 Ecureuils locaux pour un stage du 15 au 21 février

 

Reconnaissance du sélectionneur national Denis Goavec

Le ministre Kérékou se démarque d’Anjorin

Le seul sélectionneur reconnu par le ministre Kérékou est Denis Goavec. C’est la substance de la déclaration du ministre Modeste Kérékou qui vient clarifier les doutes semés par une décision prise par Moucharafou Anjorin, tentant de limoger Denis Goavec.

Le ministre des sports vient ainsi démontrer à ceux qui en doutaient son impartialité dans la crise à la Fbf. Ceci est à saluer.

Aubay

 Préparation du match Côte d’Ivoire – Bénin du 27 mars 2010

Le Mardi 15 Février 2011 à 11heures à l’hôtel de l’Amitié au Stade de l’Amitié de KOUHOUNOU, 30 Ecureuils sont invités par le sélectionneur Denis Goavec. Le stage de regroupement prendra fin le Lundi 21 Février 2011 à 12 heures.

Liste

Gardiens

1)  ALLAGBE Saturnin     (ASPAC)

2)  ALLAH Ludovic     (MAMBAS)

3)  SEMEVO Cyrille      (USSK)

Défenseurs

4)  LAZADI Fousséni      (ASPAC)

5)  DANGBE Robert       (REQUINS)

6)  ACAKPO Yacinthe        (CIFAS)

7)  DOSSOU-GBETE Lunel     (MOGAS)

8)  FANOU Vincent        (ASPAC)

9)  SALOMON Junior    (ASPAC)

10) KASSA Antonin       (ASPAC)

Milieux de terrain et attaquants

11) SUANON Abdel Fadel    (MOGAS)

12) MAKARIMI Ousmane     (CIFAS)

13) MAZOU Issa Aboubacary     (MOGAS)

14) DOSSOU Jordel    (REQUINS)

15) YOLOU Gérard    (ASPAC)

16) SAGBO Lionel     (REQUINS)

17) HOUNGBO Charles     (DRAGONS)

18) OLADIPUPO Mansourou   (SOLEIL)

19) ADAM Waïdi      (ASPAC)

20) HOUNSOUKPOE Achille   (REQUINS)

21) LOUTE Isaac      (SOLEIL)

22) SEKA Arnauld        (TONNERRE)

23) AOUDOU Mohamed    (TONNERRE)

24) ADJAI Moussa      (CIFAS)

25) DAGBETO Guy    (PANTHERES)

26) COREA Cédric     (USSK)

27) FASSASSI Djamal    (USSK)

28) BESSAN Jacques      (SOLEIL)

29) KOUNOU Paterne     (CIFAS)

30) OUZEROU Abdoulaye    (BUFFLES)

Aspac : Décisif Dassagaté, historique qualification en 16e de finale

 

Ligue des champions (1-0 / 1-1)

Deportivo Mongomo – Aspac : 1-1. La manche retour a rendu son verdict à Malabo où s’affrontaient les deux équipes. A la 13e minute de jeu, les équato-guinéens marquent. L’Aspac mettra 24 minutes avant de trouver la solution. Dieu créa Dassagaté, William de son prénom (1-1 ; 37e). Le meilleur buteur de l’Aspac (8 buts la saison dernière) cette saison inscrit son 6e but toutes compétitions confondues.

En encaissant dès la 13e minute, l’Aspac donnait l’impression de faire revivre le syndrome Ufoa où le club à chaque fois a concédé trop tôt un but. Les portuaires ont tenu bon jusqu’au bout, arrachant leur qualification.

Passage historique en 16e de finale

On peut parler d’un effet « football professionnel » ou d’un coup de chance en tenant compte du fait que le Mongomo n’est pas une foudre de guerre. Mais la performance reste historique.

D’une part, depuis l’avènement de la ligue africaine des champions, aucun club béninois n’avait accédé à ce stade de la compétition. En clair, aucun club béninois n’a disputé les 16e de finale en ligue des champions depuis la création en 1997 de la nouvelle formule.

Aubay

Coupe CAF / Mas de Fès – Uss Kraké 4- 1 : Kraké a craqué

L’Uss Kraké n’a pu passer le premier tour éliminatoire de la Coupe Caf. Après le nul 1-1 de Porto-Novo, Kraké s’est lourdement incliné vendredi dernier 4-1 à Fès.

Géraud Viwami

Après le nul 1-1 enregistré à Porto-Novo il y deux weekend, les Kraké boys savaient qu’ils n’avaient autre choix que de créer la surprise en terre marocaine. Mais la bande à Cédric Coréa n’aura tenu qu’une mi-temps.  Dans la soirée de vendredi dernier à Fès, ce sont les marocains qui ont ouvert le score au 9e pénalty. Les poulains de Moussa Laroundji égalisent deux minutes plus tard grâce à un coup de tête de Didier Sossa suite à un coner de  Djamal Fassassi. Après une mi-temps le score était identique à celui de la manche aller. Seulement, en seconde période Kraké va craquer. Ils encaissent trois buts et finissent donc par s’incliner 4-1. Soulignons que l’équipe a évolué à dix pendant plus de la moitié de la seconde mi-temps. Cédric Coréa s’est blessé et les trois remplacements autorisés étaient épuisés.

 Une défaite qui scelle le sort des bleus ciels et blancs qui quittent la compétition. Le Mas poursuit l’aventure puisqu’il passe au tour suivant.